A l’occasion du briefing météo de 10h30 ce samedi 5 novembre, la direction de course a annoncé aux 138 skippers sa décision de décaler le départ de la course compte tenu de la situation météo attendue en Manche sur les trente-six premières heures de la course. Une décision confirmée notamment par le passage d’une très violente dépression, accompagnée d’une mer très forte barrant la route dès la première nuit et ne laissant aucune échappatoire aux marins pour sortir de la Manche. Après consultation des prévisionnistes de Météo Consult, OC Sport Pen Duick, l’organisateur de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe, et son Directeur de Course Francis Le Goff, ont donc décidé de décaler le départ de la douzième édition de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, en attendant de trouver une prochaine fenêtre plus favorable pour un nouveau départ mardi 8 novembre ou mercredi 9 novembre.

Donner un départ dimanche dans vingt à vingt-cinq noeuds de vent d’Ouest, était envisageable. Mais les derniers bulletins météo précis à quarante-huit heures ont montré que les conditions étaient beaucoup plus dures quenvisagées initialement, et ce dès les premières heures de course. En cause, le passage dun front froid très actif avec des vents moyens de lordre de quarante noeuds et rafales supérieures à cinquante nœuds, s’accompagnant d’une très forte houle soulevée par la tempête tropicale Martin. Sept mètres de creux sont prévus en Manche dès lundi. C’est en particulier le timing du passage de ce phénomène qui rend la situation plus complexe encore, ne laissant aucune route alternative pour s’échapper au sud en sécurité.

De nombreux skippers et leurs routeurs ont fait part ces dernières vingt-quatre heures de leur inquiétude quant à la situation quils jugeaient très sérieuse. Une décision prise en intégrant l’ensemble des critères de l’épreuve, au premier rang desquels figure la sécurité des marins.

C’est une bonne décision qui vise à optimiser la sécurisation de la flotte et les meilleures conditions possibles au succès sportif de l’épreuve, pour les marins et le grand public. Ils seront 138 solitaires, sur les plus grands bateaux de course au large, à prendre le départ de la plus mythique des courses transatlantiques en solitaire.

Après treize jours de festivités et une affluence record à Saint-Malo, la ferveur populaire et médiatique confirme le statut unique de cette épreuve. D’ici là les animations se poursuivront ce jour avec un village ouvert jusque 22h00, et demain de 10h à 17h.

 

Cet article a été lu 39 fois.