Les Angevins recevaient Dunkerque pour les 16ème de finale de Coupe de France, ce dimanche, à Jean-Bouin, pour un match de gala. Devant 800 personnes, Angers-Noyant s’est incliné sur le score flatteur de 20-23 face au 12ème de la LidlStarligue, qui entrait en lice dans la compétition. 

Alors que les Angevins affichaient une dynamique positive avec six victoires de rang en championnat (N1), les Dunkerquois  venaient sur les terres Angevines avec un visage plus fébrile puisque le club restait sur trois matchs  sans victoire en LidlStarligue (2 défaites, 1 nul).

La première période débute bien pour Angers-Noyant, où les joueurs réussissent à gêner les plans de Dunkerque. En effet, après dix minutes de jeu, le club visiteur ne mène que 7 à 5. Les deux divisions d’écart ne se font pas sentir en ce début de rencontre. C’est à partir de la 10ème minute que Dunkerque hausse son niveau de jeu pour mener de +4 (5-9) à la 14ème minute. La suite de la première période reste à l’avantage de l’USDK. La rentrée de Chris NKUINGOUA (n°93), pour Angers, à la 20ème minute, a permis aux Angevins de ne pas sortir totalement du match. Il est l’auteur de quatre arrêts déterminants (21’30, 22’35, 24’37, 27’41) qui permettent à son équipe de rester en course. Face à une défense Dunkerquoise très regroupée, les joueurs Angevins ont eu du mal à trouver le cadre et ont manqué, par moments, de réalisme.  L’équipe visiteuse termine, logiquement, la première mi-temps en menant sur le score de 14 à 10.

La deuxième période s’annonce donc compliquée pour Angers-Noyant. Cette inquiétude se concrétise puisque dès le retour des vestiaires, l’USDK augmente son avance de +5 (11-16), à la 32ème minute. Les Angevins n’arrivent pas à réagir et l’écart se creuse entre les deux équipes. A la 41ème minute, les Dunkerquois mènent de +7 (15-22). Du côté de Dunkerque, on commence à faire tourner et faire reposer les cadres pour permettre aux jeunes d’engranger du temps de jeu. Pendant dix minutes, un drôle de match commence puisque aucun but n’est marqué jusqu’à la 51ème minute de jeu. L’USDK conclut ces dix minutes de flottements en inscrivant un nouveau but et, ainsi, creuser un peu plus l’écart (15-23). C’est à ce moment-là, que les Angevins réagissent. Le meilleur buteur d’Angers-Noyant, Macira SACKO (n°22) montre la voie à ses coéquipiers en réduisant l’écart à la 54ème minute. S’ensuit une remontée des joueurs de Laurent SORIN, pour revenir à 20-23 à la 59ème minute. Mais la réponse Angevine est trop tardive pour revenir au contact de Dunkerque. Angers-Noyant s’incline donc sur un score honorable de 20-23 face au 12ème de LidlStarligue.

Laurent SORIN (entraîneur Angers-Noyant Handball Club) : “On s’est battu avec nos armes, face à une belle équipe de Dunkerque, qui nous était supérieure. Il n’y a donc aucun regret. On a joué au maximum de nos possibilités en première mi-temps. On a tenu les trente premières minutes. Contre ce genre d’équipe, d’un niveau plus élevé de ce que l’on rencontre habituellement en championnat, il a fallu jouer plus vite. Je pense qu’à certains moments, on a manqué de roublardise sur quelques situations favorables, ce qui aurait pu les faire douter un peu plus. C’est toujours bien de jouer des équipes d’un niveau plus élevé, cela nous permet de progresser. La meilleure équipe a gagné.”

Patrick CAZAL (entraîneur US Dunkerque Handball) : “Même si avec nos difficultés actuelles, la priorité reste le championnat et que j’ai tourné l’équipe, on se devait de jouer le jeu face à Angers. Certains jeunes joueurs ont pu mesurer la difficulté de tenir l’heure de jeu. Ils ne sont pas encore assez aguerris par la stratégie de l’adversaire. Ils doivent encore travailler leurs émotions et leur fébrilité. Concernant le match, on savait  que venir jouer l’équipe d’Angers ne serait pas facile et on n’a pas été surpris, d’autant plus, qu’ils restent actuellement sur une bonne dynamique dans leur championnat. Ils n’ont rien lâché contre nous. D’ailleurs, je pense que cette équipe remontra en fin de saison en Pro D2. Pour finir, je retiendrais l’essentiel qui reste la qualification. Place maintenant à notre match contre Sélestat en championnat, où il sera très important d’y faire un résultat positif.”

cliquez-ici pour visionner l’intégralité des résultats

Cet article a été lu 1418 fois.