Dans le cadre de la douzième journée de la Ligue 1, Angers SCO recevait le Stade Rennais, au stade Raymond Kopa. Malgré une prestation intéressante et des joueurs concernés, les Angevins se seront fait punir sur deux buts encaissés en fin des deux mi-temps, dont un penalty cruel dans les arrêts de jeu.

La situation comptable était compliquée pour Angers, toujours en position de relégable avec un bilan inquiétant. Maintenu à son poste et face à une équipe rennaise en forme, Gérald BATICLE voulait croire à un sursaut d’orgueil de son équipe pour sortir de la zone rouge. Possédant la plus mauvaise défense de Ligue 1, le SCO d’Angers espèrerait néanmoins se relancer dans ce championnat après trois défaites consécutives contre l’OM (0-3), le RC Strasbourg (2-3) et le Toulouse FC (2-3), le week-end dernier. En face, les Rennais étaient dans une dynamique positive avec de bons résultats en Ligue 1 et en Europa League. Le club breton ne comptait que deux points de retard sur l’OM (4e), battu par Lens (0-1) samedi soir.

Pour ce match, Gérald BATICLE devait composer avec les forfaits de Diony, le gardien de but Yahia FOFANA et Souleyman DOUMBIA. Le technicien s’est appuyé néanmoins sur ses hommes forts que sont Nabil BENTALEB, Sofiane BOUFAL (trois buts) et Adrien HUNOU (trois buts) qui retrouvait son ancien club.

Ce sont les Rennais qui donnent le coup d’envoi et après quelques secondes de jeu, Rennes se montre dangereux sur le premier corner de ce match, exécuté par Benjamin BOURIGEAUD depuis le côté gauche. Christopher-Maurice WOOH est contré sur sa tête par Ibrahim AMADOU et le ballon échoue au ras du poteau gauche (1e). Comme prévu, ce sont les visiteurs qui prennent le match à leur compte. Sur un centre en retrait de Traoré depuis le côté droit, Amine GOUIRI se heurte d’abord à Paul BERNARDONI sur sa reprise dans la surface de réparation. Arnaud KALIMUENDO tente également sa chance, mais son tir du pied gauche est repoussé par Ibrahim AMADOU (10e). Nabil BENTALEB se rend coupable d’une nouvelle faute sur Amine GOUIRI. Sur le coup franc pour Rennes, situé plein axe à environ vingt-cinq mètres, Benjamin BOURIGEAUD enroule du droit par-dessus le mur, mais Paul BERNARDONI capte le ballon sur une belle horizontale à gauche (26e). Le bloc d’Angers reste bien organisé et cela tient, malgré un collectif rennais toujours plus pressant dans le camp adverse. Les Rennais accélèrent et Angers se retrouve de suite en danger. Lancé sur son côté droit, Hamari TRAORE appuie son centre pour Martin TERRIER, seul au point de penalty, qui rate sa reprise du pied droit. Le ballon s’échappe à gauche du cadre (38e). On se dirige sur un score vierge à la mi-temps, mais à la suite d’une superbe action collective de grande classe, Rennais va ouvrir le score. Au départ de l’action, Arthur THEATE trouve Martin TERRIER qui accélère dans les trente-cinq derniers mètres. Benjamin BOURIGEAUD prend le relais, rejoue vers Martin TERRIER, qui laisse passer pour Amine GOUIRI qui conclut une belle action collective du pied droit à ras de terre dans la surface (0-1, 43e). L’attaquant rennais inscrit son cinquième but de la saison, en Ligue 1. Il aura marqué lors de chacun de ses quatre derniers matchs de championnat, égalant sa meilleure série dans l’élite. En faisant preuve de patience et aussi de beaucoup de talent, Rennes est parvenu à faire la différence dans les derniers instants grâce à Amine GOUIRI, à la conclusion d’une belle action collective. Dominé, mais bien organisé, Angers a essayé de résister le plus longtemps possible, mais sans réussite.

