Rencontre avec Jonathan BELOUIN, l’entraîneur-joueur du FC Plessis-Grammoire. Il nous parlera du début de match sans arbitre de touche, comment ses joueurs ont abordé le match et les cadeaux de Noël qui ont été offerts aux joueurs adverses. Abasourdi par la prestation de son équipe, il nous donnera son sentiment sur le déroulé du match. Malgré le grand nombre d’absents prévu pour le week-end prochain, il attend une vive réaction de ses joueurs.

Bonjour Jonathan, pouvez-vous nous parler du début de match ?

“Ce dimanche, nous recevions l’équipe de Saint-Georges-sur-Loire. Je n’ai pas pu être sur le banc de touche, car j’ai dû m’occuper moi-même de faire l’arbitre de touche pour mon équipe… Cela a bien commencé… Mais bon, j’ai réussi à donner mes consignes avant le début du match.”

Quel discours souhaitiez-vous aborder avec vos joueurs avant le match ?

“Disons que je voulais repartir sur une bonne dynamique après deux défaites consécutives. Cela n’a pas été du tout le cas, loin de là. Je n’ai pas reconnu mon équipe en première mi-temps, et globalement presque tout le match.”

Pouvez-vous nous en dire plus… ?

“Eh bien, il n’y avait pas un marquage à moins de deux mètres, pas trois passes de suite, des mauvais choix offensifs et des largesses défensives dû à l’ensemble de l’équipe. Nous offrons totalement le premier but… Mon gardien de but à le ballon dans les pieds et veut relancer court, il a deux joueurs de son équipe en solution simple et court, mais il rate complètement sa passe en la donnant à l’attaquant adverse dans notre surface de réparation… Celui-ci n’a eu plus qu’à tirer pour ouvrir le score…”

Et concernant le deuxième but encaissé en première mi-temps ?

“S’en suis un second but, où c’est leur milieu défensif qui se retrouve en duel avec notre numéro cinq, à la suite d’une contre-attaque et d’une perte de balle aux avant-postes par notre milieu de terrain… Personne n’a jugé bon de le prendre et de le suivre… Ce même joueur va battre de vitesse mon défenseur et ajuster le gardien de but (2-0). C’est le score à la mi-temps.”

Comment s’est passé le retour dans le vestiaire ?

“A la mi-temps, j’ai poussé une gueulante pour faire bouger les troupes et je leur ai demandé d’y aller franchement et de mouiller le maillot !”

Est-ce que cela a porté ses fruits en seconde période ?

“Ce fut un peu mieux en seconde mi-temps. On a gardé le ballon et on s’est procuré des occasions. Même si nous avons été un peu plus tranchants devant les buts, le score ne change pas… Pire, sur une “spéciale Plessis-Grammoire”, on offre un troisième but. Notre défenseur à le ballon, il veut la transmettre à notre numéro cinq, personne n’est sous pression, il exécute sa passe, ou ça… ? Dans les pieds du seul joueur adversaire présent sur le front de l’attaque. Il se retourne et marque. Ils n’avaient pas eu d’occasions en seconde période jusqu’à là…”

Est-ce que vous avez réussi à relever la tête ?

“Par la suite, nous marquerons sur un corner… On se procure d’autres occasions et l’équipe adversaire aussi. Ils vont d’ailleurs marquer un nouveau sur une contre-attaque après une nouvelle perte de balle…”

Que retiendrez-vous de ce match ?

“Ce match est complétement à oublier. Nous sommes tombés contre une bonne équipe très joueuse et surtout très disciplinée, avec une bonne solidarité… A s’en inspirer ! Et de notre côté, nous avons été bien trop loin de notre niveau et bien trop généreux, Noël est dans un gros mois !”

Quel est votre sentiment à la suite de la prestation de votre équipe ?

“J’ai été abasourdi par la prestation de l’équipe… Comme je l’ai dit aux joueurs, il faut arrêter d’attendre que les équipes adversaires fassent les mêmes cadeaux que nous pour marquer. Il nous faut quinze occasions pour en mettre une et à contrario, on offre beaucoup trop de buts. J’attends une réaction au prochain match, où je sais que j’aurais déjà un grand nombre d’absents…”

Championnat Départemental, groupe B, 5e journée.

FC Plessis-Grammoire – US Saint-Georges-sur-Loire : 1-4 (MT : 0-2)

Cliquez-ici pour voir le classement

 

Cet article a été lu 218 fois.