Cet article a été lu 512 fois.

Estelle RETIF, dix-huit ans, est depuis cette année la nouvelle capitaine de l’équipe Régionale 3 du club de tennis de Montreuil-Juigné. Celle qui est classée 15/2 ne manque pas d’ambition et à soif de nouveau challenge afin de faire grandir son club.

Bonjour Estelle, pouvez-vous, vous présenter ainsi que votre parcours sportif ?

“Je m’appelle Estelle Rétif, j’ai dix-huit ans, j’habite à Montreuil-Juigné, je suis actuellement en formation pour être éducatrice de jeunes enfants à Angers. En ce qui concerne le tennis, je suis actuellement classé 15/2. J’ai commencé le tennis à l’âge de six ans, toujours dans le même club Montreuil-Juigné. J’ai commencé à jouer pendant trois ans dans la catégorie loisir et ensuite, j’ai voulu faire de la compétition. À douze ans, j’ai intégré le groupe senior, car il n’y avait pas assez de filles de mon âge dans le club pour faire une équipe compétitive. Cela m’a permis de progresser très vite dans ce qui me permet aujourd’hui d’avoir ce niveau. Puis désormais, j’ai décidé de m’investir davantage dans le club. En effet, j’ai débuté une formation d’assistante moniteur tennis afin de pouvoir entraîner des jeunes, accompagné d’un entraîneur titulaire d’un diplôme d’état.”

Pouvez-vous, nous présenter votre club ?

“Nous sommes un club de 180 licenciées. C’est un club très familial, il y a tous les niveaux. Il y a des personnes qui viennent pour jouer en tant que loisir, d’autres pour la compétition. C’est un club qui bouge. Nous avons plus d’une dizaine d’équipes engagées dans le championnat d’hiver. Si l’on regarde le tennis féminin, nous avons deux équipes engagées. L’une d’entre elles est engagée en régionale 3, dont celle dans laquelle je joue et dont je suis la capitaine. Nous essayons de fidéliser nos licenciées un maximum, car comme dans chaque club, le nombre de licenciés diminue, donc, nous essayons de mettre en place des ateliers pour les jeunes afin de les fidéliser et aussi en tant que femme, d’essayer au sein de mon club de développer davantage le tennis féminin.”

Comment s’est passée votre saison à titre collectif ?

“Cette année, nous avons pu, contrairement aux autres années, constituer qu’une seule équipe féminine pour le championnat. Cela est dû à deux grosses absences notamment l’une pour une blessure et une autre pour cause de grossesse. L’objectif de cette année, c’était clairement de se maintenir en régionale 3, car nous sommes montés seulement l’année dernière, nous sommes arrivées cinquième du championnat sur huit, donc, c’était un championnat où nous avons dû batailler jusqu’au bout pour atteindre notre objectif. Je suis satisfaite de cette saison et des filles, car nos avions des niveaux très hétérogènes cette année, mais nous sommes restées solidaires et nous avons su gagner les matchs importants.”

Et à titre personnel ?

“C’est une saison assez mitigée en ce qui me concerne. Nous étions dans une poule assez relevée et donc par conséquent, j’ai dû jouer des filles classé 15/2, mais qui auparavant étaient mieux classées que leur classement actuel alors que pour moi, ce n’est pas mon cas, car 15/2 est mon meilleur classement. Ce ne fut pas des matchs faciles, j’ai dû en gagner la moitié et perdre l’autre moitié. Cependant, c’est une saison me servira, car j’ai acquis de l’expérience et de la maturité en jouant contre des filles supérieures à moi.”

Quels sont vos meilleurs souvenirs ?

“J’ai trois souvenirs qui me viennent en tête. Le plus récent est celui de la victoire avec mon équipe quinze/dix-huit ans. En effet, nous avons terminé première de notre poule pré-régionale, soit le niveau le plus élevé dans la catégorie des jeunes. Puis, c’est vrai que c’était aussi mon dernier match avec cette équipe, ce qui rajoutait de la nostalgie. Ensuite, la montée avec l’équipe seniors en régionale 3 était aussi un très beau souvenir, c’était la première fois qu’une équipe féminine du club de Montreuil-Juigné se hissait à un tel niveau. Puis bien sûr, il y a  le souvenir de mes victoires en tournoi, notamment le tournoi interne du club, qui est à chaque fois un super moment, j’ai en effet remporté quatre fois le tournoi interne et c’est toujours un plaisir, car c’est une ambiance familiale et conviviale. Enfin, lorsqu’il y a la victoire au bout du coup, c’est toujours mieux.”

Pouvez-vous nous parler de vos objectifs pour le futur ?

“J’aimerais bien dépasser la barre des 15. En ce moment, je suis classé 15/2, ce qui veut dire qu’il me resterait deux classements. C’est compliqué de réaliser cet objectif, car avec mes études, j’ai moins la possibilité de jouer des tournois, ce qui me permettrait de gagner des classements. Puis aussi, j’aimerais terminer la formation assistante monitrice afin de pouvoir être en autonomie pour entraîner des jeunes et leur transmettre mon amour du tennis.”

Avez-vous un conseil pour des jeunes joueurs qui souhaiteraient jouer au tennis ?

“J’ai envie de leur dire qu’il ne faut pas qu’ils hésitent à se lancer. J’ai commencé en tant que loisir et désormais, je suis classé 15/2, donc, avec envie et passion, tout est possible. Il faut avant tout que cela reste un plaisir. À Montreuil-Juigné, on donne accès à des licences loisirs, et donc, vous pouvez avoir accès aux terrains sans entraîneur derrière vous, jouer au tennis rien que pour le plaisir d’être avec la famille ou des amis.”

 

Estelle Rétif

Estelle Rétif