À la suite d’une saison exemplaire, les U15 féminines de l’Union Féminine Angers Basket se sont qualifiées pour le Final Four. En déplacement à Limoges, elles se sont qualifiées pour les finales, après une belle victoire face à Paris 18, où elles auront été opposées à l’ASVEL féminin, vainqueur de Marne-la-Vallée. Elles s’inclineront de dix-huit points face aux Lyonnaises, remportant tout de même la médaille d’argent. Le coach, David GIRANDIERE reviendra avec nous sur l’épopée de ces joueuses en Nationale et au Final Four.

Bonjour David, pourriez-vous revenir sur le parcours que vous avez traversé pour atteindre la finale de ce final four ?

“Tout d’abord, on termine premier de la deuxième phase avec un bilan de seulement deux défaites en vingt matchs sur l’ensemble du championnat U15 France. Grâce à cela, on se qualifie pour le Final Four. On a joué l’équipe de Paris 18 en demi-finale, un club réputé pour être dans ces niveaux-là et qui y sont au moins une fois tous les deux ans. C’était une équipe athlétique, très physique, beaucoup de jeux en première intention et beaucoup de jeux rapides. Donc, on gagne ce match-là en ne faisant pas un très bon match, mais en faisant un bon match en étant bien défensivement, en se partageant bien le ballon et en montrant le visage que l’on a montré toute la saison. Cela, c’était vraiment positif. Ensuite, nous avons joué contre l’ASVEL qui avait battu, pour moi, l’équipe favorite de ce Final Four : Marne-la-Vallée. Ce match a été un peu bizarre. Au début, on commence avec un 6-0 et puis, après, on s’est totalement éteint sur la rencontre, que ce soit collectivement et individuellement. On a joué les unes à côté des autres, pas forcément comme on avait l’habitude de faire. On n’a pas été présente défensivement comme ce qui avait été demandé dans le plan de jeu. Donc, voilà, on s’est battu avec les armes du moment et on perd contre une belle équipe de Villeurbanne, avec deux joueuses qui vont rentrer au centre fédéral. On n’a pas su imposer ce que l’on a fait toute l’année, c’est-à-dire, notre collectif par rapport à nos individualités.”

Est-ce que votre objectif de début de saison était d’atteindre cette place ?

“On va dire qu’avec des U15, c’est toujours compliqué de fixer des objectifs, car cela reste tout de même des enfants. Il faut savoir que l’an dernier, on était déjà au Final Four, avec les U15, dont six joueuses qui évoluaient, cette saison encore en U15. L’idée était de leur faire vivre quelque chose qui n’avait jamais été fait auparavant. Se qualifier pour un Final Four de poule A n’avait jamais été réalisé par le club avant l’année dernière. Le faire deux fois de suite, nous faisait rentrer un petit peu plus dans l’histoire du club. On avait, donc, cette volonté de vouloir y retourner pour décrocher quelque chose, autre que la médaille en chocolat, parce que quand on va en Final Four, cette quatrième place est particulière, surtout pour des jeunes. On voulait y retourner et décrocher quelque chose, on a décroché une deuxième place. De mon point de vue, cela valide le travail fait, avec certaines depuis deux ans. C’est quelque chose d’appréciable pour l’entraîneur que je suis.”

Il y aura donc des changements d’effectifs la saison prochaine ?

“Oui, la saison prochaine, on va repartir sur un nouveau cycle. On va partir avec une nouvelle génération, celle de 2011 en plus des joueuses de 2010 de cette saison. L’idée va être de poursuivre cette formation. L’objectif que j’ai par rapport aux U15 France n’est ni de gagner des titres ou des médailles, c’est d’amener le plus de joueuses possibles à intégrer le centre de formation. C’est pour moi la priorité. Maintenant, on est tous des compétiteurs, quand on se lance dans une compétition, c’est d’aller le plus haut possible. Depuis deux saisons, on est sur des choses très positives en matière de résultat, très positive dans l’intégration des joueuses au centre de formation de l’UFAB. Tout le travail réalisé sur la catégorie U15, depuis trois ans, est très favorable au projet des jeunes filles et aux projets du club.”

Vous serez toujours aux commandes la saison prochaine ?

“Pour l’instant, c’est un point d’interrogation, on n’a pas encore assez de visibilité au sein de la structure sur les positionnements de chaque entraîneur. Là, je ne peux pas trop vous répondre.”

Sur les joueuses qui ont participé au Final Four, certaines sont sur la bonne voie pour intégrer le centre de formation ?

“Oui, oui, on a quand même la majorité des joueuses qui sont de la génération 2009 et qui vont intégrer le centre de formation, soit en partenaires d’entraînement, soit en intégrant directement le centre. Elles vont toutes avoir un rôle à jouer au niveau du centre de formation la saison prochaine.”

Cliquez-ici pour accéder au classement de l’équipe en 2e phase :

Final Four National féminine U15 Elite :

Union Féminine Angers Basket 49- Lyon ASVEL Féminin : 35-53