Passé par sept clubs différents, Maxime Mouchet, nous retrace son riche parcours jalonné de rencontres et de grands souvenirs. Il nous donne aussi son avis, sans langue de bois, sur l’attitude de certains entraîneurs envers les arbitres après les matchs. Entretien.

Bonjour Maxime, pouvez-vous, nous raconter votre parcours sportif ?

“J’ai commencé le football à l’âge de cinq ans au FC Bouaye et j’y suis resté jusqu’à ma première année de Benjamin. Je suis ensuite parti au FC Rezé où j’ai effectué ma deuxième année de Benjamins, puis j’ai évolué successivement en catégorie -13 ans DH, -15 ans DH et moins de 17 ans DH. Lors de ma dernière année de -18 ans, j’ai intégré le groupe seniors DRH/DH. L’année suivante, je suis retourné au FC Bouaye pour trois saisons en Promotion d’Honneur. Puis j’ai rejoint un ami qui était entraîneur-joueur à l’US Pont-Saint-Martin. J’y suis resté quatre saisons au cours desquelles nous sommes montés deux fois, de Première Division en DSD, puis de DSD en Promotion d’Honneur. J’ai rejoint ensuite l’US Saint-Philbert-de-Grand-Lieu. Nous sommes montés de PH en DRH la première saison et nous nous sommes maintenus en DRH la seconde. Puis j’ai rejoint l’AS Lac de Maine pour une saison en DS. Ensuite, j’ai rejoint mon frère qui entraînait Le Temple-Cordemais en troisième division, dans la région nantaise, pour une saison, à l’issue de laquelle nous sommes montés en deuxième division. Et enfin, je suis au club de l’AS Avrillé depuis l’an dernier.”

Quels sont vos meilleurs souvenirs ?

Mes meilleurs souvenirs, il y a bien sûr les différentes montées que j’ai connues, et particulièrement celle avec Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, où nous n’avions perdu qu’une fois et nous n’avions pris que deux buts en onze déplacements dont un penalty. Et puis les parcours en coupe Gambardella d’abord, avec un 64ème de finale, perdu aux tirs au but contre l’EA Guingamp de Laurent Koscielny et Issa Cissokho. Je me souviens aussi du match en coupe de France avec un 6ème tour, perdu avec Bouaye, contre Angers SCO alors en National mais qui comptait dans ses rangs Obbadi, Théréau où encore Djellabi. Il y a aussi une victoire également contre une CFA2, avec Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, alors que nous étions menés au score et réduits à 10 contre 11 à l’heure de jeu. Enfin mes trois participations à l’International Cadets de Rezé qui m’ont permis à 17/18 ans de jouer contre des équipes comme Newcastle, l’Ajax Amsterdam et le Münich 1860.”

Quelles sont les personnes qui ont pu vous marquer dans votre parcours sportif ?

“Pour les personnes, qui m’ont marqué dans mon parcours de footballeur, je commencerais par Mickaël Ramirez, qui jouait en seniors au FC Rezé, alors que j’évoluais avec les jeunes. J’avais beaucoup d’admiration pour lui. Il vivait à côté de chez moi et il m’amenait voir ses matchs. Ensuite, j’ai eu la chance d’avoir Christophe Corbel comme éducateur au FC Rezé et enfin Jean-Luc Logeais que j’ai eu trois ans comme coach au FC Bouaye et deux ans à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu. C’était un meneur d’hommes extraordinaire et un motivateur hors pair. J’ai également eu la chance de jouer avec Pierre Le Meur et Corentin Le Toux à l’AS Lac de Maine.”

Comment voyez-vous l’évolution du football actuellement ?

L’évolution du football amateur ne me dérange pas. Le fait qu’il y ait de plus en plus de clubs qui aient recours à de l’argent pour attirer des joueurs ne me gêne absolument pas, car cela peut également être un moyen de trouver du travail et par les temps qui courent c’est plutôt positif. Il y a également plus de médias à suivre le football local et je trouve cela génial. La chose qui me gêne le plus, ce sont les commentaires des entraîneurs dans les divers médias locaux après les matchs de leurs équipes. Il y a beaucoup trop souvent un commentaire négatif sur l’arbitre… Je suis le premier à râler le dimanche sur les arbitres et il m’arrive fréquemment de prendre des cartons blancs, mais une fois que le match est fini, c’est fini. Cela ne sert à rien d’en parler pendant une semaine…”

Pour finir, quels sont vos futurs objectifs à court terme ?

“Mes objectifs, à court terme dans le football, c’est simplement d’espérer remonter immédiatement avec le club de l’AS Avrillé en DRH.”

Maxime MOUCHET

Né le 3 Janvier 1985 à Nantes

Poste : Défenseur

Club actuel : AS Avrillé Football

Anciens clubs : FC Bouaye, FC Rezé, US Pont-Saint-Martin, US Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, AS Lac de Maine, Le Temple-Cordemais FC.

Cet article a été lu 1540 fois.