Rencontre avec Robin GABORIT, attaquant des Ducs d’Angers. Il reviendra avec nous, sur la saison de Hockey sur Glace, d’abord d’un point de vue collectif, puis à titre personnel. Il abordera ensuite la saison prochaine et ses ambitions toujours plus élevées. Pour terminer, il évoquera l’évolution du hockey à Angers, de ces dix dernières années.

Bonjour Robin, tout d’abord, parlons de cette saison avec les Ducs d’Angers riche en émotions, où vous avez remporté la Coupe de France. Une aventure qui devait être magnifique non ?

Oui, c’était quelque chose de spéciale, surtout que cela faisait un moment qu’on l’attendait, la dernière datait de 2014. L’attente entre les deux a fait que c’était un moment magique. Le parcours a été beau et compliqué. On est revenu de loin en quart de finale contre les Gothiques d’Amiens. La demi-finale, à la maison, contre les Boxers de Bordeaux a été un match accroché (2-1). Et cette finale avec un scénario un peu dingue, où l’on est mené (2-0), on revient à 2-2. On est devant à 4-2 à la fin du deuxième tiers-temps et on finit à 4-4. Puis, on gagne durant la prolongation. Donc, ce fut un scénario de fou, c’est un souvenir qui restera gravé pour la vie.”

Il y a également cette saison, la défaite en finale du championnat contre les Brûleurs de Loups de Grenoble. Que ressentez-vous et qu’est-ce qui a manqué pour remporter la victoire finale ?

“Les ressentis sont, évidemment, de la déception. Cela s’est joué à tellement peu de choses. Sur des séries de penaltys à la maison, on perd deux matchs et c’est vraiment ce qui fait tourner la série en notre défaveur… Honnêtement, il n’a pas manqué grand-chose, peut-être un peu de fraîcheur due à notre très longue demi-finale contre les Dragons de Rouen et un brin de réussite sur les penaltys. Après, quand tu vas à Grenoble en tirant de l’arrière, à 3-1 dans la série, et bien, les Grenoblois avaient une énorme envie de finir devant leur public et cela s’est compliqué pour nous. Je trouve cela juste un peu malheureux qu’une série de play-offs puisse être “déterminée” avec des penaltys.”

Malgré cette défaite, vous réalisez une très belle saison en battant notamment Rouen en demi-finale. Quels sont les points positifs majeurs ?  

“Il y en a beaucoup. Je pense que la Coupe de France, dont on vient de parler, est le gros point positif de la saison. On peut noter la demi-finale, où l’on sort Rouen. Il y a aussi notre manière de grandir et de jouer au fur et à mesure de la saison également. On se rend compte, cette année, que l’on se rapproche vraiment de notre objectif final, gagner la coupe Magnus. Et on se rapproche des deux grosses écuries qu’étaient Rouen et Grenoble à l’époque. Donc, il y a des grosses satisfactions sur cette saison, mais il y a aussi une satisfaction sur tout le travail qui est fait depuis des années, parce que c’est un travail de longue haleine. On voit que cela commence à payer et que l’on se rapproche du but ultime.”

À titre personnel, en regardant vos performances, êtes-vous satisfait ?

“Oui, je suis satisfait de moi. Je ne suis pas quelqu’un qui vit sur les statistiques, donc, je ne pourrais même pas dire à combien de buts ou autres, j’ai fini. Mais, de la manière dans laquelle j’ai joué, je suis satisfait de moi. Je pense que j’ai aidé l’équipe de plusieurs manières, et j’ai désormais aussi un rôle “d’ancien” qui me fait devenir un vrai leader du groupe, et me permet de montrer l’exemple aux jeunes. Donc, je suis très satisfait de ma saison et sur un bilan personnel, ce n’est que du positif.”

En effet, vous êtes au club depuis 2012, serez-vous encore Angevin l’année prochaine ?

“Oui, je serais encore Angevin l’année prochaine. J’espère finir ma carrière à Angers, c’est évidemment mon souhait, c’est sûr.”

Pour la saison prochaine, au-delà de la Coupe Magnus, quels seront les objectifs du club et vos objectifs personnels ?

“Mes objectifs personnels, ce seront les mêmes que ceux du club, cela sera de rapporter des trophées. Il n’y a aucun doute là-dessus, peu importe de la manière dont je pourrais aider l’équipe, je le ferais. Mon objectif, c’est de gagner ! Donc, c’est clair, cela va être de bien performer en Continental Cup au niveau européen, de garder la Coupe de France chez nous et d’aller chercher la première Ligue Magnus à Angers. On a des objectifs élevés, mais c’est ce qui nous fait progresser. On ne va pas mettre un championnat ou une coupe de côté pour les autres, on va se positionner sur les trois.”

Vous-êtes également un ancien international, vous revoir en Équipe de France est-il possible où vous vous concentrez sur le club ?

“J’ai mis la priorité sur le club et sur ma vie de ma famille. C’est un choix de ma part d’avoir arrêté l’Équipe de France, c’est une décision personnelle.”

Pour finir, avec la création de l’ICEPARC et vos performances, on a senti une ferveur grandissante des Angevins pour le Hockey sur glace. Depuis les dix ans passés ici, avez-vous senti une véritable évolution ?

“C’est énorme le changement, quand je suis arrivé, le hockey avait déjà une belle place à Angers, mais c’est sûr que cela prend vraiment une autre dimension, aujourd’hui. L’ICEPARC nous a énormément aidés pour cela, nos résultats ont aussi fait que les gens en ont entendu parler et ont continué de venir nous voir. Donc, c’est un ensemble sur lequel le club travaille depuis des années, aidé par les collectivités, la ville, nos partenaires et nos bénévoles. C’est un gros travail de l’ensemble du club et de la ville, et l’évolution, elle est dingue, et c’est magnifique de voir que le hockey à Angers a pris une place importante et devient un lieu fort du hockey en France. C’est aussi beau de se dire que tu fais partie de cette aventure depuis tant d’années.”

______________________________________

En cette fin de semaine, le club des Ducs d’Angers a officialisé la prolongation de contrat d’Ethan GOLBERG, à la tête de l’équipe professionnelle. Arrivé l’Eté dernier, en provenance des Tri-City Storm en United States Hockey League, il s’agissait de la première saison d’Ethan GOLDBERG en qualité d’Head Coach.

Les impressions de Mickaël JURET (président des Ducs d’Angers) : “Nous sommes satisfaits de la saison d’Ethan, avec un titre en Coupe de France et une finale de Synerglace Ligue Magnus, pour sa première année sur le banc. Nous voulons continuer à construire là-dessus pour franchir la dernière marche qui nous manque, mais aussi engranger de l’expérience internationale avec la Continental Cup, que nous avons jouée pour la dernière fois en 2017.”

Cet article a été lu 61 fois.