Cet article a été lu 251 fois.

Dans le cadre de la huitième journée du championnat de Nationale 1, l’Étoile Angers Basket recevait l’équipe de l’Union Tours Basket Métropole. Contre une équipe de Tours diminuée par les blessures, les Angevins ont su retrouver un élan collectif et de combativité, pour enchaîner une deuxième victoire de suite (83-72), qui les replace en milieu de tableau.

Les Angevins entament bien leur match, avec de l’intensité dans leur jeu et de l’agressivité aux rebonds, malgré quelques approximations défensives. Ttresnak ouvre le score sur deux lancers francs (2-0, 0,23), mais Lesieu égalise à deux points (0’18). Le début de match est équilibré, jusqu’aux trois points de Bichard (7-5, 2’20). Tresnak conclut un 7-0 en faveur des Angevins (11-5, 3’29). Lesieu coupe l’élan local à deux points (11-7, 3’47). Cingala-Mata recolle son équipe à une unité (17-16, 7’56). Tours aura l’occasion de reprendre l’avantage à l’image de De Lattibeaudière qui manque ses deux lancers francs à quinze secondes du buzzer, mais c’est bien l’EAB qui bascule en tête après dix minutes (19-18). Dès le début du deuxième quart-temps, Angers prend ses distances avec un 6-0 en deux minutes, conclut par un dunk rageur de Diop (25-18, 12’09). Watkins calme les ardeurs adverses avec un tir extérieur (25-23, 13’15). Mais Diop, Lonzième, puis Wallez qui conclut par un tir longue distance, donnent neuf points d’avance à leurs couleurs (32-23, 13’24). C’est un festival à trois points, puisque Watkins puis Pierard l’imite à la même distance (35-26, 15’01). Après une perte de balle, qui ne profite pas à l’adversaire, Diop se reprend en inscrivant le panier suivant (39-28, 16’08). C’est à partir de ce moment-là, que les Angevins vont perdre leur basket et n’inscrire que trois petits points en à peine quatre minutes. Tours en profite pour revenir dans le match en réduisant la marque à cinq points, à sept secondes de la mi-temps. A la suite d’une remise en jeu après un temps mort angevin, Guirrou perd la balle et Cingala-Mata marque un panier facile (42-37, 20′).

Au retour des vestiaires, Lonzième par deux fois et Pierard à trois points, redonnent de l’air à leur équipe (54-46, 23’07). Mais encore une fois, les Angevins vont perdre le fil de la rencontre et complètement déjouer, où certains joueurs sont perdus sur le parquet. Résultat, le troisième tiers-temps est catastrophique et les deux équipes sont à égalité au bout de trente minutes de jeu (58-58). Tout est à refaire pour l’EAB et le public, en nombre ce soir à Jean Bouin, va être important dans une dernière période que l’on pense à suspense. On peut imaginer, à cet instant du match, que la lutte pour la victoire va être acharnée. Suite sur belle action individuelle où il slalome entre ses adversaires, Pierard inscrit deux nouveaux points (62-58), puis Munanga fait de même, ce qui va haranguer le public, qui donne de la voix (65-60, 33’02). Bichard donne un coup sur la tête tourangelle à la suite d’un nouveau tir extérieur (68-60, 33’23). Puis sur une récupération défensive, Angers manque de creuser le score. Le coach tourangeaux, Pierre Tavano, demande dans la foulée un temps-mort pour recadrer son équipe (34’47). Tresnak fait le boulot en défense en étant présent aux contres sous la raquette défensive. Ajouté à une défense retrouvée, Angers repart de l’avant, provoquant même un marché tourangeaux. Bichard donne douze points d’avance à son équipe sur un nouveau trois points (73-61, 35’41). Tresnak est aussi présent en phase offensive, ce qui permet d’avoir un point d’appui sous le cercle (75-61, 34’05). Deuxième temps-mort pour Tours (36’43). Angers est bien en place défensivement et laisse peu d’espace à son adversaire. Bichard donne même encore un peu plus d’ampleur au score avec un tir à trois points sans opposition (77-64, 38’14). Pierrard participe à la fête à la même distance (83-65, 38’54). Cela scelle définitivement la victoire angevine à une minute de la fin de la rencontre, où Angers s’impose de onze points face à Tours (83-72, 40′).

La réaction d’après-match de Laurent BUFFARD (entraîneur de l’étoile Angers Basket) : “D’une, on souhaitait enchaîner par une deuxième victoire consécutive, après celle remportée au Havre. De deux, on a conservé les aspects offensifs et défensifs. Nous avons eu un bon partage de balle avec vingt-et-une passes décisives. On a fait preuve d’une bonne adresse. Actuellement, on est dans une période où l’on est bien mentalement et avec de la confiance. Même lorsque Tours est revenu dans le match, on ne s’est pas affolé et c’est positif. On a aussi eu une bonne alternance dans le jeu intérieur et extérieur, même si on doit faire mieux. On doit encore jouer avec un peu plus de roublardise. Tours a été maladroit dans ses tentatives et a semblé usé en fin de match, du fait aussi d’avoir un effectif amoindri. Il était important de gagner à domicile et devant un public qui s’est déplacé en nombre. Maintenant pour continuer notre bonne série, on devra être très sérieux si l’on veut gagner chez le centre fédéral, qui a une très bonne génération de jeunes, cette saison.”

Championnat National 1, poule B, 8e journée.

Étoile Angers Basket – Union Tours Basket Métropole : 83-72 (MT : 42-37)

(19-18, 23-19, 16-21, 25-14)

Cliquez-ici pour voir le classement

Étoile Angers Basket : Munanga (13), Lonzième (10), Wallez (9), Guirrou (cap.) (0), Diop (8), André (4), Pierard (17), Labouize (0), Tresnak (17), Bichard (13). Entraîneur : Laurent BUFFARD.

Union Tours Basket Métropole : Fanne (0), Lefebvre (0), Doumbia (12), Watkins (15), Williams (0), Lesieu (16), Cingala-Mata (cap.) (16), Nicolas De Lattibeaudière (13). Entraîneur : Pierre TAVANOS.

Crédit photos : Eric MEILLAT.

Ce diaporama nécessite JavaScript.