Dans cette finale de Coupe de l’Anjou, entre une équipe de Régional 3 et une équipe de Départementale 2. Saint Hilaire Vihiers aura globalement dominé la rencontre, qui malgré tout aurait pu donner la victoire au Fuilet Chaussaire FC. D’abord devant, ils ont été égalisés peu avant la mi-temps avant de définitivement se donner l’avantage à la quatre-vingt-cinquième minute.

Coupe de l’Anjou, finale.

AS Saint-Hilaire-Vihiers-Saint-Paul (R3) – Fuilet Chaussaire FC (D2) : 2-1 (MT : 1-1)

Buts : Benjamin MAUGIN et Nini MARTINEAU pour Saint-Hilaire-Vihiers.

Le résumé du match de Nicolas BILLY, l’entraîneur de l’AS Saint-Hilaire-Vihiers-Saint-Paul :

“C’est un match qui s’annonçait difficile contre une équipe qui avait sorti cinq équipes de niveau régional avant nous, on savait qu’il y aurait une opposition de qualité en face. Cela ne s’est pas démenti. On réalise une bonne entame de match. On a eu une grosse occasion à la septième minute de jeu par Guillaume SUROT, mais le gardien de but adverse est bien sorti. On a plutôt eu la maîtrise sur la première demi-heure, même si on a bien senti qu’ils étaient capables d’être dangereux. On ouvre le score sur un bon centre de Paul GERVAIS pour Benjamin MAUGIN, qui marque de la tête. Juste derrière, on a l’occasion du 2-0 par notre vétéran, Nini MARTINEAU qui tire juste à côté. On est donc à 1-0 et sur un long coup franc à quarante-cinq mètres, notre gardien de but passe un petit peu à travers et Le Fuilet-Chaussaire égalise, sachant que juste derrière, ils ont l’occasion de prendre le score à 2-1. Notre gardien de but, Léo CHARRIER, se rattrape bien sur le coup, en claquant la balle au-dessus de la barre transversale. A un but partout à la mi-temps, je leur ai dit de rester calme et structuré. Ensuite, on a repris légèrement l’ascendant au fil du match, notamment sur l’aspect physique. On a eu de nombreuses occasions en deuxième mi-temps et on marque à la quatre-vingt-cinquième par notre vétéran qui a quarante-et-un ans et qui, pour son dernier match en équipe première, marque et nous donne la victoire dans cette finale du Challenge de l’Anjou ! On était quand même devant plus de 2000 personnes je pense, c’est un élément dont personne n’a l’habitude quand on est un joueur amateur, ce n’est pas commun. Ce n’est pas le match que l’on a le mieux maitrisé, mais on a peut-être été un cran au-dessus. On a également un joueur comme Guillaume SUROT qui a éclaboussé le match de son niveau de jeu, il nous a clairement menés vers la victoire.”

La réaction d’après-match d’Eric ATHMEN, l’entraîneur du FC Fuilet-Chaussaire :

“Il y a une grosse déception, parce qu’on a perdu, forcément. Après, le parcours dans cette compétition va rester, car on a fait un truc de dingue quand même. Sur le match en lui-même, ils méritaient leur victoire. On n’est pas trop bien parti en deuxième mi-temps, on a eu un peu plus de mal et ils se sont créés quelques situations dangereuses. Nous aussi, on en a eu une ou deux, mais on manquait un peu de peps pour aller chercher la gagne. On était un peu au bout du rouleau et il y a eu la manière d’appréhender aussi, j’ai plein de gamins qui étaient, un petit peu, timorés par rapport à d’habitude, ce qui est normal. Je remercie tous les joueurs pour tout ce qu’ils ont fait, on est fier d’eux et qu’il continue sur cette lancée, puisque je pense qu’ils vont faire de bonnes choses par la suite.”

 

Cet article a été lu 368 fois.