Cet article a été lu 128 fois.

Angers accueillait Monbrison pour le compte de la cinquième journée de Ligue 2 Féminine. A égalité au classement avant le début de la rencontre (trois victoires et une défaite), nul doute que chacune des deux équipes avaient des arguments à faire valoir.

Et à jeu-là, les Angevines ont su sortir vainqueurs de cette opposition. Pourtant, la route ne fut pas si calme que cela. Car avec une entame de match mêlant maladresse et ballons perdus, difficile de deviner quelle équipe allait pouvoir l’emporter (14-13). Un second quart-temps suivant dans lequel le BCM fut victime d’un 7-0 dès la reprise, enchaîné à une faute antisportive. Et le match s’emballait. C’était sans compter sur la patience et la force des joueuses de Rhône-Alpes. Car grâce à trois tirs à trois points primés de Maznichenko et de Bouillon, Montbrison recollait au score à la pause. Une performance gagnée aussi avec une défense plus solide : ” Même si la rencontre se joue sur des détails, on a très bien défendu” analysa Corinne Benintendi. Une égalité à la pause qui ne faisait pas du bien aux Angevines (30-30). Et David Gautier d’analyser : “On doit être à plus dix à la mi-temps. On doit tuer le match à ce moment du match”. Un troisième quart-temps en copie parfaite du second, et le BCM en retard à la marque à l’entame du dernier épisode (40-44). Avec un manque d’adresse et davantage de ballons perdus, le BCM ne pouvait espérer remporter cette rencontre. Les tirs à trois points primés de Dreano-Trecan donnant de l’air à l’UFAB (47-42, puis 50-46) et dans un dernier final au suspense haletant, les joueuses angevines allaient remporter cette victoire, sur un dernier contre de Landry à la toute dernière seconde. Une victoire qui ne fait pas oublier le travail qui reste encore à accomplir pour espérer retrouver l’élite du basket féminin. ” Je savais que tout se jouerait sur une ou deux possessions. On laisse quatre lancers-francs et on manque des tirs ouverts. C’est un match que l’on aurait dû gagner. Mais à 30% de réussite, difficile d’espérer mieux” analysa Corinne Benintendi. Avant que David Gautier ne termine : “Le championnat ne sera pas facile cette année, il faudra monter notre niveau collectif et on ne sera jamais à l’abri nulle part. Il faudra être plus constant et savoir se mettre de suite à l’abri de nos adversaires.”

Les réactions d’après match :

David GAUTIER (entraîneur de l’Union Féminine Angers Basket 49) : “Je suis satisfait de notre défense. On doit tuer le match plus tôt. C’est au second quart-temps que le match doit se jouer. Au lieu de cela, on arrive à se mettre dans la difficulté et on laisse Montbrison revenir au score. La clé est d’avoir été solide défensivement. Il y a des choses qui n’ont pas fonctionné chez nous, des situations dans lesquelles on s’est mis en difficulté. A nous d’être plus tueurs dans les moments importants et de se mettre à l’abri le plus rapidement possible.”

Corinne BENINTENDI (entraîneur de Montbrison Féminine Basket Club) : “Malgré la défaite, nous avons su maintenir nos adversaires à 53 points. C’est une performance défensive de notre part, même si nous avons perdu. Nous avons eu trop de maladresse et de ballons perdus. Ce sont des détails qui font qu’aujourd’hui (dimanche), nous sommes bloquées à 51 points. On a fait ce que l’on a voulu. On ne marque pas quand il faut marquer. Ce sont des faits de jeu qui font mal au final.”

Championnat Ligue 2 Féminine, 5e journée.

Union Féminine Angers Basket 49 MONTBRISON Féminine BC : 53-51 (14-13, 16-17, 14-10, 9-11)

Union Féminine Angers Basket 49 : Skrba (9), Landry (8), Arrondo (3), Gandega (2), Prodhomme (5), Ngo Ndjock (3), Martinet (2), Dreano-Trecan (9), Lauvergne (1). Entraîneur : David GAUTIER.

Montbrison Féminine BC : Girardet (7), Millavet (0), Bouillon (10), Teilane (17), Maznichenko (10), Venditti (2), Agblemagnon (0), Bienvenu (5), Entraîneur : Corinne BENINTENDI.