Challenge de l’Anjou, 3e Tour.

SC Angers Doutre (D2) – Olympique Sainte-Gemmes-sur-Loire (D2) : 2-0

Le résumé de Yannick RIVET, dirigeant et supporter de l’Olympique Sainte-Gemmes-sur-Loire :

“C’est en voisin que l’OSG s’est déplacé, aujourd’hui, à la Doutre. Sur un terrain plus pneu qu’herbe synthétique, le match est devenu rugueux très rapidement. Les joueurs d’Outre-Maine multiplient les fautes sous l’œil bienveillant de Monsieur l’arbitre qui ne moufte pas !!! Charcutés, jambonnés, taillés, les petits blancs se font bousculer. Une vraie Boucherie-Charcuterie !! Les quelques attaques Gemmoises sont bien stériles et il est impossible de développer un jeu valable. Un beau coup-franc bleu, frappé en force, trouve Yoan (Porato) qui dévie en corner ce ballon qui allait sous sa barre transversale !! Sur leur seule action construite, la Doutre ouvre le score. Une balle en profondeur et l’ailier croise son tir dans le petit filet opposé (1-0). Les fautes à retardement, les tacles par-derrière, les coudes un peu haut, la Doutre répond en force au jeu de l’OSG qui ne dépasse pas leur surface de réparation…!!! C’est la mi-temps que siffle l’arbitre, plutôt apathique et endormit, bien que supervisé, celui-ci ne voit pas grand-chose !! La seconde période reprend sur le même tempo, un pas en arrière, deux pas en avant, comme une java… La Doutre s’accroche a son but d’avance, et le match, déjà médiocre, comme les vingt-cinq acteurs de la rencontre, devient lamentable, tant par le jeu produit, que par l’ambiance détestable qui s’installe. Sur une pauvre action des bleus, l’OSG encaisse un second but qui ne changera rien à la pauvreté de cette partie (2-0). Cette défaite est à l’image du temps, grise, morne et sans relief !!! C’était Yannick Rivet, à dimanche prochain, sur les terrains.”

La réaction d’après-match de Grégory LE JONCOUR (entraîneur de l’Olympique Sainte-Gemmes-sur-Loire) :Je suis à la fois satisfait et dégoûté de la défaite, satisfait, car j’espère que cela va servir de leçon aux gars et dégoûté par ce match représentatif de notre semaine. Pour moi, on n’a rien sans rien et si on n’arrive pas à faire des efforts ensemble et ce faire mal ensemble, aller à l’entraînement plutôt que d’aller jouer dans son coin au… (Connectez-vous pour lire la suite ou abonnez-vous en cliquant sur ce lien).

 

Cet article a été lu 276 fois.