Dans le cadre de la vingt-troisième journée de la Ligue Magnus, les Ducs d’Angers recevaient les Boxers de Bordeaux, avec l’ambition de confirmer leur belle victoire face à Mulhouse (4-0), de vendredi dernier. Les Angevins auront dominé la majeure partie de la rencontre, mais le tournant du match aura eu lieu en quelques minutes, avec deux buts bordelais au début du troisième tiers-temps. Face à Bordeaux, Angers concède sa première défaite à domicile, durant le temps réglementaire des soixante minutes de jeu.

Les Ducs d’Angers débutent par une infériorité numérique, qu’ils vont bien gérer. Ensuite, les Angevins vont prendre la mesure du match et dominer une équipe bordelaise qui va bien résister aux assauts adverses. A l’image d’Alexander Botten, qui va trouver le poteau droit du but adverse (4’11), Angers a plusieurs occasions franches d’ouvrir le score, mais sans réussite, soit par de beaux arrêts du gardien de but adverse ou soit en trouvant le chemin des montants du but. Mais à force de ne pas conclure, les locaux vont se faire surprendre un peu contre le court du jeu. A la suite d’une belle remise de Gallet, sur le côté droit du but, il sert l’ancien angevin, Marc-André Levesque, qui conclut face au but (0-1, 13’39). Malgré ce coup du sort, les Angevins vont reprendre leur marche en avant et égaliser logiquement. A la suite d’un beau travail derrière la cage de la part de Maxime Lacroix, il sert Danick Bouchard, arrivant pleine balle et crucifie Julian Junca, à bout portant (1-1, 15’15). Puis, cela sera au tour de Florian Hardy, le portier angevin, de sortir le grand jeu, avec des arrêts décisifs, à l’image de celui face à Alexandre Mulle (16’10).

Dans la deuxième période, bien lancé par Patrick Coulombe, de la ligne bleue, Clément Masson s’avance en direction du but et ne se pose pas de question et trouve la lucarne gauche du but (2-1, 22’48). Cinq minutes plus tard, après un premier lancer d’Olivier Labelle repoussé par Florian Hardy, Jonathan Lessard a bien suivi et égalise (2-2, 27’28). Puis, à la suite d’une interception derrière la cage, le palet est remis face au but et Danick Bouchard est en embuscade pour trouver pour la deuxième fois du match, le chemin des filets (3-2, 30’46). Il sera d’ailleurs élu meilleur angevin du match. Mais les Angevins ne sont pas à l’abri d’une réaction adverse et Florian Hardy sauve du bout de la crosse une tentative adverse (32’16). A 2’29 de la fin du tiers-temps, Riley Guenther trouve l’angle du but opposé, qui est repoussé par les montants. A la demande des Angevins et après le visionnage du ralenti par les arbitres, le but ne sera pas accordé. Les deux équipes auront plusieurs situations de scorer, mais rien ne sera marquer.

Au retour des vestiaires dans ce troisième tiers-temps, sur une perte de palet en zone neutre, Mathias Arnaud intercepte la rondelle, part seul au but, puis gagne son face-à-face avec Florian Hardy (3-3, 42’48). Les Bordelais enchaînent dans la foulée, suite à un tir puissant de la ligne bleue de Robin Colomban, dévié dans le but par le capitaine bordelais, Maxime Moisand (3-4, 44’31). Cela sera le tournant du match. Une minute plus tard, Vincent Llorca trouve le poteau du but bordelais. Cela s’emballe, entre une équipe angevine qui pousse pour revenir au score et poussé par leurs supporters, et les contres incisifs des Boxers, qui sont très dangereux. Brennan Sonne, le coach angevin, fait sortir son gardien de but au profit d’un joueur de champ supplémentaire, à trois minutes de la fin du temps réglementaire. Les Ducs d’Angers vont tenter le tout pour le tout, mais Bordeaux va tenir son avantage jusqu’au bout (4-3). Avec ses trente-neuf arrêts, le gardien de but bordelais, Julian Junca, aura été le grand artisan de la victoire girondine, en étant au passage élu meilleur joueur du match.

Ligue Magnus, 23e journée.

Les Ducs d’Angers Les Boxers de Bordeaux : 3-4 (1-1 ; 2-1 ; 0-2)

Buts : Danick BOUCHARD (15’15 et 30’46), Clément MASSON (22’48) pour Angers ; Marc-André LEVESQUE (13’39), Jonathan LESSARD (27’28), Aina RAMBELO (42’48) et Maxime MOISAND (44’31) pour Bordeaux.

Cliquez-ici pour voir le classement

 

 

 

Cet article a été lu 106 fois.