Pour le compte de la onzième journée du championnat de National, le SO Cholet recevait son voisin sarthois, Le Mans FC. Pour ce match, le coach choletais attendait une réaction de la part de ses joueurs, après l’élimination en Coupe de France. Les Rouge et Noir ont parfaitement réagi, en marquant leurs buts en première période, et en tenant défensivement en seconde pour décrocher les trois points.

Face à une équipe mancelle qui restait sur des mauvais résultats, Cholet a pris rapidement les commandes du match pour s’imposer devant son public. En première mi-temps, les joueurs des Mauges ont mis l’accent sur le jeu offensif, qui s’est concrétisé par deux buts. En seconde période, le carton rouge va changer la donne, et les Choletais vont reculer pour conserver leur avantage au score.

EFFICACE DEVANT LE BUT

Dès les premières minutes, Cholet met la pression sur les cages adverses. Les coups de pied arrêtés s’enchaînent, sans pour autant mettre en danger l’ancien gardien choletais, Kocik. Et cette pression va s’avérer efficace. Sur un corner joué à la rémoise, Gbegnon s’élève plus haut que tout le monde pour placer sa tête sous la barre (1-0, 5e). Suite à l’ouverture du score, les hommes de Stéphane Rossi laissent le ballon aux manceaux, sans pour autant être réellement mis en danger. La seule incursion des visiteurs dans la surface de réparation ne va pas inquiéter Valette. Après une série de dribbles, Fadiga glisse le ballon pour Aïko, qui croise trop sa frappe (34e). Ce manque de justesse technique dans la dernière passe, et dans le dernier geste va finir par se payer cher. En contre-attaque, Le Méhauté lance en profondeur Ndilu, seul sur le côté opposé. Ce dernier crochète son défenseur et ajuste son face à face (2-0, 40e). Cholet double la mise, juste avant de rentrer aux vestiaires.

SOLIDE DEFENSIVEMENT

Le début de seconde période se déroule timidement. Peu d’occasions des deux côtés, les deux formations se neutralisent au milieu de terrain. Le premier remplacement de la rencontre, pour les visiteurs, va apporter de la vitesse dans le jeu. Avec ses dribbles, Cervantes va faire mal à la défense locale, sans pour autant mettre en danger Valette (60e). Le tournant du match intervient à vingt minutes de la fin du temps règlementaire, avec le deuxième carton jaune reçu par Jarju, synonyme d’expulsion (71e). Après ce fait de jeu, le danger commence à se faire sentir sur les cages des joueurs des Mauges. Le Mans FC tente sa chance à plusieurs reprises, et va même trouver la barre transversale sur un corner (75e). La supériorité numérique va permettre aux manceaux de revenir au score, par l’intermédiaire d’Aïko. Une passe laser transperce le milieu choletais, et Aïko en profite pour frapper dans le petit filet (2-1, 79e). Dans les dernières minutes, la défense est mise à rude épreuve, et Valette va soulager les siens en captant le ballon (84e, 86e, 89e). Également, les tacles de Martin Expérience (90+2e) et Tom Renaud (90+5e) dans la surface choletaise vont permettre aux locaux de se dégager, et de confirmer les trois points de la victoire.

Au classement, le SO Cholet se retrouve au pied du podium, en quatrième position, avec dix-sept points. Avec cette défaite, les joueurs de Le Mans FC reculent d’une place, et se retrouvent désormais en treizième position. La semaine prochaine, les hommes de Stéphane ROSSI vont recevoir La Berrichonne de Châteauroux (7e).

National, 11e journée.

Cliquez-ici pour voir le classement.

 SO Cholet – Le Mans FC : 2-1 (MT : 2-0).

Buts : Simon GBEGNON (5e) et Bridge NDILU (40e) pour le SO Cholet. Makan AÏKO (79e) pour Le Mans FC.

Arbitre : Louis LUNGERI.

Avertissements : Alexandre GAMEIRO (22e), Yankuba JARJU (43e), Milan ROBIN (61e) et Noah FATAR (69e) pour le SO Cholet. Tristan BOUBAYA (29e) pour Le Mans FC.

Expulsion : Yankuba JARJU (71e, deuxième carton jaune).

SO Cholet : Valette – Gameiro – Matondo – Gbegnon – Expérience – Renaud – Robin – Le Méhauté (cap) – Fatar – Jarju – Ndilu (Misiatu, 70e). Entraîneur : Stéphane ROSSI.

Le Mans FC : Kocik – Nguinda (Amir, 75e) – Smith – Voyer – Vargas-Rios (cap) – E. Quarshie – Boubaya (Rossignol, 78e) – Fadiga (Cervantes, 56e) – Aïko – J. Quarshie – Gnanduillet. Entraîneur : CRIS.

 

Cet article a été lu 54 fois.