Il n’y a pas eu de surprises dans ce match de Coupe de France, où l’ES Bouchemaine s’est qualifiée, de façon logique, sur le terrain du SVS La Meignanne (0-2). Après avoir ouvert le score rapidement, les bouchemainois ont dû attendre les dix dernières minutes, pour se mettre à l’abri.

La Meignanne se crée, d’entrée de jeu, la première grosse occasion du match. Bien lancé en profondeur, Gondek par seul au but, mais au moment d’armer sa frappe, il se fait reprendre par un défenseur adverse (4e). Bouchemaine réplique sur un corner de Pineau, Karcher ouvre le score sur une reprise de la tête chanceuse (0-1, 10e). La Meignanne ne se démobilise pas et continue à jouer son jeu, avec parfois un peu trop d’engagement. Guémas voit son coup franc direct, être détourné d’une claquette par Bruneau (15e). Les bouchemainois ont, à plusieurs reprises, l’occasion de tuer le match, mais sans réussite. Delplace récupère le ballon, sert Clémenceau aux six mètres, mais manque de conviction dans sa tentative, pour espérer inquiéter Penin (20e). Dix minutes plus tard, ce dernier remonte tout le terrain, sert idéalement De Toni, bien décalé côté droit dans la surface, mais sa frappe croisée ne trouve pas le cadre (30e). En deuxième mi-temps, le geste acrobatique non cadré dans la surface, de Clémenceau aurait mérité un meilleur sort (52e). Puis, Clémenceau, dans tout les bons coups, décale idéalement De Toni, qui voit son tir à bout portant être repoussé par Penin du pied (57e). Bouchemaine accélère sans pour autant trouver la faille. Dadouche de la tête, puis lors un face à face, manque à chaque fois de trouver le chemin des filets, soit en ne cadrant pas ou soit parce que le gardien de but adverse s’interpose. A force de tenter, cela finit enfin par payer. A la suite d’une récupération au milieu du terrain, Pineau accélère, se décale côté gauche, et à l’entrée de la surface, envoie sa frappe croisée dans le petit filet opposé (0-2, 82e). La Meignanne réagira timidement avec Deplace, par deux fois, mais Bruneau restera vigilant jusqu’au bout (67e et 84e).

Florian BODIN (entraîneur SVS La Meignanne) : « Je ne suis pas déçu, même s’il y a l’élimination. Je suis plutôt satisfait du contenu, car les joueurs ont répondu présent dans l’engagement. L’équipe de Bouchemaine était supérieure à nous et la logique a été respectée. Ce fut un bon match de football, un bon derby. »

François LECOQ (entraîneur ES Bouchemaine) : « Ce fut un match difficile. On s’y attendait. C’était un combat très rugueux. Un peu surpris de l’agressivité de l’adversaire. Je suis très content du comportement de mes joueurs dans ce contexte compliqué. On subit très peu d’occasions, même si on a manqué de réalisme devant le but. On est dans la continuité du dernier match. On a bien maîtrisé la première mi-temps, avec un peu de fatigue en deuxième période, peut-être dû au contrecoup de la préparation physique. Place maintenant au championnat, la semaine prochaine. On verra si l’on arrive à s’adapter à l’adversaire.

Pierre LE MEUR (milieu de terrain ES Bouchemaine) : « Ce fut un match sérieux et appliqué de notre part, contre une équipe du SVS La Meignanne qui a mis beaucoup d’engagement dans son jeu. On a su répondre par le jeu et la victoire est logique. »

Retrouvez toutes les réactions d’après-match en vidéo !

 3e Tour de la Coupe de France.

SVS La Meignanne (PH) ES Bouchemaine (DSR) : 0-2

MT : 0-1. Arbitre : Carlos DA SILVA, assisté de Lucas BRISSET et Jean-Pierre Jamin.

Buts : Karcher (10e), Pineau (82e) pour ES Bouchemaine.

Avertissements : Deletre (45e+1), Cosson (58e), Grain (61e), Quentin Le Meur (70e) pour SVS La Meignanne, Clémenceau (58e), Pierre Le Meur (87e).

SVS La Meignanne : Penin, Cherbuy, Hamard, Le Meur, Grosbois (cap.), Grain, Cosson, Gondek, Deletre, Guemas, Oudin. Entrés en jeu : Houlard, Retailleau, Flipeau. Entraîneur : Florian BODIN.

ES Bouchemaine : Bruneau, Dadouche (cap.), Nicolas, Karcher, Millasseau, Le Meur, Payraudeau, Clémenceau, Pineau, Delplace, De Toni. Entrés en jeu : Fricault, Audusseau, Gandon. Entraîneur : François LECOQ.

Cet article a été lu 2560 fois.