Dans le cadre de la huitième journée de la Ligue 1, Angers SCO se déplaçait à l’OGC Nice. Le tournant du match aura lieu après seulement neuf secondes de jeu, suite à l’expulsion du niçois Jean-Clair TODIBO. Le capitaine angevin, Nabil BENTALEB, en profitera pour inscrire le but de la victoire juste avant la mi-temps. Ce deuxième succès consécutif permet au SCO de sortir de la zone rouge de relégation.

Après son match nul en Europa League Conférence face au Partizan de Belgrade, cette semaine, les Niçois avaient à cœur de confirmer à l’Allianz Riviera, leur victoire en championnat, à l’AC Ajaccio (1-0). De son côté, Angers voulait tenter de confirmer sa première victoire de la saison décrochée, dimanche dernier, contre Montpellier (2-1), après quatre défaites de rang. Le SCO n’était pas favori sur la Côte d’Azur, mais avait tout à gagner sur ce match.

Pour ce match, Lucien Favre était privé de Ramsey (blessé). Le coach de Nice avait décidé d’aligner son équipe en 4-4-2, avec le duo d’attaque Laborde-Delort. Du côté d’Angers, Gérald Baticle a dû composer, lui, sans Eneme-Ella (blessé). L’entraîneur du SCO a donc choisi une formation en 4-5-1 avec Sima seul en pointe et Hunou, Boufal et Ounahi en soutien.

Le coup d’envoi est donné et un premier fait de jeu est à noter, d’entrée, avec un carton rouge pour Nice ! Todibo est expulsé après seulement neuf secondes de jeu pour avoir stoppé Sima en position de dernier défenseur aux vingt-cinq mètres sur l’axe droit ! Nice est cueilli très à froid et déjà réduit à dix. Monsieur Dechepy a vite décidé… L’action étant pourtant très litigieuse… Bentaleb se charge du coup franc consécutif à la faute ayant amené l’expulsion de Todibo et enveloppe du pied gauche. C’est détourné en corner par le mur niçois (2e). Le carton rouge est sévère, alors que Dante était près de l’action. L’expulsion est confirmée par la vidéo. A domicile, c’est un coup très dur pour l’OGCN qui va évoluer très longtemps en infériorité numérique contre Angers. Derrière un centre d’Ounahi, qui déborde efficacement sur le flanc droit en prenant son vis-à-vis de vitesse, Hunou place une reprise cadrée en coupant le centre de son partenaire au premier poteau du pied droit. Bulka, bien placé, repousse (6e). Peu d’occasions dangereuses sont à noter et il faut attendre les dernières minutes de la première mi-temps pour voir le match s’emballer. Seul aux trente-cinq mètres plein axe, Diop a toute la liberté de frapper alors le transfuge de Monaco prend sa chance du pied droit. C’est cadré et capté solidement par Fofana (39e). Angers se procure une belle occasion pour ouvrir le score, mais Nice fait front ! C’est encore Bulka qui s’illustre en s’interposant de la main sur une reprise saignante de Hunou, pied gauche au premier poteau, suite à un joli centre venant du côté gauche (40e). Ounahi se promène au milieu de plusieurs niçois et se faufile à droite de la surface azuréenne avant de centrer à ras de terre à destination de Hunou qui s’écroule. Le ballon est écarté. La pression angevine s’intensifie… (42e). Finalement, Angers va profiter de sa supériorité numérique, pour faire évoluer le score en sa faveur. Dante repousse du bout du pied devant Ounahi. A l’affût aux vingt mètres, Bentaleb reprend le ballon comme il vient et décoche une superbe frappe du pied gauche qui finit au fond des filets de Bulka, impuissant cette fois et battu sur sa gauche (0-1, 43e). Devant leurs supporters forcément désappointés, l’OGC Nice rejoint les vestiaires avec un joueur de moins et un but de retard. Réduits à dix après seulement neuf secondes et l’expulsion directe de Todibo, les joueurs de Favre ont subi et encaissé un but splendide de Bentaleb juste avant la pause.

Au retour des vestiaires, Boudaoui remplace Laborde du côté Niçois, afin d’ajouter un milieu de terrain supplémentaire dans l’entrejeu. Le SCO ne profite pas de son joueur en plus pour tuer le match, et un nouvel évènement va se produire avec l’expulsion, suite à un deuxième carton jaune, de Boufal, qui s’écroule dans la surface de réparation. L’arbitre estime que l’attaquant angevin a simulé et le renvoie au vestiaire (62e). A dix contre dix, les Niçois reprennent confiance et vont faire reculer des Angevins un peu plus fébriles. Les locaux vont être tout proches de l’égalisation. Derrière un centre issu de la droite, Delort s’élève dans les airs au deuxième poteau pour placer une tête puissante. Fofana part sur sa gauche et dévie sur sa transversale (65e) ! Cela va nettement mieux pour Nice. Barkley exécute un corner côté droit et le frappe encore sortant du pied droit. L’Anglais trouve la tête de Delort qui finit sa course dans les bras de Fofana. Le numéro 7 azuréen se démène pour recoller, mais c’est encore insuffisant (81e). Malgré tout, les Angevins vont faire preuve de solidarité et n’encaisseront pas de but.

