Victorieux face à Montilliers au bout du temps additionnel, le milieu de terrain seichois Geoffrey Pays, nous fait part de sa réaction après la rencontre. Il nous fera aussi un long résumé de la rencontre.

Coupe de l’Anjou, quarts de finale.

ES Montilliers – AS Seiches-Marcé : 1-2 (MT : 1-1)

Buts : Théo CHARBONNIER pour l’ES Montilliers ; Rudy QUNICHARD et Julien PLESSIS pour l’AS Seiches-Marcé.

La réaction d’après-match de Geoffrey PAYS (joueur de l’AS Seiches-Marcé) : “Ce dimanche, nous nous rendions à Montilliers pour ce quart de finale. D’ailleurs, pour commencer, je vais en profiter pour remercier nos coéquipiers qui n’ont pas forcément évolué dans l’équipe première cette saison, mais qui continuent à être présents lors de ces dernières séances d’entraînement, afin que nous puissions nous préparer dans les meilleures conditions possibles pour cette aventure.

La semaine d’entraînement a été basée sur une hypothèse de jeu adverse qui utilise un système de jeu peu commun.

On savait que la tâche n’allait pas être facile au vu de leurs performances en coupe, cette saison, où beaucoup de belles équipes ont échoué. Mais malgré la confirmation de notre relégation et le départ de notre entraîneur, il se crée quelque chose ces dernières semaines, et dans les têtes, reste forcément ce quart de finale non disputé suite à la crise sanitaire qui avait clôturé la saison 2019-2020 subitement.”

Un bon début de match pour Seiches-Marcé.

Nous débutons donc le match de bonne manière, où nous allons nous montrer assez dangereux durant les vingt premières minutes avec quelques occasions pour ouvrir la marque.

C’est un vrai match de coupe avec de l’intensité dans les duels, mais le corps arbitral est présent pour gérer cela.

Nous allons ouvrir la marque par Rudy QUINCHARD, fraîchement rentré en jeu, qui se défait de deux adversaires avant de frapper aux vingt-cinq mètres et d’y trouver la lucarne.

Le jeu se retrouve partiellement coupé, notamment avec une blessure d’un joueur adverse, suite à un duel estimé régulier par l’arbitre central. D’ailleurs, j’espère que le joueur en question se porte bien. Le jeu reprendra et nous concéderons un pénalty en toute fin de première période. Nous rentrons à la mi-temps assez frustrés de ce score de 1-1, car notre défense n’a pas forcément été mise en danger durant cette première période.

Le discours est simple durant la pause, dans tous les cas, si nous sommes éliminés, nous allons avoir beaucoup de regrets.”

La joie du gardien Sacha Lucas après le premier but (crédit photo : Be Prod Photos)

Une victoire au bout du fil

La deuxième période reprend, chaque duel laisse des traces, Montilliers se montre beaucoup plus menaçant que nous à la suite d’un réajustement tactique de leur part, mais également grâce à leur numéro 14, très remuant au milieu de terrain. Nous sommes bien moins menaçants que les locaux qui enchaînent les occasions sans succès, nous allons surtout trembler sur un ballon aérien que notre numéro 7, Pierre JACQUES, souhaite enlever, mais le cuir prend la direction de notre but et s’écrase finalement sur notre barre transversale.

Cela aurait été injuste pour lui au vu de sa prestation de qualité ce dimanche.

Le temps passe et a lieu un dernier changement pour prévoir la séance de tirs au but de notre côté, Julien PLESSIS sorti peu de temps avant, retourne sur le terrain. Nous obtenons, à la 90e +3 minute, un coup franc anodin que nous pouvons jouer dans leur surface.

Cependant, Alban BOISSONOT décide de le jouer rapidement, chose que l’ensemble du banc de touche et une partie des joueurs sur le terrain ne souhaitaient pas, mais Rudy QUINCHARD va réussir à récupérer ce ballon joué un peu trop long pour éliminer le défenseur et servir Julien PLESSIS au point de penalty qui finira en toute lucidité du plat du pied.

Le coup de sifflet final retenti, nous sommes définitivement qualifiés pour les demi-finales.

La joie du groupe seniors après la qualification (crédit photo : Be Prod Photos)

Si après notre victoire aux tirs au but face à l’équipe de Baugé, on m’avait dit que “le club jouera une demi-finale de Coupe de l’Anjou” je n’y aurais pas cru au vu de nos effectifs très réduits lors des dernières journées de championnat, où aligner trois équipes le week-end était plutôt compliqué.

Ce n’est pas une équipe qui se qualifie, mais surtout un club, où comme je l’ai cité, sans l’investissement des joueurs seniors pour continuer à être compétitif, cela ne serait sans doute jamais arrivé.

J’ai une pensée particulière aux quatre blessés faisant partie du groupe première cette saison.

Nous remercions les bénévoles du club et les supporters présents ce dimanche, mais également Montilliers pour leur accueil et à cette superbe ambiance, car nous jouons aussi au football pour ce genre de rencontre.

Je vais finir en rebondissant sur ce que l’on peut lire dans la presse sur ce match, nous pratiquons un sport où nous ne pouvons pas éviter des duels, l’intensité s’y trouve forcément lorsque nous jouons pour une possible demi-finale de Coupe de l’Anjou.

Nous ressortons sans doute sans blessés, mais certains d’entre nous ressortent avec de belles égratignures. Pour rappel, nous sommes encadrés par trois arbitres qui gèrent cela.

Rendez-vous dimanche pour le prochain épisode.

 

Cet article a été lu 468 fois.