Rencontre avec David GAUTIER, le coach de l’Union Féminine Angers Basket 49. Il nous fera un bilan de la saison de son équipe, en saison régulière, puis en play-offs. Ensuite, il abordera avec nous les contours de son effectif de la saison prochaine, en évoquant les arrivées attendues et la confiance accordée aux joueuses du centre de formation. Pour finir, il nous donnera ce qu’il pense être les objectifs pour la saison prochaine.

Bonjour David, tout d’abord, quel bilan faîtes-vous de la saison régulière de votre équipe ?

“C’est un bilan positif, puisqu’on a atteint l’objectif principal, c’est-à-dire le maintien. On l’a atteint le plus tôt possible, en passant par les play-offs. C’est un très bon bilan. Avec mon côté compétiteur, qui a toujours envie de gagner, je suis un petit peu déçu de la fin. Malgré tout, nous n’avons pas eu les armes pour jouer à cent pour cent jusqu’au bout, avec les blessures notamment. J’aurai été complètement satisfait avec deux victoires en plus. On avait la capacité d’aller chercher deux matchs de plus. Voilà, il faut se satisfaire quand les objectifs sont remplis. C’était une saison difficile, car le championnat est assez homogène.”

Pouvez-vous revenir sur les rencontres de play-offs contre Villeneuve-d’Ascq ?

“Nous sommes tombés sur Villeneuve-d’Ascq. Il nous manquait deux joueuses. Je suis plutôt très fier de ce que l’on fait les filles, nous ne sommes pas passés loin lors des deux matchs. Pendant un match, on a été devant pendant trente minutes, on les a malmenées. Sur le match retour, on a mal débuté et on est bien revenu. On a la balle et l’opportunité pour arracher la prolongation. On n’a pas réussi à le faire, mais je suis fier de l’attitude des joueuses et de mon staff. Cela reste une défaite avec la manière, avec beaucoup d’engagements et de valeurs.”

Vous avez déjà officialisé la prolongation de contrat de six joueuses, et l’arrivée de Leïla LACAN, en provenance du Pôle France. Prévoyez-vous d’autres arrivées de joueuses cet été ?

“On aura, à minimum, deux joueuses supplémentaires. Une joueuse à l’intérieur, et une joueuse à l’extérieur. On travaille dessus actuellement.” (Par ailleurs, l’UFAB 49 a officialisé ce lundi 30 mai l’arrivée de Ivana JAKUBCOVA, évoluant au poste 5, en provenance de Lublin, en Pologne).

Allez-vous faire confiance aux jeunes joueuses du centre de formation ?

“La confiance aux jeunes, on la fait tout le temps. Maintenant, je ne mets pas la même confiance qu’elles-mêmes attendent, et que les gens attendent. Il faut savoir qu’il y a un gap entre le centre de formation et la Ligue féminine qui est relativement important. Ponctuellement, des joueuses sont capables de faire de bonnes entrées, de remplir des missions. Cette année, 90% des entrées en jeu ont été intéressantes, et payantes. Maintenant, le faire plus régulièrement, ce n’est pas la même chose. On est scrutés et on nous attend. La confiance en elles, je l’ai. Déjà, elles peuvent s’entraîner avec nous, cela leur permet de les faire progresser au contact de l’équipe professionnelle. Pour nous, l’objectif est de les faire progresser, pour elles, c’est de rivaliser et de maintenir la qualité des entraînements. Derrière, on verra en fonction des opportunités qui se présenteront. Malgré tout, on a la chance d’avoir des jeunes joueuses de qualité, avec une bonne mentalité. Donc, c’est quelque chose d’important.”

Pour terminer, quels seront les objectifs de la saison prochaine ?

“Le premier objectif va être le maintien. Mais, on va voir si l’on arrive à continuer à grandir. Cela serait bien de viser les play-offs, de refaire la même chose que cette saison. C’est envisageable. Cela sera aussi d’essayer d’être un petit peu plus régulier en coupe d’Europe. C’est cela qui nous permettra de grandir, mais il faut rester humble. Cela sera très compliqué, la saison prochaine. Je n’en ai pas encore discuté avec mes dirigeants. Les déplacements en coupe d’Europe vont occasionner de la fatigue, donc, on restera vigilants.”

 

Cet article a été lu 58 fois.