Dans le cadre de la vingt-huitième journée de la Ligue 1, Angers SCO a mis fin à sa série de sept défaites consécutives. Cette victoire permet aux Angevins de se redonner un peu d’air dans cette course au maintien. Après avoir ouvert le score grâce à Sofiane Boufal, Angers a réussi à garder son avantage aux scores pour s’offrir une victoire tant attendue. Ces trois points sont très importants dans cette lutte qui risque de durer jusqu’au dernier match.

Deux nouveaux joueurs convoqués 

Pour la réception de Brest, Angers SCO a dû faire face à de nombreux forfaits. Entre Angelo Fulgini, blessé aux ischios, Jimmy Cabot, blessé à la cheville et Azzedine Ounahi, blessé, ainsi que les deux suspendus Casimir Ninga et Vincent Manceau. Gérald Baticle a dû opérer à quelques changements. Il a donc appelé deux joueurs de l’équipe réserve, Ali Kalla et Yassin Belkhdim, ainsi que Waniss Taïbi, plus habitué à faire partie du groupe. 

Pour la composition de l’équipe, plusieurs changements étaient à prévoir. Tout d’abord, un changement de gardien avait été annoncé en conférence de presse. Anthony Mandréa était donc dans les cages angevines à la place de Danijel Petkovic. Le retour, à une défense à cinq, a  vu revenir Mathias Perreira Lage et Souleymane Doumbia en tant que pistons. Le reste de la défense était habituel avec Romain Thomas, Ismaël Traoré et Enzo Ebosse. Un milieu inédit était titulaire avec Nabil Bentaleb, Batista Mendy et le retour de Pierrick Capelle dans le onze de départ Angevin. Pour l’attaque, c’était Stéphane Bahoken ainsi que Sofiane Boufal

Domination Angevine en première mi-temps

Le coup d’envoi est donné sous le soleil d’Anjou. Le match débute tranquillement mais les Scoistes cherchent à proposer jeu pour trouver la faille. A la demi-heure, aucun tir n’est cadré par les deux clubs, la rencontre s’annonce très tactique. Les occasions se font attendre alors que l’on approche de la mi-temps. Arrive la trente-septième minute et le fait de jeu du match, pénalty pour les Angevins. Lucien Agoumé accroche Pierrick Capelle dans la surface. En l’absence de l’habituel tireur, Thomas Mangani, remplaçant, c’est Sofiane Boufal qui se charge de le tirer. Il le convertit et permet au SCO de mener dans ce match. Il inscrit son sixième but de la saison.

A la mi-temps, aucune frappe n’a été cadrée. La domination est angevine avec 69% de possession. Les Brestois sont repliés en défense. Reste à Angers de conserver ce résultat pour mettre fin à cette spirale négative. 

Un second acte calme

Pas grand-chose à dire de cette seconde période puisqu’il n’y a eu aucune occasion dangereuse. Mohamed Ali Cho aura eu, par trois fois, la balle de break mais n’aura pas marqué. Pas grand-chose à dire de cette seconde mi-temps. 

Bonne nouvelle pour les supporters d’Angers à la fin du match : une victoire qui était attendue depuis celle obtenue contre Troyes, en janvier dernier. Elle permet aux Angevins de se redonner de l’air et de prendre cinq points d’avance sur Saint-Etienne 18ème. Au classement, Angers est quatorzième avec trente-deux points tandis que Brest est treizième avec trente-cinq points.

Le clapping avec les supporters pour fêter la victoire (crédit photo : Icon Sport)

Championnat de Ligue 1, Vingt-huitième journée.

Angers SCO – Stade Brestois 29 : 1-0

But : Sofiane BOUFAL (37e) pour Angers SCO.

Avertissements : Jaunes : Sofiane Boufal (9e), Romain Thomas (28e) pour Angers SCO ; Ivan Cardona (43e) pour le Stade Brestois.

Les compositions :

Angers SCO : Antohony Mandréa (G) – Enzo Ebosse – Ismaël Traoré (C) – Romain Thomas – Souleyman Doumbia – Pierrick Capelle (Abdoulaye Bamba, 88e) – Nabil Bentaleb – Batista Mendy (Thomas Mangani, 79e) – Mathias Perreira Lage (Waniss Taïbi, 88e) – Sofiane Boufal (Marin Jakolis, 90+1) –  Stéphane Bahoken (Mohamed Ali Cho, 79e)

Stade Brestois 29 : Marco Bizot (G) – Frank Honorat – Christophe Herelle – Brendan Chardonnet (C) – Jean-Kevin Duverne – Jere Uronen (Julien Faussurier, 83e) – Haris Belkebla – Lucien Agoume – Romain Del Castillo (Youcef Belaili, 45e) – Ivan Cardona (Martin Satriano, 61e) – Steve Mounié (Jeremy Le Douaron, 61e).

 

Cet article a été lu 96 fois.