Cet article a été lu 4240 fois.

Rencontre avec Jean-Michel BOURDEAU et Yohann CHIBANI, qui nous expliquent les raisons de leur choix de rejoindre le club du Foyer Espérance de Trélazé, la saison prochaine, ainsi que leur projet commun. Ils reviendront aussi sur leur passage au club de la Vaillante d’Angers. Entretien.

Bonjour Jean-Michel, pouvez-vous, nous expliquer les raisons d’avoir décidé de rejoindre le club du Foyer de Trélazé ?

“Après trois saisons avec les seniors de la Vaillante d’Angers, dont la dernière très compliquée dans la gestion de groupe, j’ai pris la décision de quitter le club. J’avais aussi envie, pour des raisons personnelles et familiales, de me rapprocher de chez moi. L’arrivée de Yohann Chibani au club de Foyer a été importante, c’est ce qui m’a aussi motivé de rejoindre le club. Et puis, je ne souhaitais pas faire l’année de trop et le club avait certainement besoin de retrouver un nouvel entraîneur qui puisse redémarrer un nouveau cycle et relancer la machine. Je vais partir avec le devoir accompli, avec ce maintien difficile à obtenir, mais que l’on a finalement obtenu. Je vais laisser le club au niveau où je suis arrivé.”

Avez-vous un mot pour le club d’Angers Vaillante ?

“Je tenais à dire que j’ai passé trois belles saisons avec les seniors et une avec les jeunes, même s’il y a eu des hauts et des bas. Le club a la chance d’avoir de très bons jeunes et je pense que les futures générations vont amener du sang neuf. Je tiens à remercier les différents membres du club. Je remercie Julien Parchard, le président, François Robert et Bernard Gautier. Ce sont les trois personnes qui m’ont fait confiance en me confiant la responsabilité de la catégorie seniors. J’ai aussi une pensée toute particulière pour Bernard Gautier qui a toujours cru en moi et qui m’appelait le dimanche soir, pour savoir comment le match s’était passé. Et puis, une mention spéciale à mes dirigeants, Gille Gabillard et Jacques Michel, plus tous les joueurs fidèles qui n’ont pas quitté le club malgré ses difficultés et qui ont assuré trois maintiens en DSR.”

Quels sera votre projet pour la saison prochaine et les années à venir ?

“Ce qui m’a séduit, c’est que c’est un projet sur le long terme, avec l’ambition de redonner un élan positif au club. L’objectif sera d’intégrer les U19 dans le groupe seniors, car il y a un vivier de qualité, mais aussi que les U19 soient performants et jouent les premiers rôles dans leur championnat U19 Élite. Avec Yohann, on aura un projet avec les seniors et les U19. Je vais découvrir un nouveau club en espérant m’y intégrer le plus rapidement possible. L’objectif sera d’avoir les meilleurs résultats possibles en championnat et de faire des bons parcours en coupe.”

______________________________________

Bonjour Yohann, l’ancien du Foyer de Trélazé, revient au club, vingt ans après l’avoir quitté, qu’elles ont été vos motivations d’avoir accepté de rejoindre le club ?

“Cela faisait plusieurs fois que le club me sollicitait pour le rejoindre. J’avais toujours promis à Gérard Lebrun (figure emblématique du club et il est aujourd’hui décédé) que je retournerais un jour au club. Il était comme mon deuxième père. Je souhaite continuer son travail. Les personnes qui me connaissent savent que je fonctionne aux sentiments. Je reviens au club vingt ans après l’avoir quitté, à quarante-quatre ans. A l’époque, j’avais passé trois saisons en Division d’Honneur. Cela aurait pu se faire avant, mais c’était l’opportunité et je pense que c’était le bon moment pour moi. De toute façon, il fallait que j’y retourne un jour, afin de redonner au club, tout ce qu’il a pu m’apporter.”

Quel sera votre projet ?

“Déjà, je souhaite redonner une bonne image du club, car ces derniers temps, il y a eu des épisodes négatifs. Il faut que le club redevienne plus serein et plus familial. Pour cela, il va y avoir une nouvelle organisation mise en place avec un bureau solide. Il s’agira de bien structurer le club et de stopper la dynamique négative actuelle, en matière de résultat sportif, au niveau des seniors. Pour avancer, il va falloir que chacun travaille main dans la main et qu’il n’y ait pas d’intérêt personnel à vouloir prendre la lumière à lui seul, qu’il n’y ait plus d’égos de certains envers les autres et cela à tous les niveaux, quelque soit son statut ou sa fonction. Chaque membre représente l’image du club et il est important que chacun ait une attitude positive en tout circonstance. C’est comme cela, que l’on pourra avancer et construire un projet sur la durée. J’y serais très vigilant. Le challenge va être difficile, mais intéressant.

Et en matière sportive ?

“Dans un premier temps, on va tâcher à stabiliser le club et le reconstruire sur de bonnes bases, en travaillant sur les jeunes générations. C’est un projet sur trois saisons, ensuite on fera un bilan. Pour cela, il me faudra bien m’entourer et de personnes de confiance. Je vais être le référent du football à onze, avec un peu de terrain, même si je n’ai pas encore d’équipe de défini, cela dépendra la fin de saison. Je vais prendre la décision de mettre en place des personnes qui fonctionnent pour le club et non l’inverse.”

Pour finir, que pouvez-vous nous dire sur votre saison, au club de la Vaillante d’Angers ?

“Ce fut une saison galère, même si j’ai fait de belles rencontres. Malgré tout, je n’ai pas eu l’impression de servir à grand-chose, dans ce rôle de numéro deux, qui était une nouveauté pour moi. En général, je retrouvais les joueurs le week-end au match, sans forcément les avoir vu la semaine à l’entraînement, alors que pour moi, on doit s’entraîner pour être performant le week-end… C’est dommage, car il y avait du potentiel et de la qualité. J’espère que le club va repartir sur une nouvelle dynamique et bien se structurer, en ne se trompant pas d’objectif. Je remercie le club pour leur accueil et je leur souhaite que du bonheur.”