Rencontre avec Fréjus SIKA, l’entraîneur de l’équipe féminine du SO Cholet. Il reviendra avec nous sur la saison de son équipe en Régional 1. Il reviendra également, sur le très beau parcours de ses joueuses en Coupe des Pays de la Loire. Pour terminer, il nous expliquera les raisons de son départ du club choletais en fin de saison, après de très belles années avec la section féminine.

Bonjour Fréjus, votre équipe est neuvième au classement du championnat Régional 1. Êtes-vous satisfait par rapport aux objectifs fixés en début de saison ?

“Oui, je suis plutôt satisfait. J’estime que pour le promu que nous sommes, ce n’est pas une mauvaise saison. Nous sommes à présent certains de nous maintenir en championnat de Régional 1. Alors, oui, nous sommes des compétiteurs et nous espérons toujours jouer des places mieux classées. Certaines de mes joueuses importantes se sont blessées et assez grièvement, cela a toujours eu un impact sur le groupe. On a connu une période assez compliquée, après la trêve hivernale. C’est dommage, puisque nous étions classés en milieu de tableau et que nous effectuions un bon début de saison.”

Vous vous êtes inclinés en demi-finale de la Coupe des Pays de la Loire, le week-end dernier. Que retenez-vous de ce superbe parcours ?

“Beaucoup de fierté. Cela fait six ans que je travaille avec ce groupe et de vivre une aventure comme celle-là, c’est exceptionnel. Malheureusement, on est tombé contre une très belle équipe réserve du FC Nantes, on savait que ce match allait être très dur. On a préparé ce match sans pression. Pour nous, c’était le match de l’année, alors il fallait y prendre du plaisir. C’était en plus une première dans l’histoire du club. Je suis très fier de mes joueuses, de ce qu’elles ont accompli dans cette coupe.”

Est-ce que vous, à titre personnel, vous serez l’entraîneur de l’équipe féminine du SO Cholet, la saison prochaine ?

“Non, j’ai décidé que je ne serais plus l’entraîneur de cette équipe à partir de la saison prochaine. C’est une décision personnelle, le club ne m’a pas poussé à faire ce choix. J’ai besoin de prendre du recul sur le football, puisqu’il est vrai que je passe beaucoup de temps sur les terrains. J’ai pris cette décision puisque je veux consacrer du temps à ma vie familiale. Je pense que c’est le bon moment pour les joueuses de changer d’entraîneur, je pense qu’elles ont besoin d’un nouveau discours. Je ne retiens que des bonnes choses de cette expérience, qui était en plus, la première pour moi. A partir de la saison prochaine, j’entraînerais l’équipe U19 du FC Beaupréau-la-Chapelle. Je remercie l’ensemble des personnes du club, pour m’avoir permis de réaliser cette très belle aventure.”

 

Cet article a été lu 195 fois.