Nous sommes partis à la rencontre de Yohann NAY. Après deux saisons à l’AS Tiercé-Cheffes, l’attaquant de trente-sept ans a choisi de faire son retour au sein du Foyer Espérance de Trélazé, en se donnant un dernier défi à relever. Il nous fera le bilan sur son expérience tiercéenne, ponctuée par une montée en championnat de Régional 2 et une deuxième saison tronquée par l’arrêt des championnats due à la crise sanitaire. Puis, il nous expliquera ses motivations et ses objectifs dans ce retour au sein de l’effectif tango, lui qui aura toujours gardé contact avec le club. Enfin, il évoquera ses échanges avec le duo CESBRON/CHIBANI, où il aura la ferme intention de montrer qu’il a le niveau pour évoluer en championnat de Régional 1.

Bonjour Yohann, pouvez-vous, nous faire le bilan de vos deux saisons au sein du club de l’AS Tiercé-Cheffes ?

“Si je devais faire le bilan de mes deux saisons à l’AS Tiercé-Cheffes, je dirais qu’elles ont été mitigées. La première a été ponctuée par une montée en championnat de Régional 2 en ayant réalisé, sur le plan personnel, une saison plus que correcte. Puis, le Covid-19 est arrivé et a mis fin prématurément à la saison. La deuxième saison, je l’ai abordée dans un état d’esprit totalement différent, sans grande motivation et sans aucune préparation, car je pressentais la saison compromise en raison de la situation sanitaire. J’ai dû jouer seulement trois matchs et participé à une poignée de séances d’entraînement.”

Pourquoi avoir fait le choix de retourner au Foyer Espérance de Trélazé ?

“Même si au club de l’AS Tiercé-Cheffes, qui est un excellent club avec des dirigeants formidables, il y a des coachs compétents et un groupe de joueurs seniors très agréable, j’ai ressenti le besoin d’un nouveau challenge, alors que je pensais finir à Tiercé, avant la coupure due au Covid-19. Et l’idée d’un retour au Foyer Trélazé et de pouvoir potentiellement jouer en championnat de Régional 1, à mon âge (37 ans), et de voir de quoi je suis encore capable, ce défi m’a plu.”

Cependant, vous avez toujours gardé un contact avec le club Trélazéen ?

“Étant quotidiennement sur Trélazé, je côtoie régulièrement les joueurs et les dirigeants qui m’ont souvent soumis l’idée d’un retour au Foyer. Mes ambitions sont clairement de jouer en R1, mais je ne veux pas seulement y jouer, mais y être performant. Ensuite, cela sera à moi de montrer aux coachs que j’ai ma place dans l’équipe, mais il faut qu’ils sachent qu’en matière d’investissement, ils ne seront pas déçus. Maintenant, il y a une préparation à effectuer, car après autant d’arrêt (dix mois sans toucher le moindre ballon), il faut retrouver les sensations sur le plan physique et technique, mais mes motivations sont grandes et j’ai l’ambition d’être une recrue importante pour le groupe senior.”

Avez-vous eu des échanges avec les coachs du Foyer ?

“J’ai fait part aux coachs de mon intention de revenir au sein du club et suite à cela, nous avons eu une entrevue. Ils savaient que tout se passait bien pour moi à Tiercé, que j’étais apprécié là-bas et performant, donc, ils ont été un peu surpris de mon envie de partir. Avec le coach, Yohann Cesbron, que j’apprécie beaucoup, il y a un bon discours et on partage les mêmes valeurs comme c’était le cas à Tiercé. Mais ce retour aux sources, pour un dernier challenge, m’a motivé, surtout après l’arrêt de la saison dû au Covid-19, cela a été beaucoup de motivation pour ma part.”

Et concernant vos échanges avec Yohann CHIBANI, le coach adjoint ?

“Je n’ai pas eu d’échanges avec Yohann Chibani, j’en ai eu seulement avec Yohann Cesbron, que j’ai déjà eu au Foyer de Trélazé, il y a quelques saisons en seniors. Avec lui, on se connaît un peu pour le moment. J’aime sa vision des choses et je partage les valeurs qu’il véhicule. C’est un binôme Cesbron et Chibani. Maintenant, c’est un challenge excitant et motivant pour moi à trente-sept ans, afin de voir de quoi je suis toujours capable. Mais je sais que je serais à la hauteur de mes ambitions.”

Quels seront vos objectifs sportifs personnels ?

“Mes objectifs seront d’être performants sur le plan personnel et de marquer beaucoup de buts et de montrer qu’à trente-sept ans, je suis encore là.”

Et d’un point de vue collectif ?

“L’objectif sera d’aider le club à se maintenir à se niveau-là (R1), afin de mieux se structurer au fil des ans, mais aussi permettre la montée de l’équipe réserve, qui est très importante pour perdurer à ce niveau. Je compte apporter mon expérience et mon sérieux pour guider le groupe seniors relativement jeune, mais très prometteur, à faire de belles choses cette saison.”

Avez-vous reçu des garanties pour jouer avec l’équipe qui évoluera, cette saison, en championnat de Régional 1 ?

“Je n’ai reçu aucune garantie des coachs, cela sera à moi d’aller chercher les moyens de mes ambitions, c’est-à-dire de jouer en R1 et d’être un fer de lance pour l’équipe.”

Votre décision d’un retour au Foyer de Trélazé a surpris, surtout après votre départ du club, il y a deux ans ?

“Sincèrement, je ne m’occupe pas de ce que les gens vont penser. Après tant de saisons passées là-bas, l’envie de revoir certaines personnes, là-bas, à Trélazé, la ville où j’ai grandi et le challenge de jouer en R1 à trente-sept ans m’a motivé, et de voir de quoi je suis encore capable.”

 

Cet article a été lu 410 fois.