Rencontre avec Michel PERROT, le président délégué du District de Football du Maine-et-Loire. Il reviendra avec nous sur les différentes compétitions de cette saison. Puis, il nous fera un retour sur les différents labels, concernant les clubs dans le département. Pour terminer, il évoquera les conséquences de la crise sanitaire sur le football amateur, la manière de travailler au sein du District de Football du Maine-et-Loire, ainsi que son avis sur le nombre de licenciés.

Bonjour Michel, pouvez-vous nous faire un résumé des compétitions du District de Football du Maine-et-Loire de cette saison ?

“Enfin, une saison complète, après deux saisons compliquées, c’est ce que l’on retient et c’est le principal. Il nous reste une journée de championnat pour la catégorie seniors. Puis, ensuite, nous terminerons la saison par les coupes, avec le Challenge de l’Anjou et la Coupe de l’Anjou. Les finales de ces deux compétitions se disputeront, le samedi 25 Juin, à Tiercé. Le principal est vraiment d’aller au bout du championnat et c’était la priorité du District. On est très heureux de pouvoir à nouveau réaliser une saison jusqu’à son terme. Nous pouvons de nouveau retourner à la rencontre des clubs, afin de discuter et dialoguer avec ces personnes, mais aussi de savoir ce qui fonctionne bien et au contraire, ce qui ne va pas.”

Pouvez-vous nous faire un retour sur les différents labels, pour les clubs dans le département ?

“Alors, déjà, évidemment à cause de la crise sanitaire, cela a été repoussé et reporté. Un label sert à récompenser les clubs amateurs, pour leur structuration du club à tous les niveaux, que cela soit administratif, sportif ou encore éducatif. Une remise d’un label permet aussi au District de partir à la rencontre des personnes travaillant dans ces clubs, c’est toujours des rencontres intéressantes. Une remise d’un tel prix rassure aussi les parents, puisque cela veut dire que leurs enfants sont licenciés dans un club qui travaillent bien. Pendant ce mois de mai, nous sommes en plein travail de ce sujet. La remise de label s’effectuera durant tout le mois de juin dans les différents clubs.”

Comment s’est déroulé la période de la crise sanitaire au District de Football du Maine-et-Loire ?

“Il est vrai que cette crise sanitaire est sûrement l’une des pires choses qui puissent arriver au sport amateur. Dans ces moments-là, soit on baisse la tête et on subit la situation, soit on profite de cette période. C’est ce que l’on a fait. On a réfléchi en se posant, afin que cette période soit bénéfique pour nous. On a réfléchi ensemble pour améliorer les choses, de penser les choses différemment. Les clubs qui voulaient avancer ont également travaillés pendant cette période.”

Est-ce que la crise sanitaire a eu un réel impact sur le nombres de licenciés ?

“Non, on a seulement eu une petite perte qui n’est pas vraiment flagrante. Nous sommes le seul District de la région qui s’est à peu près maintenu. Nous connaissons un petit frein dans notre progression, malgré tout. Si l’on regarde plus précisément, on connaît une petite baisse en seniors pour les licenciés autour de trente ans. En mélangeant toutes les catégories féminines, nous avons maintenant 3000 licenciées, nous sommes en progression, c’est une très bonne chose.”

 

Cet article a été lu 217 fois.