Cet article a été lu 243 fois.

Le Pro Stars a débuté ce mercredi 12 Septembre. Ce qui est considéré comme l’un des plus gros tournois de préparation de France accueille cette année les équipes de Strasbourg, Nanterre, Le Mans, Cholet, Avellino (Italie) et Zadar (Croatie). C’est d’ailleurs ce mercredi que les villes de la Baule et de Laval ont pu accueillir les premières rencontres. Le Mans et Strasbourg, opposés respectivement à Nanterre et Cholet, ouvrent leur compteur de victoires. Place à la seconde journée ce jeudi et notamment la rencontre proposant une opposition entre Nanterre et Avellino. L’occasion de se rattraper pour les Franciliens ?

Première rencontre sur les terres angevines pour cette toute nouvelle édition du Pro Stars Pays de la Loire. Après sa déconvenue de la veille face au Mans, champion de France 2018, Nanterre se présente salle Jean Bouin pour se rattraper face à Avellino, qui commence ici son tournoi de préparation. Mention spéciale accordée aux étudiants de l’École Nationale Supérieure des Arts et Métiers d’Angers, les Gadzhards, qui arrivent à remplir de bonne humeur ce début de rencontre. Rencontre qui, d’ailleurs, commence tambour battant : les deux équipes du soir se répondant panier après panier. Nanterre, adroite dans ses placements, s’en tire bien et mène au score dans les cinq premières minutes de jeu (17-12). Il est vrai que bien aidé par GAMBLE et ses sept points, la tentation de prendre le large est forte. Mais les systèmes de jeu sont encore fébrilement exécutés et les entraîneurs sont plus actifs qu’à leur habitude. Image aussitôt traduite par le premier temps mort demandé par le technicien italien, qui sent que son équipe peut lâcher à n’importe quelle action. La consigne est lancée: “More defense Guys” (“plus agressifs en défense”). Et une meilleure défense entraîne aussi et surtout une meilleure attaque. Bien appliquée et plus adroite, l’équipe italienne recolle au score et se permet d’espérer. (1e quart-temps : 25-22)

Début de second quart-temps pour nos protagonistes et la dynamique italienne leur permet de revenir, dès le début de cette période, à un point de leurs adversaires. Aucune panique dans les rangs franciliens qui, bien aidés par SENGLIN, déroulent leur jeu, au plus grand plaisir des spectateurs venus garnir les rangs de Jean Bouin. Nanterre déroule cette rencontre et fait tourner son effectif. Malgré une faute antisportive sifflée contre eux, les Nanterriens ne perdent pas pied. Les Italiens ne sont pourtant pas loin, car bien aidés par GREEN, ils ne comptent que trois points de retard à cinq minutes de jeu. Mais le bas blesse en défense. Vucinic les avait pourtant prévenus : cette défense laisse trop passer les attaques françaises. Un temps mort bénéfique plus tard et l’équipe d’Avellino repart plus motivée. Les Italiens se permettent même de recoller encore une fois au score, après avoir laissé une dizaine de longueurs à ses adversaires dans la fin de cette seconde période. (2e quart-temps: 41-39)

WATERS et ses sept points, artisan de la bonne première période des Franciliens (Crédit Photo: Floue Derallye)

Un premier bilan au niveau de Nanterre: une équipe qui se débrouille toujours aussi bien en contre-attaque et qui sait stopper ses adversaires (quatre interceptions et un contre). Mais ce qui n’empêche pas Avellino d’égaliser, et même de passer devant au score en tout début de seconde période (42-46 au bout de deux minutes de jeu). Nanterre est bloquée et récolte une faute technique pour avoir contesté l’arbitrage, pourtant très bon ce soir. Nanterre n’y arrive plus et est logiquement sanctionnée au score. Philippe Da Silva doit stopper l’hémorragie et prend son premier temps mort. Mais rien n’empêche les visiteurs du soir de prendre de l’avance au score. Situation totalement contraire qu’en première mi-temps. Et pire encore ! Pour ne pas avoir écouté les arbitres du soir, GAMBLE se voit gratifié d’une faute technique qui, cumulée à sa première faute antisportive, lui permet d’aller retrouver la fraîcheur des vestiaires. Le meilleur marqueur de la première période va manquer à ses coéquipiers. Au bout du compte, c’est une équipe italienne plus réaliste qui mène la barque à la fin de ce troisième quart-temps. (3e quart-temps: 56-65)

Malgré la bonne ambiance angevine du soir, on arrive quand même à entendre la colère du coach francilien envers ses joueurs. Ne rien lâcher et aller de l’avant. Mais Nanterre semble lâcher prise plutôt que les chevaux: seize points de retard dès l’entame de la dernière période. COSTELLO, pourtant timide dans les vingt premières minutes, se réveille et vient claquer onze points sur l’ensemble de la seconde moitié de jeu. Mais rien n’est fini pour Nanterre qui, grâce à INVENIZZI et sa patte à trois points, d’espérer revenir au score. Il reste cinq minutes à jouer et Nanterre accuse un retard de neuf points (68-77). Les trois dernières minutes vont être disputées et les entraîneurs le savent. Rien ne sera donné facilement. Dernier coup de poker proposé par Da Silva et ses assistants, en faisant sortir quatre de ses joueurs à une minute de la fin. Un coup d’épée dans l’eau. Nanterre peut avoir des regrets ce soir. (score final : 75-84)

COSTELLO, MVP de cette rencontre, au dunk face à des Nanterriens sans voix (Crédit photo: Flou Derallye)

Crédits Photos : Flou Derallye (Eric Meillat) [ https://www.facebook.com/profile.php?id=100006700877900 ]

Tournoi de Préparation Pro Stars Pays de la Loire, 2e journée 13/09/2018

NANTERRE 92 – AVELLINO : 79 – 84 (25-22/16-17/15-26/19-19)

NANTERRE 92 : KONATE (10), GAMBLE (9), INVERNIZZI (7), WATERS (12), CARNE (2), MORIN (4), PANSA (8), SENGLIN(11), NOVITSHYI (2), DURANT (3) / Entraîneur : DA SILVA Philippe

AVELLINO : GREEN (16), IDRISSOU (0), NCHOLS (12), COSTELLO (21), SABATINO (4), CAMPOGRANDE (3), DERCOLE (3), SYKES (13), COLE (11), SPIZZICHINI (0), / Entraîneur : VUCINIC Nenad

Ce diaporama nécessite JavaScript.