La fin de saison approche. Il va bientôt falloir se pencher sur ce que va donner l’effectif Angevin la saison prochaine. Entre les fin de contrat, les possibles transferts et le maintien qui n’est pas encore acquis, beaucoup de questions se posent. Une chose est sûre, la fin de saison du SCO d’Angers risque d’être mouvementée. 

Aucune prolongation depuis le mercato

Depuis le dernier mercato, aucun des onze joueurs n’a prolongé son contrat. Une volonté du Président d’attendre que le maintien soit acquis avant de se projeter sur l’avenir. Nous allons voir, poste par poste, quels sont les joueurs qui risquent de continuer ou de quitter l’aventure angevine. 

Au poste de gardien de but, deux joueurs arrivent en fin de contrat. Le premier est Danijel Petkovic, devenu titulaire depuis le départ de Paul Bernardoni. Pour lui, la décision reste floue. Auteur de bonnes prestations en première partie de saison, sa deuxième est plus difficile. De plus, l’arrivée de Yahia Fofana, libre de tout contrat en juin, attendu du Havre, risque de pousser le Monténégrin vers la sortie.

Le second est Anthony Mandréa, qui est le remplaçant de Petkovic. Il a disputé un seul match cette saison : celui contre Brest. Formé à Angers, il a joué seulement deux matchs au club. Un choix va devoir être fait entre le garder en tant que doublure ou le laisser partir gratuitement. Enfin, Gérald Baticle va voir le retour de Paul Bernardoni, mais il y a peu de chances de le revoir en Anjou. Il devrait être vendu la saison prochaine.

Du changement à prévoir en défense.

Ils sont quatre joueurs à être en fin de contrat. Tout d’abord, il y a les deux centraux titulaires indiscutables, Romain Thomas et Ismaël Traoré, présents côte à côte depuis la remontée en Ligue 1. Un choix va sûrement être fait entre les deux qui arrivent sur la fin de leur carrière, trente-trois ans pour le premier et trente-cinq ans pour le second. Un des deux risque de devoir plier bagage ou les deux. On peut voir notamment qu’Enzo Ebosse commence de plus en plus à s’imposer dans la charnière.

Kevin Boma arrive aussi au terme de son contrat en juin. Il vient d’être appelé pour la première fois en sélection Togolaise U23. Il a peu de matchs avec l’équipe première, mais il est encore jeune. Il a seulement dix-neuf ans. Une prolongation ne serait pas imméritée pour ce joueur qui pourrait faire partie de la rotation l’année prochaine. Il avait participé à la Youth League en début de saison et c’était montré très rassurant. Il est même le capitaine de la réserve. Le club, va-t-il viser l’avenir en prolongeant son défenseur togolais le choix a le mérite d’exister.

Enfin, le dernier joueur qui est en fin de contrat, c’est Vincent Manceau, l’enfant du club. Même s’il est moins en vue cette saison, la notion du symbolique pourrait rentrer en compte. Présent depuis 1995 au SCO, il n’a connu que ce club. Le prolonger est une solution possible même s’il est probable qu’il passe dans la rotation.

Chez les arrivées, il est envisageable de voir venir un défenseur central, si aucun des trois en fin de contrat ne prolonge. Il devrait quand même en avoir un qui continuera son aventure à Angers. Ce poste peut tout de même être occupé par le polyvalent Batista Mendy. A voir ce que va décider le board Angevin.

Vincent Manceau, l’enfant du club, va-t-il être prolongé ? (crédit photo: Icon Sport)

Au milieu, la relève déjà assurée ?

Pour le milieu de terrain, quatre joueurs sont en fin de contrat. Tout d’abord, il y a les expérimentés, Pierrick Capelle et Thomas Mangani, au club depuis 2015. Les deux joueurs commencent à être anciens, ils ont 34 ans. Une question encore difficile à trancher, car ils sont très aimés du public, mais ils commencent peu à peu à perdre du temps de jeu. Pierrick Capelle, le couteau suisse du SCO, est capable d’occuper plusieurs postes. Il pourrait être reconduit dans la rotation la saison prochaine. Thomas Mangani, a une patte gauche qui fait rêver les Angevins et il est très aimé en Anjou. S’ils venaient à partir, ils devraient recevoir un bel hommage. 

Passons à la jeunesse, Waniss Taïbi, un nom qui commence à se faire entendre. Il est souvent appelé dans le groupe de Gérald Baticle. Il a 20 ans et a déjà disputé plusieurs matchs sous le maillot noir et blanc. Il a aussi disputé la Youth League avec Kévin Boma. Il pourrait être l’avenir du SCO, reste à savoir si l’intention est de le prolonger.

Enfin, c’est Mathias Pereira Lage qui est aussi en fin de contrat. Il commence à gagner du temps de jeu en cette fin de saison. Il joue notamment piston droit depuis la blessure de Jimmy Cabot contre Nice. Difficile de savoir s’il va être reconduit. De plus, le joueur va peut-être vouloir partir dans un club où il aura plus de temps de jeu.

Malgré ces fins de contrat, le SCO semble avoir déjà prévu l’avenir. Azzedine Ounahi, Batista Mendy, Nabil Bentaleb sont l’avenir du club. C’est sans compter sur la jeunesse qui pousse pour monter en professionnel. Daylam Meddah, Matteo Corduan et Yassine Belkhdim sont des candidats possibles. Le poste semble bien chargé. A voir qui aura la chance de passer à l’échelon supérieur et quels sont les joueurs qui seront prolongés.

Pierrick Capelle, couteau suisse Angevin, restera-t-il l’année prochaine ? (crédit photo: Icon Sport)

En attaque, des départs à prévoir.

Le seul attaquant à être en fin de contrat est Stéphane Bahoken. Souvent titulaire avec Stéphane Moulin, il vit une saison très compliquée avec Gérald Baticle. Auteur de deux buts en vingt-trois matchs, l’attaquant Angevin est loin de son meilleur niveau. Possédant un gros salaire, il y a peu de chances de voir son aventure en Anjou se poursuivre. 

En attaque, il devrait y avoir d’autres départs. Entre Mohamed Ali Cho, Angelo Fulgini et Sofiane Boufal, le SCO risque de vivre un été très mouvementé. 

Pour discuter prolongation de contrat, une chose est primordiale : obtenir le maintien. Seulement après, il y aura des discussions. Saïd Chabane préfère prendre son temps avant de se décider. Continuer à faire confiance à l’expérience ou donner la chance aux jeunes, nul doute que la question ne sera pas posée. Sans oublier les retours de prêts, Angers va avoir du travail cet été. 

 

Cet article a été lu 251 fois.