Au final, très vite réduit à dix (Todibo expulsé après neuf secondes), Nice a lutté et a tapé la barre transversale par Delort au cours d’une seconde période, où le SCO s’est également retrouvé à dix (Boufal exclu à la 62e), mais l’OGCN finit par s’incliner une quatrième fois de la saison. Les Angevins enchaînent un deuxième succès de rang et sortent de la zone rouge, rejoignant par la même occasion, leur adversaire du jour au classement, à la douzième place, avec huit points.

Après la trêve internationale, Angers SCO recevra en match de gala, l’Olympique de Marseille, le vendredi 30 septembre 2022 à 21h, tandis que l’OGC Nice n’aura pas le match adéquat pour se relancer, en allant défier le Paris Saint-Germain, au Parc des Princes, le samedi 1er octobre 2022, à 21h.

Les réactions d’après-match :

Gérald BATICLE (entraîneur d’Angers SCO) : “On a su enchaîner avec une deuxième victoire consécutive. On a su faire un pressing en récupérant le ballon haut, ce qui nous a permis de marquer. On a été en supériorité rapidement, ce qui nous a facilité la tâche, et on a cherché à imposer notre jeu. On ne s’est pas déconcentré après notre but. Il ne fallait pas se précipiter et ne pas faire preuve d’impatience, en se projetant trop haut pour ne pas créer de déséquilibre qui aurait pu profiter aux Niçois en leur laissant des espaces, choses que nos adversaires auraient pu profiter avec leurs joueurs de qualité. Je regrette que l’on n’ait pas su tuer le match avec un joueur de plus. On aurait dû presser plus. Il fallait garder le rythme et ne pas laisser à Nice, l’espoir de revenir dans le match. Pour moi, il y a un penalty sur Sofiane Boufal et le carton rouge n’est pas justifié. Au final, j’ai trouvé que l’on avait montré des valeurs collectives sur ce match et c’est très positif pour la suite de la saison.”

Lucien FABRE (entraîneur de l’OGC Nice) : “Je trouve que le carton rouge est très sévère, car il n’y a pas le motif pour sortir un carton rouge, surtout que mon joueur n’était pas le dernier défenseur. Cela a changé le match. L’arbitrage a été calamiteux, aujourd’hui. Il n’y a pas grand-chose à retenir de ce match. On va devoir se vider la tête et repartir de l’avant, après la trêve internationale.”

Pierrick CAPELLE (milieu de terrain d’Angers SCO) : “On avait à cœur de ne pas encaisser de but. On a eu une bonne maîtrise dans l’ensemble. On a fait le match qui fallait pour gagner à Nice. On se parle beaucoup et on essaie d’être dans la communication et dans l’échange. C’est une nouvelle victoire qui fait du bien.”

DANTE (capitaine et défenseur de l’OGC Nice) : “Quand tu prends un carton rouge après quelques secondes de jeu, le match devient plus difficile par la suite. On a été en difficulté et cette expulsion a compliqué notre tâche. Il va falloir bien nous reposer durant la trêve internationale et travailler dur pour revenir plus fort. Après soixante minutes à dix, on a trop couru après le ballon, et on était trop fatigué pour revenir dans le match, même après le carton rouge d’Angers.”

Andy DELORT (attaquant de l’OGC Nice) : “C’est compliqué de prendre un carton rouge aussi rapidement dans un match, cela nous a mis en difficulté pour la suite de la rencontre. Ensuite, ce n’était plus le même match. A dix, on a couru après le ballon et a joué trop bas. En deuxième mi-temps, on a joué plus haut pour tenter de revenir au score, mais cela n’a pas suffi.”

Ligue 1, 8e journée.

OGC Nice – Angers SCO : 0-1 (MT : 0-1)

Arbitre : Bastien DECHEPY.

But : Nabil BENTALEB (43e) pour Angers SCO.

Avertissements : Hountondji (32e), Boufal (40e), Fofana (86e) pour Angers SCO.

Expulsions : Todibo (1e) pour l’OGC Nice ; Boufal (62e) pour Angers SCO.

OGC Nice : Bulka, Lotomba (Atal, 64e), Todibo, Dante (cap.), Bard, Pépé (Brahimi, 79e), Lemina, Thuram (Beka Beka, 64e), Diop (Barkley, 64e), Laborde (Boudaoui, 46e), Delort. Entraîneur : Lucien FABRE.

Angers SCO : Fofana, Doumbia, Blazic, Hountondji, Valery, Bentaleb (cap.), Mendy, Boufal, Hunou (Thioub, 77e), Ounahi, Sima (Diony, 67e). Entraîneur Gérald BATICLE.

 

Cet article a été lu 143 fois.