Dans ce match de bas de classement, Beaucouzé devait s’imposer à domicile pour ne pas se laisser distancer. Ce fut chose faite face à la réserve de la Roche-sur-Yon VF, grâce à deux buts, en première mi-temps.

Il ne fallait pas arriver en retard, pour l’ouverture du score. Sur un centre-tir, côté gauche, Poissonneau dévie légèrement de la tête la trajectoire du ballon dans le petit filet opposé (1-0, 7e). Sur un coup-franc, Gautreau place une tête au-dessus (16e). Sylla n’a pas plus de chance avec son tir, qui a la même finalité (20e). A la suite d’une faute de Geoffrit sur N’Goadmy dans la surface, l’arbitre désigne le point de penalty. De Sousa transforme le penalty d’un contre-pied (2-0, 27e). Poissonneau est tout proche du doublé, mais sa tête à bout portant est repoussée par Lelièvre (46e). Le centre-tir de N’Goadmy est dévié par Riga, mais encore une fois, Lelièvre est vigilant (65e). Puis sur une mauvaise sortie du gardien adverse, Poissonneau récupère le ballon, dribble le gardien et centre pour De Sousa, qui voit sa tentative être contrée au dernier moment par un défenseur (72e). Poissonneau ne profite pas d’une nouvelle mésentente avec le gardien et son défenseur, en tirant à côté du poteau (86e). Sur une chevauchée spectaculaire de Moussikanda, qui prend le meilleur sur deux adversaires, tout en puissance et en vitesse, il sert idéalement Sylla au point de penalty, mais ce dernier manque le dernier geste (87e). Beaucouzé s’impose logiquement, sans avoir été réellement inquiété par une jeune équipe Vendéenne, un peu trop tendre.

Les réactions :

Lionel DUARTE (entraîneur SC Beaucouzé) : “Je pense que l’on a produit trente premières minutes de référence. On s’est fait plaisir. L’équipe était bien équilibrée. On est dans la continuité de notre match contre Saint-Nazaire. On a été solide défensivement, même si on doit encore travailler nos petites erreurs. Je n’ai pas trop d’explication sur notre baisse de régime en deuxième période, peut-être dûe à la fatigue, mais nous sommes dans le vrai”

Eric VINCENT (entraîneur La Roche-sur-Yon VF (b)) : “On fait une entame de match catastrophique, où l’on encaisse un premier but logique. On a été trop fébrile. Pourtant, on s’attendait à ce type de match. On a été défaillant dans le secteur défensif et au niveau physique. J’ai des jeunes joueurs qui manquent d’expérience. On a du mal gérer nos temps faibles. Le football demande plus de maturité dans le jeu. La satisfaction du match, c’est que malgré le score, on n’a pas lâché et on s’est accroché jusqu’au bout.”

Alexis POISSONNEAU (attaquant et buteur SC Beaucouzé) : “On a fait une bonne première mi-temps, en marquant deux buts. Ensuite, en seconde période, on a manqué de lucidité offensivement pour marquer plus de buts, sans doute dû, à la fatigue. Je trouve que l’on a bien maîtrisé le secteur défensif. C’est une victoire qui nous fait du bien, c’est le principal.”

Championnat Division d’Honneur, 7e journée.

SC Beaucouzé La Roche-sur-Yon VF (b) : 2-0

MT : 2-0. Arbitre : Damien MORINEAU, assisté de Nicolas LEMOINE et de Simon TERRIEN.

Buts : Alexis POISSONNEAU (7e) et Cyril DE SOUSA (27e) pour SC Beaucouzé.

Avertissements : Pierre BENOIT (83e) pour SC Beaucouzé, Carl FAUSTIN-LAYBACH pour La Roche-sur-Yon VF (b).

SC Beaucouzé : Mermillot (cap.), Moussikanda, Chovet, Riga, Benoît, Gautreau, N’Goadmy (Chaveneau, 82e), Bani, Poissonneau, De Sousa (Koham, 74e), Sylla (Caturra, 63e). Entraîneur Lionel DUARTE.

La Roche-sur-Yon VF (b) : Lelièvre, Dalibot, Nicoleau, Serin (cap.), Deschamps, Guégan (Delavaud, 70e), Durousseau (Clérac, 62e), Faustin-Leybach, Mégrit, Poisson, Geoffrit (Béranger, 46e). Entraîneur : Eric VINCENT.

Cet article a été lu 1886 fois.