Cet article a été lu 419 fois.

Présent au World Electronics Forum, en octobre 2017, un opérateur de vélos en libre-service payant, Pony Bikes, s’est installé à Angers quelques semaines plus tard. Il s’agissait d’une première pour notre ville.

Cette société a lancé sa phase de test, d’une durée de six mois, avec le soutien de la Ville d’Angers et de la Communauté urbaine Angers Loire Métropole. Elle a déployé une flotte de 500 vélos et plus de 3 500 Angevins en sont aujourd’hui des utilisateurs réguliers.

Pony Bikes a prévu de mettre à disposition de ses abonnés des vélos électriques dès cet été.

Un second opérateur de vélos en libre-service payant, Indigo Weel, a décidé de s’installer à son tour à Angers. A compter de jeudi 17 mai, l’entreprise mettra 450 vélos à disposition du public.

Il s’agit là d’une initiative privée, dont la municipalité a été avertie par les dirigeants de l’entreprise il y a quelques semaines. Le maire d’Angers a signé un arrêté de stationnement en faveur d’Indigo Weel, nécessaire à l’exploitation du service, comme il l’avait fait pour Pony Bikes.

Je souhaite que l’arrivée de ce second opérateur se traduise par une concurrence économique saine, qui respecte les intérêts des Angevins.

La réussite de Pony Bikes et le choix d’Indigo Weel d’investir à Angers confirment la forte attente des Angevins en matière de modes de transport alternatifs.

La promotion à Angers des vélos en libre-service s’inscrit dans le cadre de la politique volontariste menée par la Ville et la Communauté urbaine pour proposer aux habitants des modes de déplacements doux.

A ce jour, 2 500 vélos sont proposés gratuitement aux adultes qui habitent Angers ou qui y travaillent. Quatre vélos-parcs, 154 box sécurisés, 35 stationnements collectifs couverts et 4 parkings-relais de 36 places sont disponibles sur le territoire de la commune.

Par ailleurs, la Ville d’Angers propose désormais à l’ensemble de son personnel, ainsi qu’aux agents d’Angers Loire Métropole et du Centre communal d’action sociale, une indemnité kilométrique vélo (IKV), ce qui permet aux salariés d’être indemnisés pour leurs déplacements effectués à vélo entre leur domicile et leur lieu de travail.

En 2016 et en 2017, Angers Loire Métropole a financé auprès de particuliers l’achat de vélos électriques par le biais de subvention pour un montant global avoisinant les 200 000 €.

Depuis 2017, la Communauté urbaine met en œuvre également son projet de Boucles vertes, qui permet de renforcer et de faciliter le développement touristique en répondant à l’attente à la fois des touristes en matière de voies vertes et des habitants pour la pratique quotidienne ou occasionnelle.

La prochaine adoption d’un Plan Vélo par la Communauté urbaine Angers Loire Métropole témoigne de notre volonté et de notre engagement à développer les modes de transports alternatifs à la voiture sur l’ensemble de notre territoire.