Rencontre avec Bruno BRESSON, le nouvel entraîneur du Saint-MathMénitRé FC. Il nous expliquera les raisons de son retour après trois années de pause et la passion qui l’anime. Ensuite, l’ancien joueur d’Angers SCO nous racontera son parcours sportif, où il aura connu tous les niveaux. Enfin, proche de ses joueurs, il nous exposera les objectifs pour ses trois équipes seniors et les difficultés à trouver un gardien de but de métier.

Bonjour Bruno, pour débuter, quelle équipe entraînerez-vous, la saison prochaine ?

“Je vais reprendre les seniors A, mais je vais aussi m’occuper des équipes B et C, qui ont aussi besoin de cela. J’ai eu cette idée-là, lorsque l’entraîneur actuel a souhaité arrêter. J’avais décidé, il y a trois ans, d’arrêter complètement, j’avais soixante-trois ans. Là, à soixante-six ans, je crois bien que je vais devenir le plus vieil entraîneur du Maine-et-Loire. Cela fait beaucoup, mais la passion a repris le dessus et je me suis reposé un petit peu. J’ai souhaité reprendre et le président, ainsi que le bureau, me suivent dans cette histoire.”

Avant cela, quel était votre parcours dans le football ?

“Cela fait cinquante-cinq ans que je suis dans le football, comme joueur puis entraîneur, donc, cela fait déjà pas mal. D’abord, j’ai été joueur jusqu’au niveau National, puisque j’ai joué au SCO d’Angers dans les années soixante-dix. Puis à mes vingt-sept ans, j’ai décidé de devenir entraîneur-joueur. C’était donc à un niveau district et régional. J’ai connu quasiment tous les niveaux et donc, la boucle va peut-être se boucler, car il faut savoir arrêter. J’avais cru le faire, il y a trois ans, lorsque l’on était monté avec le Saint-MathMénitRé FC et lorsque l’on avait gagné la coupe avec l’équipe réserve. C’était bien de partir sur une très bonne note. Malgré tout, je remets cela, aujourd’hui, avec l’espoir de refaire la même chose. Alors, on ne sait pas encore dans quelle division on jouera, puisque cela va dépendre du nombre de descentes. On est un groupe de quatorze et il y aura peut-être cinq descentes ! Si l’on descend, je prends le pari risqué peut-être, que l’on va remonter, puisque l’on a un très bon effectif de jeunes. Il faut savoir que sur nos deux premières équipes, il n’y a aucun joueur de plus de trente ans.” 

Quels sont donc vos autres objectifs ?

“On a l’équipe réserve qui végète en quatrième division. On a l’objectif de construire un vrai groupe et de les faire remonter. Dans les années à venir, on se concentrera surtout sur cela. On a juste un point noir, qui m’inquiète un peu, c’est que l’on n’a pas de gardien de but. J’ai un jeune qui monte, qui a dix-sept ans et un ancien qui joue en équipe réserve. Si l’on ne trouve personne, cela va être compliqué, on est donc en recherche active. Les objectifs sont donc entre guillemets à cause de cela. Moi, je prône le jeu, donc, on va forcément s’exposer, et on a besoin d’un vrai gardien de but.”

Durant votre pause, suiviez-vous toujours les performances du Saint-MathMénitRé FC ?

“Oui, j’allais régulièrement au match, et je faisais toujours parti du bureau. Je suis un passionnée depuis longtemps, ma femme l’est un peu moins, donc, j’étais bloqué de temps en temps. Elle a quand même accepté que je reprenne, c’est une décision que l’on a pris un commun accord. Je ne veux pas mourir sur le terrain non plus ! J’ai d’ailleurs soigné mon entourage pour cette prochaine saison, on sera quatre dans le staff technique. J’ai mon adjoint avec qui j’étais avant et qui est resté, il fait du très bon boulot, et je vais mettre deux jeunes pour être nos bras droits, afin de permettre un entraînement équilibré. Je serais alors plus en soutien de l’équipe 2 et 3, car tous les joueurs aiment bien que l’entraîneur principal s’occupe d’eux.”

 

Cet article a été lu 177 fois.