Cet article a été lu 2214 fois.

Rencontre avec le hockeyeur Frédéric Bergeron, l’attaquant québécois des Dogs de Cholet, revenu au club après avoir passé une demi-saison à  l’Étoile Noire de Strasbourg. Il nous raconte son parcours sportif, nous présente les objectifs de la saison avec son club,  revient sur ses meilleurs souvenirs et nous parle de ses projets à venir. Entretien.

Bonjour Frédéric, pouvez-vous vous présenter ?

“Je suis né le 17 juin 1994, à Saint-Augustin-de-Desmaures, au Québec, j’ai commencé à faire du hockey sur glace dès l’âge de quatre ou cinq ans. J’ai d’abord joué pour l’équipe de Saint-Augustin-de-Desmaures dans les équipes non-élite jusqu’à l’âge de mes quinze ans, où j’ai évolué dans le deuxième meilleur calibre (niveau) au Québec. Deux ans plus tard, j’étais repêché dans le meilleur calibre junior LHJMQ pour le club des Remparts de Quebec, sous la direction du prestigieux coach Patrick Roy (NDLR.  La Ligue de hockey junior majeur du Québec est l’une des trois ligues juniors majeures qui constituent la Ligue canadienne de hockey). Dès mes dix-sept ans, j’ai joué en Ligue de hockey junior AAA du Québec, puis à dix-huit ans, j’ai réussi à me tailler un poste au sein de la LHJMQ pour l’équipe de Québec. À dix-neuf ans, on m’a transféré à l’Armada de Blainville-Boisbriand (Montréal), pour finir à mes vingt ans de nouveau dans le Junior AAA.  A vingt et un ans, j’ai fait le saut en France, à Cholet en D1, où j’ai passé les deux belles saisons. Puis, j’ai eu l’opportunité de signer un contrat dans la Saxoprint Magnus (meilleur niveau en France). J’ai fait un bon début de saison et j’ai disputé dix-neuf matchs. Ayant connu un bon début de saison, j’y ai pris du plaisir à titre individuel, mais pas sur le plan collectif, alors j’ai pris la décision de revenir à Cholet pour mon simple bonheur personnel.”

Pouvez-vous, nous parler de votre club, des Dogs de Cholet  ?

“Le club évolue en Division 1, dans le championnat où il y a quatorze équipes. Chaque fin de saison, l’équipe classée dernière est reléguée et la première accède en Saxoprint Magnus. A Cholet, le club se soucie du bien-être de ses joueurs, que ce ce soit dans la compétition ou hors compétition, c’est une chose que j’aime beaucoup. Plusieurs membres de l’organisation sont complètement bénévoles, ils donnent de leur temps, sans rien attendre en retour, uniquement pour leur plaisir et leur bonheur. C’est  grandement apprécié au sein du club.”

Pouvez-vous nous faire un petit bilan de votre début de saison, ainsi que celui de votre équipe  ?

“Je suis revenu à Cholet, le 3 novembre dernier, donc, je n’ai simplement joué que cinq parties à ce jour. Cela va bien pour l’instant, même si je trouve ma réadaptation à la D1 un peu compliquée, mais je ne suis pas inquiet, on me met dans les meilleures conditions possibles, pour que je puisse apporter ce que je dois au club. Le championnat n’a jamais été autant serré au niveau des points au classement, ce qui rend chaque match important. Nous sommes actuellement onzième avec deux points qui nous séparent du top huit et des play-offs. Tout est amplement jouable, spécialement avec l’effectif que nous avons.”

Quels sont les objectifs en championnat, voir en coupe ?

“En championnat l’objectif est clairement de finir dans le top huit et d’accéder aux play-offs. Un top quatre serait idéal, car nous aurions l’avantage de la glace pour les play-offs. En coupe de France, nous sommes présentement en huitième de finale, en ayant causé la grosse surprise en sortant les Ducs d’Angers (évoluant au niveau supérieur). Nous affronterons les Rapaces de Gap, le mercredi le 20 décembre, à domicile.”

Quels sont vos objectifs à titre personnel ?

“Évidement, comme tous joueurs de cette équipe, je souhaite que l’on aille le plus loin possible cette saison. À titre personnel, je souhaite faire une bonne saison, me faire plaisir tout en performant et en aidant mon équipe. Je souhaite aussi m’améliorer sur certains aspects de mon jeu et de mon caractère. J’aimerais aussi rejouer en Magnus l’an prochain voir peut-être ailleurs en Europe. Il est encore trop tôt pour penser à mon après carrière, et pour savoir si j’aurais envie d’entraîner ou non.”

Que pouvez-vous, nous dire sur votre entraîneur, mais aussi sur le groupe seniors actuel ?

“Julien Pihant est notre entraîneur au club depuis un bon moment déjà, après y avoir joué également. C’est un bon coach, il est proche des joueurs et cherche toujours le moyen pour que l’on soit plus efficace dans toutes situations et c’est ce que j’aime. Il nous pousse à devenir meilleurs. Il est une des raisons, pourquoi je suis revenu à Cholet et non ailleurs. Comme je le disais auparavant, nous avons réellement un bon groupe de joueurs, avec de l’expérience et aussi de gros CV.”

Quels sont vos meilleurs souvenirs sportifs, et pour finir, avez-vous un mot de conclusion, des remerciements, ou un message à faire passer ?

“Avoir été entraîné par Patrick Roy, une légende de la Ligue Nationale de hockey est quelque chose dont je suis très fier. Avoir joué sous ses ordres, mais également devant sa famille et ses amis dans le meilleur calibre junior qu’il soit au Québec est une fierté. Nous ne le faisons pas assez, mais je dois remercier ma famille et tous les entraîneurs dont j’ai pu croiser la route, avec une bonne ou une mauvaise expérience, peu importe, nous en grandissons. Je voudrais aussi rendre hommage aux supporters, ici à Cholet, qui continueront à venir aux matchs et continueront d’encourager leur équipe dans les bons et les moins bons moments. Et enfin, un “spécial bienvenue” à tous ceux qui souhaitent découvrir le hockey, le sport le plus rapide du monde avec des contacts. La patinoire Glisséo vous attend !!!”

FRED1

Frédéric Bergeron, sous les couleurs choletaises.

BERGERON