Championnat Départemental 2, groupe B, 22e journée.

Foyer Espérance de Trélazé (b) – AS Val Erdre-Auxence : 1-0 (MT : 0-0)

But : (70e) pour le Foyer Espérance de Trélazé (b).

Cliquez ici pour voir le classement

Le résumé du match de Mickael JEMIN, l’entraîneur de l’AS Val Erdre-Auxence :

“Nous avions affaire à une grosse équipe de Trélazé avec au moins cinq joueurs évoluant habituellement en championnat de Régional 1, mais également trois joueurs U19 évoluant habituellement en championnat régional. Dès le début du match, le Foyer de Trélazé monopolise le ballon. Dans un premier temps, notre organisation nous permet de ne pas être vraiment mis en danger, mais nous dégageons quelques ballons chauds dans notre surface de réparation. Les nombreuses montées du n°2 adverse, nous mettent à mal et sur un débordement et un centre au second poteau, Melvin Chedemail, notre gardien de but, bloque un ballon qui avait presque franchi la ligne. Le Foyer de Trélazé, malgré sa grosse domination, n’arrive pas à trouver de bonnes positions de frappe. De notre côté, mis à part un ou deux corners et deux coups francs, nous ne nous montrons pas dangereux. L’axe central du Foyer de Trélazé se montre impérial et ne nous laisse aucune liberté. Mi-temps 0-0. La deuxième mi-temps ressemble à la première. Le Foyer de Trélazé monopolise le ballon, mais frustrés de ne pas marquer, les Trélazéens tentent des frappes de loin, mais sans aucun succès. Ils prennent de gros risques défensifs en nous laissant beaucoup d’espace dans leurs dos, mais nous mettons tellement d’énergie à défendre que nous n’arrivons pas à être lucide et à bien relancer. A la 70e minute, le Foyer de Trélazé ouvre le score, sur une perte de balle au milieu. Sans suit un débordement côté gauche et un centre en retrait, l’attaquant a le temps d’ajuster Melvin. Malgré tous nos efforts, nous n’arrivons pas à mettre en danger la défense du Foyer de Trélazé, nos centres ne sont pas ajustés ou ne trouvent pas preneur. Le Foyer de Trélazé gère la fin de match. Seul un duel en fin de match entre Steven Lelarge et notre ancien gardien de but, Aurélien Belouin, aurait pu miraculeusement nous apporter un point, mais Aurélien ne fuit pas le duel et bloque le ballon et Steven. Aujourd’hui, il n’y a pas de véritables regrets, car le Foyer de Trélazé était vraiment impressionnant de qualité. Nous avons beaucoup couru après le ballon, ce qui ne nous a pas permis de garder de la lucidité pour exploiter les quelques brèches. C’est la fin d’une belle aventure pour moi et je suis fier d’avoir coaché un super groupe.”

 

Cet article a été lu 97 fois.