Rencontre avec Florent AYMARD, le président des Yankees d’Angers, un club qui regroupe trois sports : le Football Américain, le Flag et le Cheerleading. Dans un premier temps, il nous fera son bilan sportif. Ensuite, il nous parlera de ce qu’il est en train de mettre en place depuis sa prise de fonction, ainsi que de ses objectifs pour le futur. Puis, il abordera la mixité dans ces sports et enfin, il nous présentera les sections jeunes. D’ailleurs, les Yankees d’Angers recrutent fortement dans ces trois sports, si vous êtes intéressé !

Bonjour Florent, tout d’abord depuis quand êtes-vous le président des Yankees d’Angers et quel est votre bilan ?

“Je suis le président des Yankees d’Angers depuis le mois de février 2020. Ensuite, j’ai eu le Covid-19, à peine arrivé dans ma nouvelle fonction, ce qui a été compliqué à gérer. On a perdu pas mal de moyens en matière de temps, de bénévoles et de possibilités d’action, mais aussi dans la réalisation de matchs.”

Justement, quel bilan faites-vous, concernant vos différentes disciplines sportives ?

“En Football Américain, la reprise a été un peu compliquée, puisque l’on ne savait pas où on allait avec la saison interrompue. Malheureusement, on a eu une saison blanche à nouveau. On a perdu des athlètes, mais on a, malgré tout, réussi à en garder quelques-uns. A ce titre, on a eu pas mal de nouveaux joueurs. Il arrive souvent chez nous que l’on ait un gros renouvellement. Donc, on a repris quasiment de zéro, on a reconstruit les bases avec de nouveaux joueurs, une nouvelle équipe et on va essayer de construire sur cela.

En Flag, depuis que je suis arrivé, il y a eu des hauts et des bas aussi. On a réussi à monter une équipe jusqu’en début d’année, où l’on a pu aller en Coupe de France de Flag Football. Sur le reste de la saison, cela s’est moins bien passé, on a eu beaucoup moins d’inscrits pour jouer toute la saison, on a donc malheureusement terminé avec un forfait général.

Enfin, concernant le Cheerleading, qui était naissant au moment où j’ai pris la présidence, il y avait quelque chose qui commençait à se construire. On a participé à la première sélection de zone du club. Malheureusement, le Covid-19 nous a arrêtés aussi, on a malgré tout réussi à continuer à s’entraîner, on a réussi aussi à recruter et à avancer un petit peu. Et cette saison, on a pu y aller vraiment, avoir une vraie dynamique, une vraie équipe et se qualifier pour les finales nationales à Vichy, où l’on est allé chercher une quatrième place. C’est super positif !

Dans ce qui s’est passé ces dernières années, on a réussi à créer nos sections jeunes, en Football, cela existait déjà, mais on a créé du Flag jeune et du Cheerleading pour les jeunes aussi. Donc, on a plus de sections qu’avant et on va continuer à recruter petit à petit. Le but, c’est de créer des bases solides sur lesquelles, on pourra s’appuyer dans les années à venir.” 

Pour les années à venir, quels seront vos objectifs principaux ?

“Du côté sportif, on va essayer d’aller chercher des résultats. Pour les seniors du Football Américain, l’objectif sera d’aller chercher les play-offs et vraiment essayer d’y réaliser un résultat probant. Pour le Cheerleading seniors, cela sera de continuer sur notre lancée et de réaliser un meilleur résultat la saison prochaine. On aura des ambitions fortes sportivement !

Du côté du Football Américain chez les jeunes, donc U19, on a l’intention de réussir à construire des choses aussi, puisque cette saison, on était dans un championnat pré-national, où l’on était juste quatre équipes, ce qui était très limité. Mais on espère, en continuant là-dessus, pouvoir rejoindre le championnat national et essayer d’aller accrocher des résultats, lors des play-offs.

Du côté du Flag, j’espère vraiment pouvoir réussir à faire repartir une activité Flag, puisque terminer une saison sur un forfait général, c’est assez compliqué. Mais si on arrive à avoir un peu de monde et à créer un vrai projet, cela serait bien que l’on puisse jouer le championnat régional et aller chercher plus haut. Donc, on souhaite vraiment recruter de nouveaux talents !

Et sur les sections jeunes, l’objectif sera de développer et de nous faire connaître sur Angers et sur l’agglomération pour être capable d’aller chercher plus de monde et ainsi de pérenniser nos sections. Cela sera, en quelque sorte, que les jeunes qui monteront en catégories supérieures soient remplacés par d’autres jeunes. “

En Football Américain, vous avez une section féminine, comment se porte-t-elle ?

