Rencontre avec Frédéric COSSET, l’entraîneur des seniors Filles de l’AS Avrillé Basket. Il reviendra avec nous, sur sa saison de Nationale 3. Puis, il nous parlera de cette fin de saison avec un titre national à jouer, en commençant par un quart de finale retour important dimanche. Pour terminer, il nous parlera de ses ambitions pour l’année prochaine en Nationale 2.

Bonjour Frédéric, vous réalisez une saison quasi parfaite, une première position avec un bilan de vingt et une victoires pour une défaite. Est-ce que c’était espéré ?

“Espéré non, on savait que l’on avait une bonne équipe, mais, après deux années compliquées à cause du Covid-19, on ne savait pas à quoi ressemblerait le championnat. On savait que l’on avait un bon niveau de Nationale 3, mais on ne connaissait pas la concurrence, donc, on espérait être dans les trois premières, mais on n’avait pas prévu d’être première avec qu’une seule défaite.”

La montée est acquise, il reste le titre national à jouer, vous perdez de deux points ce quart de finale aller. Quels sont vos ressentis sur le match ?

“Tout d’abord, nous avons les moyens de nous qualifier. L’équipe adverse nous a battus de deux points, mais cela ne change pas grand-chose, puisque la qualification se joue au goal-average. Donc, même si on avait gagné d’un point, il fallait aller regagner là-bas. Ce que je trouve intéressant surtout, c’est de faire une transition avec l’année prochaine, puisque l’on joue des équipes avec un niveau supérieur. Dans l’intensité et le fond de jeu, c’est plus proche de la Nationale 2 que de la Nationale 3.”

Le retour se joue dimanche à Gimont, est-ce qu’ensuite, aller chercher le titre est primordial ?

“Ce n’est pas un objectif primordial, mais quand on rentre sur le terrain, c’est pour gagner. On va jouer ce quart de finale à fond. S’il n’y a pas la victoire au bout, ce n’est pas grave à condition d’avoir fait un gros match. De toute façon, toutes les équipes savent que c’est Mondeville qui sera champion de France ou peut-être Monaco. Donc prétendre au titre, c’est sans doute un peu utopique. Il faut jouer pour gagner, mais, le plus important, c’était l’acquisition de la place en Nationale 2.”

 La saison prochaine, serez-vous encore l’entraîneur, si oui quel sera votre objectif principal en Nationale 2 ?

“Oui, je resterais l’entraîneur. L’objectif n’est pas encore déterminé, mais on souhaite construire une équipe qui soit performante en Nationale 2. On a besoin d’amélioration, mais pas de grande révolution, puisqu’on a une équipe qui peut jouer en Nationale 2. On a besoin d’améliorer un ou deux postes de jeu, surtout celui de meneur. Il faut que l’on trouve un renfort à ce poste-là. C’est au club aussi d’améliorer les choses en matière d’organisation et de déplacement. Mais l’objectif, c’est de préparer la saison, et donc, de se renforcer à la mène.”

 

Cet article a été lu 118 fois.