Au terme d’un Grand Prix sans grand spectacle, c’est le septuple champion du monde Lewis HAMILTON qui s’impose devant le Néerlandais Max VERSTAPPEN et son coéquipier Valtteri BOTTAS.

Élancé en deuxième position, Lewis HAMILTON a parfaitement géré son Grand Prix au volant de sa Mercedes pour s’imposer pour la 97ème fois de sa carrière. Après un bon départ, une voiture de sécurité entre en piste à la fin du premier tour suite à un accrochage entre les deux Alfa Roméo. Kimi RAÏKONNEN tape le pneu arrière gauche de son coéquipier et casse son aileron avant. Il termine dans le bac à graviers, qui met fin à son week-end.

À la fin de la voiture de sécurité, HAMILTON se fait surprendre dès le premier virage par la Red Bull de Max VERSTAPPEN, qui le dépasse par l’extérieur. Derrière, le peloton s’agite et plusieurs pilotes parviennent à gagner des places à l’image de Carlos SAINZ avec sa Ferrari.

C’est dès le vingtième tour qu’HAMILTON parvient à prendre la tête du Grand Prix en dépassant BOTTAS dès sa première tentative, neuf tours après être venu à bout de VERSTAPPEN à l’aide du DRS. VERSTAPPEN désormais troisième pousse pour reprendre la deuxième place, mais son manque de vitesse en ligne droite ne lui permet pas de se rapprocher de la Mercedes du Finlandais, parti en pôle. Après un arrêt au stand au 37e tour, le Néerlandais parvient à passer pour s’attaquer au leader du championnat. Suite aux arrêts des trois premiers, c’est Sergio PEREZ qui prend la tête du Grand Prix au volant de sa Red Bull. Il parvient à y rester suite à un très long relais sur sa gomme médium, mais est obligé de s’arrêter au 52e tour où il ressortira en quatrième position.

À l’arrière de la course, la lutte pour les points fait rage entre ALONSO, RICCIARDO, GASLY et SAINZ. C’est ce dernier qui perd le combat en terminant onzième de la course, à la porte des points.

La fin de course est fleuve, VERSTAPPEN ET BOTTAS tentent de prendre le point du meilleur tour. C’est le pilote Red Bull qui y parvient dans un premier temps, avant que son chrono soit supprimé suite à une sortie de piste de la part du Néerlandais. C’est finalement le pilote Mercedes qui prend ce point.

Les Français dans les points.

Du côté des Français, Esteban OCON et Pierre GASLY sont parvenus à finir dans les points. Le premier, au volant de sa monoplace Alpine a été actif tout le long de la course. Parti d’une très belle sixième place, il parvient à remonter au classement au jeu des arrêts au stand et termine septième de la course, place encourageante après des performances décevantes sur les deux premiers week-ends de course. Pour le pilote AlphaTauri, sa monoplace a eu du mal à s’adapter aux conditions de la piste de Portimão, mais repart du Portugal avec une dixième place obtenue après une longue bataille. Autre point positif pour les deux Normands : ils parviennent tous les deux à battre leur coéquipier respectif sur le résultat final de la course.

Le prochain Grand Prix aura lieu dès la dimanche prochaine, à Barcelone (Espagne) où HAMILTON tentera de décrocher une centième pole position et où la lutte avec VERSTAPPEN pour le championnat du monde fera une nouvelle fois partie des enjeux importants de la course.

 

 

Cet article a été lu 304 fois.