Les protéines en poudre sont prisées par de nombreux adeptes de la musculation. Essentielle pour le développement musculaire, leur consommation avec un shaker permet de booster les apports nutritifs journaliers en protéines, afin d’obtenir des résultats rapides. Si le recours aux protéines devient une évidence pour les sportifs, le moment de sa prise fait débat. Quand prendre vos protéines ? Avant ou après votre séance de musculation ?

Les bons moments pour prendre vos protéines

Doit-on prendre les protéines avant ou après le sport pour avoir de meilleurs résultats sportifs ? Certains affirment avec véhémence qu’il faut consommer ses protéines juste avant l’entraînement, d’autres insistent sur le fait qu’il faut les prendre après. Un troisième groupe suggère qu’il faudrait en prendre avant et après. Pour mettre un terme aux débats souvent musclés, sans mauvais jeux de mots, sachez qu’il n’y a que deux moments propices pour la prise de protéines : juste après l’effort et le matin, au lever ou au petit-déjeuner.

Pourquoi prendre ses protéines après une séance de musculation ?

La prise de protéines après l’effort est le plus importante. Elle permet aux muscles de se développer et de bien récupérer. Cette période est appelée « fenêtre métabolique », tout simplement parce qu’il s’agit d’un moment privilégié pour agir efficacement sur le muscle. En effet, pendant la séance, nous endommageons nos fibres musculaires et lors des entraînements intensifs, nous les détruisons. Après l’effort, ces fibres musculaires ont un besoin urgent d’acides aminés pour se reconstruire et se renforcer. C’est là qu’entrent en jeu les protéines. Elles libèrent les acides aminés et boostent l’anabolisme pour permettre aux muscles de se développer. Cette fenêtre métabolique « s’ouvre » pendant les quelques heures qui suivent l’effort et, durant cette période, l’organisme exploite de manière optimale tous les nutriments (micro et macro).

Pourquoi prendre ses protéines le matin ?

Prendre ses protéines le matin est également important puisque l’organisme est en manque d’acides aminés au lever. Dès lors, le corps va puiser dans les muscles pour trouver des acides aminés, ce phénomène est appelé catabolisme. Cela aboutit à la fonte musculaire qui est l’exact contraire de ce qu’un adepte de la musculation recherche. Pour éviter cela et pour que le muscle soit en phase anabolique (en mode construction), la consommation de protéines devient essentielle au réveil.

Les fausses bonnes idées pour la prise de protéines

Prendre des protéines avant l’effort n’est pas conseillé. L’organisme dépense en énergie pour assurer la digestion du produit et son assimilation, ce qui ne fera qu’user le corps avant la séance. De plus, le corps n’a pas besoin de l’apport des protéines à cet instant vu qu’il n’est pas en phase anabolique.

Pendant l’effort, le corps puise dans ses réserves et consacre pratiquement toute son énergie pour le muscle sur lequel vous travaillez. Le corps ne peut alors pas digérer les protéines à cet instant et le produit n’aura aucun effet sur les muscles.

Enfin, on entend souvent qu’il faut aussi prendre ses protéines le soir, juste avant de se coucher. Cette affirmation n’est pas totalement fausse, il faut juste préciser qu’il ne faut pas utiliser n’importe quelle protéine, mais uniquement de la caséine dans ce cas. La caséine est une protéine à digestion lente. Comme nous l’avons expliqué pour justifier la prise matinale, l’organisme puise dans les muscles pour préserver un certain niveau d’acides aminés dans le sang pendant la nuit, ce qui produit l’inverse du développement musculaire.

 

Cet article a été lu 314 fois.