Rencontre avec Jean-Michel BOURDEAU, l’entraîneur d’Angers SCA. Il reviendra avec nous sur le tirage au sort du quatrième tour de la Coupe de France, où son équipe affrontera l’AS Mulsanne-Teloché, une formation bien supérieure sur le papier. Il reviendra également avec nous sur le championnat qui débutera ce week-end et l’affiche contre l’Églantine de Trélazé, où il nous présentera les ambitions de son équipe pour cette nouvelle saison.

Bonjour Jean-Michel, pour commencer, nous aimerions revenir avec vous sur le tirage au sort du quatrième tour de la Coupe de France. Votre adversaire sera l’AS Mulsanne-Teloché. Quelle a été votre réaction à la suite de ce tirage et comment allez-vous aborder cette belle affiche pour le club ?

“Nous savions, au vu du pré-tirage, que nous avions de fortes chances de tomber contre une plus grosse équipe que nous hiérarchiquement. C’est le cas, puisque nous tombons contre l’AS Mulsanne-Teloché, pensionnaire du championnat de Régional 1. C’est un sentiment partagé entre mes joueurs et moi-même. Mes joueurs voulaient tomber contre une grosse équipe et c’est chose faite. Pour ma part, j’aurais souhaité tomber contre un club plus abordable sur le papier. On est en plus satisfait de pouvoir évoluer à domicile.”

C’est une formation qui évolue en championnat de Régional 1, soit quatre divisions au-dessus de la vôtre en championnat de Départemental 2. Croyez-vous en la victoire ?

“Bien sûr, on connaît la magie de la coupe et tout ce qui peut se passer dans ce genre de match. Nous jouerons cette rencontre face à notre public, il y aura de l’excitation. Notre objectif sera de réitérer l’exploit du troisième tour, puisque nous avons éliminé l’AS Andouillé, formation de Régional 3 (4-0).”

Ce week-end débute le championnat, vous recevez l’Églantine de Trélazé pour ce premier match. Quel va être l’objectif de cette saison en championnat ?

“Le championnat est clairement la priorité cette saison, il nous faut gagner ce premier match, pour préparer au mieux le match de Coupe de France. Nous jouons face à un adversaire, qui nous a toujours posé des problèmes sur nos dernières confrontations. Cette saison, nous jouerons la montée, on ne s’en cache pas. Je sens que cette saison, j’ai un effectif capable de jouer au niveau au-dessus. L’année dernière, nous étions trop sur un courant alternatif, enchaînant les bonnes et les mauvaises prestations collectives. Cette année, les mentalités ont changé et nous n’avons pas d’autre choix que de monter à l’issue de la saison.”

 

Cet article a été lu 64 fois.