Dans le cadre de la vingt-cinquième journée de la Ligue 1, Angers SCO se déplaçait sur la Côte d’Azur à Nice, non pas pour profiter du soleil, mais pour engranger des points… Les deux équipes avaient l’objectif de se relancer après leurs derniers résultats moyens. Ce sont finalement les Niçois qui auront réussi à remporter ce match avec un but en début de rencontre de leur jeune Hollandais, Justin Kluivert. Ce résultat plonge le SCO dans une série sans fin de quatre défaites de rang. Les Angevins n’auront pris que quatre petits points, sur leurs huit derniers matchs de championnat, alors que se présente le RC Lens, le week-end prochain au stade Raymond Kopa…

Pour ce déplacement, le groupe était inchangé. Seul Abdoulaye Bamba remplaçait Waniss Taïbi. La recrue Marin Jakolis a enfin disputée ses premières minutes de jeu sous les couleurs Angevines. Il a disputé le match de la réserve face à Angoulême ; il aura joué tout le match. Le croate devrait donc être présent la semaine prochaine pour la réception de Lens.  

Ce match s’annonçait compliqué pour Angers, face à un adversaire très bien classé. Retrouver de la confiance pour arracher le maintien le plus tôt possible est la mission pour les Angevins.

Kluivert met Nice sur le bon chemin

Le match débute de la pire manière avec la blessure de Jimmy Cabot. Touché à la cheville, il est obligé de céder sa place à Vincent Manceau. Trois minutes après ce fait de jeu, les Scoïstes se prennent un but par Khephren Thuram. Le but survenu sur un coup franc est finalement refusé pour une position de hors-jeu. On aurait pu penser que cette action allait réveiller le SCO, mais c’est le contraire qui se produit. Puisqu’à la dix-huitième minute, Justin Kluivert ouvre le score. Suite à une passe en profondeur de Melvin Bard et une sortie approximative de Danijel Petkovic, le néerlandais parvient à glisser sa frappe entre les jambes du portier angevin. Les Niçois vont avoir deux autres grosses occasions avant la mi-temps mais celles-ci sont arrêtées par le gardien. Tandis qu’il reste très peu de temps avant la pause, les Angevins décident de se montrer dangereux. Sofiane Boufal déborde sur l’aile puis adresse un centre en retrait repris par Souleymane Doumbia, mais sa frappe s’échoue sur le poteau de Walter Benitez.

Les Aiglons mènent 1-0 à la pause après avoir bien rythmé ce premier acte.

Une deuxième mi-temps plus calme

La deuxième période débute plus tranquillement. La première action intéressante intervient à la soixante deuxième minute avec une frappe de Kasper Dolberg. Juste après, Andy Delort croit doubler la marque mais une nouvelle fois, une position de hors-jeu est sifflée. L’Algérien va avoir d’autres occasions qu’il ne va pas convertir.

La deuxième mi-temps, plus calme, n’aura pas permis aux Angevins de revenir au score. Avec cette victoire 1-0, les Niçois enfoncent encore un peu plus les Angevins. Les Angevins se retrouvent dans une série de quatre défaites de rang après celles face à Saint-Etienne, Marseille, Strasbourg et maintenant Nice. Au classement, les Aiglons sont troisième tandis que les Scoïstes restent treizième, mais voient ses concurrents se rapprocher.

Doumbia au duel avec Lotomba (crédit photo : Icon Sport(

Championnat de Ligue 1, Vingt-cinquième journée :

OGC NiceAngers SCO : 1-0

But : Justin Kluivert (18e) pour l’OGC Nice

Avertissements : Souleymane Doumbia (34e), Angelo Fulgini (78e) pour Angers SCO, Hicham Boudaoui  (72e), Morgan Schneiderlin (90+1e) pour l’OGC Nice.

Les compositions : 

OGC Nice : Walter Benitez (G) – Jordan Lotomba (Flavius Daniliuc 72e) – Jean Clair Todibo – Dante (C) – Melvin Bard – Hicham Boudaoui (Morgan schneiderlin (83e) – Pablo Rosario (Mario Lemina 83e) – Kheprhen Thuram – Justin Kluivert – Andy Delort – Kasper Dolberg (Amine Gouiri 65e).

Angers SCO : Danijel Petkovic (G) – Jimmy Cabot (Vincent Manceau 8e) – Enzo Ebosse – Ismaël Traoré (C) – Romain Thomas (Azzedine Ounahi 65e) – Souleymane Doumbia – Angelo Fulgini – Batista Mendy – Nabil Bentaleb – Sofiane Boufal – Mohammed Ali-Cho (Stéphane Bahoken 87e).

 

Cet article a été lu 429 fois.