“On n’a clairement pas assez de monde, puisque l’on n’est pas capable d’avoir une équipe tout seul. Le problème que l’on a eu, c’est qu’avec le Covid-19 et la vie pour certaines personnes, c’est toujours compliqué. On a une équipe de trois joueuses féminines, en seniors, car les féminines, qui sont en équipes de jeunes, peuvent pratiquer cette discipline sportive avec les garçons. Elles peuvent quand même s’entraîner avec les seniors, une fois par semaine, et on essaye de leur garder un entraînement juste pour elles, mais à trois joueuses, c’est compliqué. Par contre, elles ont pu participer à quelques Challenge avec l’équipe West Coast constituée de plusieurs équipes de la région et qui regroupe le peu de féminines. Cela leur permet d’essayer d’être compétitif et d’aller faire des matchs contre des équipes complètes. Donc, effectivement, on va essayer d’avancer au maximum là-dessus parce que c’est un objectif affiché du club depuis très longtemps. Au niveau de la mixité, que cela soit dans le Football, le Flag ou le Cheerleading, on essaye vraiment de la renforcer au maximum. Donc, le fait d’avoir la section féminine à un bon niveau, cela serait génial. Malheureusement, on peine encore un petit peu, mais tout le monde galère en France. Malgré tout, on va voir ce que le recrutement de cette saison va nous permettre de faire la saison prochaine.”

En Flag et en Cheerleading, qui sont mixtes, comment s’effectue la parité ?

“En Flag, on est obligé d’avoir de la mixité, dans le championnat régional. Pour pouvoir se qualifier en play-offs, il faut avoir au minimum deux personnes de chaque sexe sur le terrain en permanence. Donc, cette saison, c’était compliqué puisque l’on avait que deux féminines qui, malheureusement, n’ont jamais réussi à être là en même temps, ce qui fait que de toute façon, on n’aurait pas pu se qualifier en play-offs. D’ailleurs, on en a une d’entre elles qui était à la Coupe de France féminine avec un groupe constitué de plusieurs femmes de la région, elles sont allées jusqu’en finale.

Pour le Cheerleading, c’est un sport complètement mixte aussi, il y a beaucoup d’équipes qui sont purement féminines. Nous de notre côté, on a eu la chance d’avoir, dès le début, quelques hommes. Chez nous, c’est vraiment complètement mixte, il n’y a pas de doute, on a des éléments de l’équipe qui sont des hommes et ne sont pas des petits nouveaux, l’équipe s’est aussi bâtie sur ces personnes-là. Sur les catégories jeunes, il y a un petit peu moins de garçons, mais cela commence à arriver.” 

Au niveau des sections jeunes, il y a-t-il un bon nombre de licenciés ? Disputent-ils des matchs ?

Cela commence à grossir un petit peu. Effectivement, sur l’école de Football, on n’a pas eu grand-chose. Le problème, c’est que c’est assez mitigé, car ce sont des jeunes qui aimeraient faire du Football Américain, mais qui n’ont pas encore le droit. Ils sont équipés, mais c’est quasiment du flag, les règles sont un petit peu dégradé pour la sécurité et cela attire un peu moins. Donc, on en a quelques-uns qui s’amusent, qui essayent de progresser dans l’optique de rejoindre plus tard les équipes de Football ou de Flag en U16.

Du côté de l’école de Flag, cette saison, on en a une dizaine qui ont donc pu faire les Opens Flag Challenge organisés par les différentes équipes de la Ligue. Ce sont des plateaux de jeunes qui ont lieu une fois par mois, on se retrouve avec tous les autres jeunes de la région et ça leur permet de découvrir une première compétition. On est en train de voir pour en organiser un sur Angers la prochaine fois.

Et en Cheerleading, vu que c’est tout neuf, cela vient juste de commencer, il n’y a pas eu de compétitions, mais effectivement, on a recruté. Du côté des U8 et des U11, on s’est retrouvé avec une douzaine de jeunes, donc, c’est un très bon début. Et chez les moins de seize ans, on n’a pas loin d’une dizaine d’athlètes aussi. Donc, c’est une bonne nouvelle pour le futur, l’objectif pour la saison prochaine chez les U16, c’est de participer aux Championnats de France et chez les U13, on va commencer par des Opens. Cela va aussi dépendre de l’effectif que l’on aura à disposition et comment on s’organisera.” 

Enfin, avez-vous un message à faire passer ?

“Essentiellement, je dirais que l’on est en plein recrutement. Il faut que les gens sachent que l’on existe et que peu importe le profil de la personne, elle sera accueillie les bras ouverts. En Football Américain, en Flag et en Cheerleading, il n’y a pas de problèmes de niveau, de poids ou de tailles. Tout le monde est accepté puisque tout le monde peut avoir des responsabilités très différentes. On a des sports très inclusifs et collectifs aussi, on a besoin des uns et des autres. Tout le monde est le bienvenu !” 

 

Cet article a été lu 160 fois.