Rencontre avec Nicolas RITZ, l’attaquant des Ducs d’Angers. L’international français, actuellement aux Championnats du Monde à Helsinki (Finlande), commencera par nous évoquer les apports de ses expériences à l’étranger. Ensuite, il abordera les performances collectives des Ducs d’Angers, puis ses performances individuelles, lors de cette saison. Il reviendra ensuite sur les trois premiers matchs de l’Équipe de France aux Championnats du Monde. Pour terminer, il nous présentera ses futurs objectifs.

Bonjour Nicolas, pour débuter, que vous ont apporté vos expériences dans les clubs par lesquels vous êtes passé, en France et à l’étranger ?

“Cela m’a apporté beaucoup de choses. À l’étranger, j’ai eu la chance de jouer dans des clubs très différents. J’ai également évolué dans des clubs du haut de tableau en France, et même du bas de tableau. Dans les clubs étrangers, j’ai joué un rôle de joueur étranger. C’est différent que de jouer en tant que joueur français, en France. Quand on joue en tant qu’étranger dans une équipe, on est engagé pour apporter une plus-value. Donc, il y a un petit peu plus de pression qui vient avec ce rôle. À l’étranger, c’est surtout cela que j’ai appris. Il faut savoir répondre aux attentes qui sont placées en nous. C’est un plus, lorsque l’on revient jouer en France.”

Pouvez-vous revenir sur la saison des Ducs d’Angers ?

“Collectivement, on a répondu aux attentes et aux objectifs qui nous étaient donnés. On a remporté la coupe de France. L’objectif était de gagner une coupe. Forcément, on est déçu du résultat de la finale, contre Grenoble. On a réussi à les faire douter, alors qu’ils paraissaient imprenables pour tout le monde. On les a emmenés deux fois à la séance des tirs au but. On est frustrés de ce résultat, mais dans l’ensemble, on est assez fier de la saison réalisée. Cela nous permet de regarder vers l’avant. Maintenant, on peut se dire que l’on fait partie de ce Top 3 avec Rouen et Grenoble. On doit les challenger sur les saisons à venir.”

Et que pensez-vous de votre saison, sur le plan individuel ?

“Sur le plan individuel, la saison a plutôt été bonne. Il y a quand même eu quelques moments un petit peu plus compliqué. J’ai eu une saison très longue. On a eu le Tournoi de Qualification Olympique au mois d’août. La saison a été à rallonge. Physiquement, cela a été compliqué de maintenir un état de forme sur une aussi longue période. Mais, dans l’ensemble, je suis satisfait de ce que j’ai pu apporter à l’équipe. Le coach a pu s’appuyer sur moi en me faisant jouer beaucoup, et en me donnant de la confiance dans ce que je pouvais apporter. J’aimerais apporter un petit peu plus offensivement, être plus dans un rôle de joueur complet.”

Vous êtes actuellement en Finlande, avec l’Équipe de France, pour les Championnats du Monde. Pouvez-vous revenir sur les trois premiers matchs aux Championnats du Monde ?

“On a fait trois bons matchs. Nous sommes allés chercher les trois points contre le Kazakhstan, qui sont importants dans notre course au maintien. Ce match fait partie des matchs décisifs pour se maintenir dans le groupe, avec celui contre l’Italie. À côté de cela, on a fait deux belles performances contre la Slovaquie et l’Allemagne. Ces deux nations sont mieux classées que nous, et nous sont supérieures sur le papier. Malheureusement, on ne récolte aucun point sur ces deux matchs. Mais, dans ce que nous avons proposé dans le jeu, on a montré que notre place est dans ce championnat du Monde Elite. Nous avons aussi montré que nous avons les capacités pour rivaliser avec ces grosses nations.”

Pour terminer, quels sont vos futurs objectifs ?

“Avec les Ducs d’Angers, la saison prochaine, l’objectif sera de réitérer au minimum ce qu’il s’est passé cette année. Donc de continuer à challenger le Top 3, et d’en faire partie. Cela sera l’objectif du club de faire partie de ces équipes du haut de tableau et de se battre pour les deux coupes. Il faut ajouter à cela la Continental Cup. Le club bâtit une équipe pour être performant dans tous les tableaux sur lesquels on sera engagé.”

19

Cet article a été lu 346 fois.