Rencontre avec Grégory PINEAU, un arbitre qui évolue au niveau régional. Il reviendra sur les circonstances, où il est devenu arbitre un peu par hasard. Puis, il nous évoquera son parcours sportif et le niveau où il a évolué cette saison. Ensuite, il nous fera le bilan de sa saison, qui a été tronquée par une opération et qu’il l’a éloigné des terrains pendant quelques mois. Il nous fera aussi partager ses meilleurs souvenirs de la saison. Enfin, il lance un appel à tous ceux qui aimeraient tenter l’aventure de l’arbitrage.

Bonjour Grégory, tout d’abord, depuis quand êtes-vous arbitre de football ? Et pour quelles raisons ?

“Je suis arbitre depuis l’année 2014, cela va faire huit ans. Je jouais au football des catégories de jeunes jusqu’à la catégorie seniors et à trente ans, j’ai voulu arrêter complètement de jouer. Mon club avait besoin d’arbitres et cela s’est fait par hasard. Ce jour-là, il y avait un match de l’équipe réserve en lever de rideau et l’arbitre officiel ne s’est pas déplacé, c’est donc moi qui ai arbitré le match. Lors de cette rencontre, il y avait un observateur qui m’a dit de ne pas hésiter à me lancer. Ensuite, petit à petit, j’ai gravi les échelons.”

Aujourd’hui, à quel niveau arbitrez-vous et avez-vous une volonté d’évoluer ?

“Actuellement, j’arbitre en tant qu’arbitre central en championnat de Régional 3 et en tant qu’arbitre de touche en championnat de Régional 1 et en championnat de Régional 2. Je ne souhaite pas forcément arbitrer plus haut, car physiquement, ce n’est pas facile non plus, cela demande une préparation athlétique assez poussée pour aller voir dans les niveaux au-dessus. De plus, il y a pas mal de jeunes qui arrivent, donc pour moi, c’est trop compliqué. Chaque année, comme diraient certains clubs, je joue plus le maintien.”

Justement, comment s’est déroulée votre saison ?

“Ma saison a été tronquée par une opération. J’ai eu une hernie discale, au mois de décembre, donc, j’ai été arrêté lors des mois de janvier et de février, j’ai repris au mois de mars. Avec l’arrêt des compétitions dû au Covid-19, je n’ai pas raté beaucoup de matchs, mais cela m’a mis un petit coup dans ma condition physique. Après, la saison s’est globalement bien passée, je n’ai pas eu de matchs plus compliqués que d’autres. C’est plus le physique qui pêche sur la saison, car sur les années d’avant, on faisait plus de touches, mais très peu cette année. Je pense qu’il y a un gros manque d’arbitres dans les échelons inférieurs avec des arrêts tous les ans, donc, on fait plus de centre et à quarante ans, ce n’est pas facile d’enchaîner tous les dimanches.”

Quels sont vos meilleurs souvenirs de la saison ?

“J’ai bien aimé les tours de Coupe de France, comme celui de Sainte-Gemmes-d’Andigné face Saint-André Football (2-4), au quatrième tour. J’ai également été arbitre de touche à Thouarcé (0-3) au cinquième tour contre la Suze FC, une équipe qui évolue en championnat de Régional 1. Il y avait du monde et de l’ambiance, donc, c’est toujours assez sympa. Puis, j’ai refait Thouarcé face Baugé EA Baugeois (4-1) en huitièmes de finale du Challenge de l’Anjou, ainsi que Saint-Hilaire-Vihiers-Saint-Paul (victoire à la Séguinière 1-0) en coupe de l’Anjou. Ce sont deux équipes qui sont aujourd’hui en finale, donc, je suis content de les avoir vus et arbitrés.”

Pour conclure, avez-vous un message à faire passer ?

“Oui, car on manque beaucoup d’arbitres, plus cela avance et plus il y a des arrêts. Il n’y a pas forcément de renouvellement pour la partie des seniors surtout. Donc si certains souhaitent se lancer dans l’arbitrage, il faut qu’ils se renseignent auprès du club le plus proche de chez eux.”

 

Cet article a été lu 97 fois.