Magique, surprenant, inattendu, exceptionnel, il y a tellement de mots pour définir le match Choletais, de mardi soir. Ils sont venus à Villeurbanne, à l’Astroballe, défier l’ASVEL, et ne sont pas repartis les mains vides ! Et avec la manière, sans trembler, une force de caractère qui paraît être insurmontable. Les hommes de Laurent Vila sont désormais à une victoire d’éliminer les doubles champions en titre, pourquoi pas à La Meilleraie dès vendredi, devant leur public, de quoi faire rêver encore plus le Maine-et-Loire. Retour sur cette victoire : 74-70 !

Cholet est loin de faire le meilleur début de match de sa saison, incapable de scorer et bien trop brouillon offensivement, Villeurbanne obtient des paniers faciles, de quoi faire le trou 22-13 au bout de dix minutes. Il y a alors comme un semblant de déjà vu, deux semaines plus tôt, au même endroit. Un match que les Choletais avaient démarré de la même manière sans jamais réagir. Le mode play-offs paraît ne pas être encore activé.

Le deuxième quart-temps commence à s’équilibrer, CB fait quasiment jeu égal avec l’ASVEL. Dj Hogg de retour de blessure fait du bien, sa réussite à trois points maintient son équipe, Cholet est dans le coup certes, mais à la pause le 43-32 en faveur des joueurs T.J. Parker ne laisse que peu d’espoir. Personne n’imagine Cholet renverser la situation.

Mais au retour des vestiaires, quelque chose a changé, Laurent Vila a peut-être trouvé les mots pour remotiver ses joueurs, et la manière tactique de déjouer l’ASVEL. Dominic Artis l’a bien compris, il accélère le jeu, attaque le cercle et distribue partout. Défensivement, CB protège son cercle et oblige l’ASVEL à prendre des tirs extérieurs malheureusement encore trop ouvert, Elie Okobo sait en profiter (3/5 à 3 points). Il reste alors plus que dix minutes, Cholet joue mieux, est revenu à six points, mais le chemin pour gagner est encore long.

Le dernier quart-temps est lancé, et l’ASVEL continue de prendre à trois points, incapable d’attaquer le cercle, mais c’est bien leur point faible. Quinzième équipe au pourcentage à trois points sur la saison régulière, ils n’ont toujours pas brillé dans ce secteur hier (26% à 6/23). Alors que du côté de CB, tout rentre, DJ Hogg inscrit deux ou trois points de plus et Artis permet au sien d’égaliser à 70-70. Derrière, James Gist perd son sang-froid et manque ses deux lancers francs. Il reste trente secondes à jouer, ballon à T.J. Campbell, celui qui est arrivé mi-décembre dans une équipe choletaise relégable, a alors toutes les cartes en main, comme un symbole, il inscrit un panier en tête de raquette. Chris Jones veut répondre, prend le jeu à son compte, drive et tente un layup. Mais il tombe sur le Choletais du moment, Yoan Makoundou qui le contre. Jones est ensuite auteur d’une mauvaise passe sur la dernière remise en jeu. Après deux lancers francs réussis pour CB, le score final est de 70-74.

 

Cet article a été lu 180 fois.