Dans un championnat qui a largement évolué, la place des clubs comme le Angers SCO est souvent très discutée. Pourtant, depuis sa remontée lors de la saison 2015/2016 dans l’élite du football français, le club connaît une stabilité et une cohérence dans sa gestion qui est à saluer. 

Alors que le mercato de l’été dernier a compté plus de départs que d’arrivées, les craintes se faisaient ressentir chez les supporters. Pourtant, tout en gardant des finances saines, le Angers SCO produit un football agréable et qui donne des résultats sur le terrain. Symboles de cette bonne gestion, certains joueurs tirent leurs épingles du jeu cette saison.

Pour illustrer cette bonne santé du club, prenons trois cas emblématiques, trois joueurs stars de l’équipe, ou qui risquent bien de le devenir.

Angelo Fulgini, savoir garder sa pépite.

Le milieu de terrain crève les écrans cette saison. Titulaire indiscutable avec vingt-deux rencontres jouées sur vingt-trois possibles, il est tout simplement l’une des pierres angulaires de l’équipe cette saison. Auteur de quatre buts et trois passes décisives en championnat, le joueur participe à presque un quart des buts de son équipe.

Bien entendu, de telles performances n’ont pas enchanté que les supporters et bons nombres d’observateurs se sont déplacés pour observer le joueur. C’est ainsi que les rumeurs d’un transfert au Borussia Mönchengladbach ont germé juste avant le mercato d’hiver. Et si cela présageait le pire pour les fans du club, Angelo Fulgini est bien là pour terminer la saison avec le club.

Avec un contrat se terminant en 2023, le natif d’Abidjan sera sans nul doute convoité par les plus grands clubs. Mais le SCO a de la ressource et est capable de recruter à l’étranger. La preuve avec un autre élément clé de la saison : Sofiane Boufal.

Sofiane Boufal, le petit génie rapatrié d’Angleterre.

Il y a dans le championnat quelques joueurs qui sont hors-normes. Neymar, d’abord, qui enchante les supporters parisiens et les amateurs de ballon rond par son amour du jeu sur les terrains comme en-dehors. On peut aussi citer Dimitri Payet, qui, malgré son âge, reste au-dessus du lot techniquement. Et puis bien entendu, on peut parler de Sofiane Boufal dans cette liste.

Sofiane Boufal fait partie de ces magiciens du ballon rond qui transforme leur sport en art (Photo par jarmoluk, CC0).

Le petit génie marocain illumine la Ligue 1 de ses dribbles et feintes toujours plus rapides et techniques. Véritable artiste du ballon rond, Sofiane Boufal est revenu dans son club formateur après une mauvaise expérience à l’étranger. Et, si tout le monde voyait déjà dans ce retour une lente descente vers un niveau moyen pour le joueur, il a prouvé avec son effectif qu’il était une valeur ajoutée au championnat, offrant des replays aussi spectaculaires les uns que les autres.

S’il a participé à moins de matchs en championnat que Fulgini, il est encore plus décisif avec cinq buts et quatre passes décisives.

En décembre 2021, il était ainsi le joueur qui tentait le plus de dribbles dans les cinq grands championnats européens. Une prise de risque qui fait écho au jeu du SCO mais pas à son management.

Mohamed-Ali Cho, une illustration de la bonne gestion des jeunes joueurs.

Mohamed-Ali Cho est encore jeune, et pourtant, il a débuté la plupart des matchs en championnat cette saison. Provenant du centre de formation d’Everton, le joueur franco-anglais a tout d’un futur grand.

Déjà décisif à deux reprises, cette saison, sa capacité d’élimination et sa précocité dans un bon nombre de domaines en font déjà un cadre en équipe de France Espoir. Rien que ça. À peine âgé de dix-huit ans, le jeune homme illustre à lui seul le bon travail de la cellule recrutement du club ainsi que de la formation.

Espérons donc qu’il sera encore là pour quelques saisons. Et pourquoi pas l’éclosion d’une star mondiale au stade Raymond Kopa, légende parmi les légendes ? Seul l’avenir nous le dira. Mais, avec une cote qui a explosé cette saison, il est d’ors et déjà certain que le club a fait une excellente affaire en le recrutant gratuitement.

Ayant fait ses classes en U19 pour atteindre très rapidement l’équipe première, Mohamed-Ali Cho sera l’un des piliers de l’équipe pour les saisons à venir.

 

Cet article a été lu 463 fois.