Cet article a été lu 889 fois.

Rencontre avec Danick BOUCHARD, l’attaquant des Ducs d’Angers. Il revient sur la saison mitigée qui vient de se terminer, sur ses motivations d’avoir resigné un an à Angers et ses objectifs pour la saison 2018/2019. Entretien.

Bonjour Danick, quel bilan faites-vous de la saison dernière ?

“Je pense que l’on aurait pu mieux faire. En début de saison, on n’a pas été prêt pour bien débuter la saison, avec le couteau entre les dents. On a trop perdu de points, en se compliquant la tâche. Cela nous a été préjudiciable pour la suite de la saison, en prenant du retard sur les équipes du haut de tableau. Résultat, on a affronté une grosse équipe (Rouen), dès l’entame des quarts de finale de play-offs. A ce titre, on a effectué de bons play-offs, mais pas d’excellents play-offs, qui auraient pu nous emmener en demi-finale. Malgré tout, je suis fier de notre équipe, car malgré un début de saison compliquée avec des hauts et des bas, on a su relever la tête et remonter la pente. C’est à l’image de Florian Hardy qui a aussi été décisif et important dans les buts. On avait sans doute pensé que les matchs seraient plus faciles, on a sans toute manqué de maturité, pour être constant tout au long d’un match. Je pense qu’il nous a manqué deux ou trois choses, qui seront peaufinées pour la saison prochaine.”

Est-ce aussi dû à l’arrivée d’un jeune entraîneur comme Brennan Sonne, novice dans ce nouveau rôle pour lui ?

“Je ne pense pas que nos mauvais résultats du début de saison sont dus à son management. C’est un gros travailleur et très impliqué dans son travail. Et puis, c’est à nous les joueurs de s’adapter à n’importe quel système de jeu mis en place. C’est l’intensité et la régularité dans l’effort, qui font qu’une équipe obtient des résultats. C’est aux joueurs qui sont sur la glace de le démontrer. Au départ, il a fallu s’adapter à un système plus tactique et être physiquement en forme. A ce titre, Brennan a su nous aider dans ce sens et il a su remplir son rôle.”

Quels ont été vos motivations pour prolonger l’aventure aux Ducs d’Angers ?

“Depuis mon arrivée au club, il y a un an, j’ai apprécié l’organisation du club. Simon Lacroix (Manager Général) et Mickaël Juret (Président) sont des passionnés et ils connaissent bien le hockey, c’est très important dans un club. Simon est aussi un ancien joueur de hockey, donc, il sait comment cela se passe dans un club. J’ai parlé avec lui et l’objectif sera de jouer pour gagner le titre de champion de France. C’est très motivant de savoir que le club va se donner les moyens de jouer les premiers rôles. De plus, plusieurs joueurs importants seront encore présents la saison prochaine. Je suis convaincu que le club va former une équipe très compétitive pour la saison prochaine. Je n’ai pas encore gagné de titre en France et j’aimerais bien que cela le soit avec Angers. Et puis, j’aime le cadre de vie de cette ville.”

Avez-vous eu d’autres propositions, avant de vous réengager avec Angers ?

“En effet, j’ai eu quelques sollicitations, mais rester aux Ducs d’Angers était ma priorité. J’ai besoin de stabilité et de ne pas changer de club chaque saison. Je me sens bien dans ce groupe et en qui je fais confiance. Cela me convient.”

Quels seront vos objectifs, la saison prochaine ?

“A titre collectif, comme je vous le disais, j’espère que l’on fera une grosse saison. A titre personnel, je me fixe toujours des objectifs élevés. J’espère que je dépasserais encore la barre des vingt buts et que je marquerais un maximum de points.”

Pouvez-vous nous parler des nouvelles recrues ?

“J’en connais quelques-uns, comme par exemple, Issac Charpentier, c’est un jeune gardien de but, qui ne parle pas beaucoup, mais qui est impliqué dans ce qu’il fait, je pense qu’il va beaucoup apprendre au côté de Florian Hardy. Marius Serrer, c’est une bonne personne, qui a de belles qualités défensives. C’est une très bonne recrue autant pour la glace que dans le vestiaire.”

Jusqu’à quel âge pensez-vous jouer au hockey ?

“La longévité d’une carrière de sportif de haut niveau dépend souvent, comment tu gères ton corps et comment tu en prends soin. Chacun doit bien préparer son corps avant chaque saison afin d’être prêt et ainsi d’éviter les blessures. A titre personnel, j’aimerais jouer au hockey jusqu’à l’âge de trente-cinq ans. Je viens de terminer ma douzième année en tant que joueur professionnel de hockey et je suis toujours aussi motivé.”

Comment se passe la période creuse, entre deux saisons ?

“De mon côté, après un peu de repos, j’ai recommencé à me préparer tranquillement cette semaine, avec le début des entraînements au mois de Mai. A cette occasion, je vais repartir chez mes parents au Canada, en me préparant un programme individualisé sur le cardio et l’explosivité. Avec les années, j’adapte les charges de travail, par rapport à mon physique, en alternant avec la natation, le vélo et la course à pied. Je sais gérer mes efforts afin d’être en forme au bon moment et ainsi faire de la prévention des blessures. Lorsque l’on est un sportif de haut niveau, il faut savoir se connaître. La reprise de la saison avec les Ducs d’Angers aura lieu certainement au début du mois d’Août, même si les dates ne sont pas encore fixées, avec des tests physiques.”

Avez-vous un dernier mot pour les supporters des Ducs d’Angers ?

“C’est toujours la même chose, je les remercie pour leur soutien tout au long de la saison. Il faut qu’ils sachent que l’on fera tout notre possible pour effectuer une très belle saison et être performant dès le début de la saison. On a la chance d’avoir un public concerné et impliqué et on se doit de ne pas les décevoir.”

Danick BOUCHARD

Né le 2 Février 1986 à Lorraine (Canada) (32 ans)

Club actuel : Les Ducs d’Angers.

Anciens clubs en France : Villard-de-Lans, Amiens, Grenoble, Epinal.

Da5sc-uWsAAgW2i.jpg large

Marty Sports