Championnat DSR, 12e journée, groupe A.

Le Poiré-sur-Vie VF (b)Foyer Espérance de Trélazé : 4-2

Buts : Fred MATON et Jeff MARTY pour Foyer Espérance de Trélazé.

cliquez-ici pour visionner le classement

Avec cette nouvelle défaite, au Poiré-sur-Vie, c’est la crise au club du Foyer de Trélazé. Son entraîneur, Yohann CESBRON, nous donne son avis, sans état d’âme, sur la situation actuelle. Entretien.

Bonjour Yohann, pouvez-vous revenir sur cette nouvelle défaite, au Poiré-sur-Vie ?

“Je ne peux pas dire que l’on ait fait un non-match, où que l’état d’esprit n’y était pas. On encaisse un but, dès la troisième minute de jeu, sur un corner, suite à une tête dans les cinq mètres, où on laisse les joueurs sans marquage. On rentre dans le match petit à petit et nous pouvons revenir avant la pause. Les joueurs entrants ont apporté. On égalise et nous menons en très peu de temps, en début de seconde période. On a l’occasion de mettre le troisième but, mais sans succès.”

Comment expliquez-vous cette contre-performance ?

“A l’image de la saison, on marque peu, au vu de nos nombreuses situations. En revanche, on encaisse beaucoup de buts, sans pour autant subir le match. J’ai le sentiment de ne pas avoir l’adhésion du groupe. On remet en cause mon mode de fonctionnement, mes choix et mes séances d’entraînement. Personne n’est irréprochable, à commencer par les joueurs, pendant la semaine d’entraînement, le dimanche pendant le match et l’état d’esprit général. Il y a un manque de franchise, vis-à-vis de moi. C’est aux joueurs d’être adultes et responsables.”

Avez-vous discuté de ces problèmes avec votre président ?

“J’ai alerté le club, à plusieurs reprises, sur la situation préoccupante des seniors, mais je n’ai pas le sentiment d’être entendu, car il n’y a pas eu de décision. Il n’est pas non plus possible de prendre des U19, car l’effectif est restreint. On perd des joueurs pour diverses raisons. Donc, je ne suis pas surpris, si l’on en est là aujourd’hui. Maintenant, il reste onze matchs et de beaux défis en coupe.”

Cet article a été lu 1620 fois.