Rencontre avec Loïc FARNIER, l’attaquant des Ducs d’Angers. L’international français commencera par nous expliquer comment il a découvert et débuté la pratique du hockey sur glace. Ensuite, il reviendra avec nous sur les performances de l’équipe angevine, cette saison, en Ligue Magnus et en coupe de France, puis sur ses performances individuelles. Il abordera ensuite son stage en équipe de France, où il s’est éclaté. Pour terminer, il nous présentera ses futurs objectifs.

Bonjour Loïc, pour commencer, comment avez-vous découvert le hockey sur glace ?

“Mon père avait été muté à Bourgueil et j’ai vu un ami avec une veste de la NHL (National Hockey League). Je lui ai demandé ce que cela signifiait et il m’a répondu que c’était la Ligue Nationale de Hockey. Je me suis donc intéressé à ce sport, je me suis inscrit et depuis, je n’ai pas arrêté.

Que pensez-vous de votre saison ?

“C’était une très belle saison collective, on a gagné la Coupe de France et après, on est allé en finale de la Ligue Magnus. On a une déception sur cette finale, car on aurait pu faire un meilleur résultat, mais cela s‘est joué aux tirs au but, donc cela pouvait aussi bien se jouer en leur faveur ou en notre faveur. Et puis perdre les deux matchs de la série, à la maison, nous a mis dans le rouge. Mais sinon, globalement, on est très content de notre saison et malgré le fait que l’on ait manqué le doublé, on s’est bien amusé.

Pouvez-vous revenir sur la finale de Coupe de France ?

“On a vraiment fait un super match, c’était super serré. Puis, pour les fans, c’est toujours mieux de gagner un match comme cela, que de gagner 6-1 par exemple. Après, on est un peu déçu de ne pas avoir fait cela à Bercy, c’est quand même le patin où tout le monde veut jouer un jour dans sa vie, mais sinon, c’était très bien organisé, malgré la COVID et les restrictions sanitaires. Ce match, c’était vraiment le feu, on s’est éclaté.

Et que pensez-vous de vos performances individuelles ?

“Moi, personnellement, j’ai eu une saison compliquée, je ne me suis pas très bien senti sur la glace, ce sont des choses qui arrivent. Après, j’ai aimé être dans le vestiaire avec tous mes coéquipiers, on s’entend bien, il y a une super ambiance.

Vous avez participé à un stage en équipe de France, pouvez-vous revenir sur celui-ci ?

“Au cours de mon stage en équipe de France, j’ai trouvé qu’il y avait plus de sérieux en ce qui concerne la musculation et la récupération, et que l’intensité était aussi plus élevée. Mais par contre, la grosse différence, c’est la manière de jouer, ce n’est pas du tout le même jeu, ce n’est pas forcément plus technique ou plus talentueux, mais c’est plus rapide, notamment dans la prise de décision. Le hockey en équipe de France, c’est un autre hockey.

Quels sont vos futurs objectifs ?

“Mon premier objectif, c’est de refaire une belle saison. Je me dois de performer si je veux partir à l’étranger. J’aimerais vraiment voir ce que cela donne, car on ne connaît pas trop ce qui se passe à l’extérieur, surtout qu’en France, on est plutôt fermé en matière de diversités. Et puis bien sûr, j’aimerais aussi participer aux Championnats du Monde avec l’équipe de France, jouer le plus longtemps possible et prendre un maximum de plaisir sur la glace.

 

Cet article a été lu 28 fois.