Au retour des vestiaires, le SCO revient avec de bonnes intentions et va être récompensé avec l’égalisation. Lancé par Adrien HUNOU dans la profondeur, Amine SALAMA est couvert par Christopher-Maurice WOOH et fonce vers la surface de réparation rennaise. Il trompe Steve MANDANDA d’un tir croisé du droit entre les jambes, malgré le tacle désespéré d’Arthur THEATE (1-1, 53e). Après avoir obtenu le corner suite à un centre coupé par Batista MENDY au premier poteau, Hamari TRAORE parvient à placer sa tête dans la surface de réparation. Bernardoni réalise une parade décisive sur la droite (60e) ! Le Stade Rennais affiche 75% de possession depuis la reprise. Angers s’est montré plus réaliste en concrétisant sur l’un de ses deux tirs au but. Les deux entraîneurs effectuent font rentrer en jeu des joueurs frais, afin de faire la différence. Les Angevins ont un coup à jouer dans cette fin de match. Rennes domine, mais ne concrétise pas. Les Bretons ont aussi plus de mal à se créer des occasions. Le public angevin y croit et pousse derrière son équipe. Sur un centre venu de la gauche, Sofiane BOUFAL manque sa reprise dans la surface de réparation, mais Steve MANDANDA est attentif et réalise un bel arrêt sur sa gauche. Gros travail de Farid EL-MELALI pour éliminer Hamari TRAORE sur le côté gauche et centrer au second poteau, où Adrien HUNOU n’arrive pas à rabattre le ballon de la tête (87e). Le SCO d’Angers n’est plus très loin de réaliser une belle opération en accrochant une équipe du Top 5. On se dirige vers un match nul. Mais c’était sans compter sur une dernière occasion dans les arrêts de jeu.  A la suite d’une très longue relance au pied de Steve MANDANDA, Ibrahim AMADOU est surpris par ce ballon en profondeur. Le défenseur tacle dans les pieds du jeune Matthis ABLINE dans la surface de réparation et commet l’irréparable. Lovro MAJER transforme le penalty en force (1-2, 90e+4). Le score n’évoluera pas. Un résultat cruel et difficile à encaisser pour les Angevins, qui auraient mérité d’obtenir le point du match nul.

Rennes arrache la victoire à la dernière seconde grâce à Majer sur penalty. Les Bretons ont bravé la tempête pour vaincre une solide équipe d’Angers qui lutte pour sa survie en L1. Nouveau revers plein d’amertume pour le SCO. Rennes enchaîne et chipe la quatrième place à l’OM.

Lors de la prochaine et treizième journée de championnat, le SCO d’Angers se déplacera à Monaco, tandis que le Stade Rennais recevra Montpellier, le dimanche 30 octobre 2022.

Les réactions d’après-match :

Gérald BATICLE (entraîneur d’Angers SCO) : “Evidement, on est déçu du résultat. On manque encore de solidité sur tout un match. Pourtant, les joueurs ont été impliqués et concernés par rapport à notre plan de jeu. On est amer sur la fin de match, avec ce but sur penalty… Cela montre qu’il faut savoir être concentré jusqu’au bout. En première mi-temps, on était bien en place, mais sans trouver de situation offensive, ce qui a donné des munitions à Rennais, malgré un bloc serré. Ils ont trouvé la faille en fin de première mi-temps. Ensuite, on est bien revenu dans le match, en égalisant. Ensuite, on aurait même pu prendre l’avantage. Et puis, il y a ce penalty qui nous fait perdre le match dans les arrêts de jeu. C’est cruel, mais c’est le football.”

Bruno GENESIO (entraîneur du Stade Rennais FC) : “Ce fut une victoire difficile à obtenir. Je retiendrais le fait que l’on a su marquer en fin de match, en y croyant jusqu’au bout. Avec ce manque de rythme s’explique peut-être par le fait que l’on avait peut-être perdu l’habitude de jouer tous les trois jours. On a eu très peu d’espace, face à une équipe angevine bien organisée. On s’est un peu compliqué la tâche en jouant avec trop de touches de balle. Ce sont des matchs qu’il faut savoir gagner, malgré le contexte. Honnêtement, je pense que le match nul aurait été plus équitable. Dans la zone de finition, on doit avoir plus de changements de rythme, où l’on a montré beaucoup de déchets techniques par rapport à nos habitudes. Au final, on prend les trois points et c’est l’essentiel.”

Pierrick CAPELLE (milieu de terrain d’Angers SCO) : “Forcément, il y a beaucoup de déception, au vu de notre débauche d’énergie et du scénario du match. On avait à cœur de montrer un autre visage. On se fait punir en fin de première mi-temps et en fin de deuxième mi-temps, c’est cruel. On sait qu’il y a encore beaucoup de boulot à effectuer. On a pourtant fait un bon match. Cela s’est joué sur des détails. Cela démontre qu’il faut être concentré jusqu’à la dernière minute d’un match. Malgré tout, je retiens le bon état d’esprit et qu’il faudra continuer à travailler en équipe si l’on veut obtenir des résultats positifs dans la suite de notre saison. Cela sera une bonne base pour la suite de notre saison.”

Flavien TAIT (milieu de terrain du Stade Rennais FC) : “C’est une victoire magnifique qui n’a pas été facile à obtenir. On l’a obtenu avec les triples. Ce n’était pas un match facile, car Angers a bien défendu. L’apport des remplaçants a été important et ils ont fait la différence en fin de match. C’est une victoire d’équipe, où tous les joueurs sont importants.”

Adrien HUNOU (attaquant d’Angers SCO) : “On peut dire que le football est cruel. On a été bien en bloc. On a su être dangereux comme sur notre égalisation. On savait que le Stade Rennais était une belle équipe et qu’il était important d’avoir une assise défensive compacte pour ne pas leur donner d’occasions. Il est décevant de prendre un but dans les dernières minutes du match. On a su montrer que l’on pouvait rivaliser avec une belle équipe rennaise, et en dehors des points, on regarde aussi notre contenu et il est plutôt encourageant pour la suite de la saison.”

Amine GOUIRI (attaquant du Stade Rennais FC) : “Ce n’était pas notre match le plus abouti, mais on a gagné et c’est l’essentiel. On a joué face à un bloc bas bien organisé. On n’avait pas beaucoup d’espaces. Il fallait gagner et c’est chose faite. Sur mon but, on a su créer du mouvement pour déstabiliser la défense compacte adverse. Je me sens bien dans l’équipe et j’essaie d’aider l’équipe en continuant comme cela. On ne se prend pas la tête, on prend les matchs après les autres, la saison est encore longue, même si l’objectif est de jouer le haut du classement.”

Ligue 1, 12e journée.

Angers SCO – Stade Rennais FC : 1-2 (MT : 0-1)

Arbitre : Pierre GAILLOUSTE.

Buts : Amine SALAMA (53e) pour Angers SCO ; Amine GOUIRI (43e) et Lovro MAJER (sp., 90e+4). pour le Stade Rennais FC.

Avertissements : Yan VALERY (55e) pour Angers SCO ; Flavien TAIT (57e) et Arthur THEATE (75e) pour le Stade Rennais FC.

Angers SCO : Bernardoni, Valery (Thioub, 86e), Hountondji, Amadou, Mendy, Capelle, Hunou, Bentaleb (cap.), Ounahi, Salama (Sima, 69e), Boufal (El-Melali, 86e). Entraîneur : Gérald BATICLE.

Stade Rennais FC : Mandanda, Truffert (Meling, 77e), Theate, Wooh, Traoré (cap.), Terrier (Sulemana, 77e), Tait, Xeka, Bourigeaud (Majer, 69e), Kalimuendo (Abline, 86e), Gouri (Doué, 69e). Entraîneur : Bruno GENESIO.

Cet article a été lu 90 fois.