Cet article a été lu 304 fois.

Éclairée par un grand soleil, la confrontation entre l’équipe de France Masters (Équipe de France [EDF] vétérans) et le SCO d’Angers s’est déroulée dans une bonne ambiance, une confrontation de générations très serrée et très équilibrée. La rencontre s’est déroulée en lever de rideau, en tant que match amical avec quelques représentants de l’équipe de France des vétérans contre quelques volontaires du SCO.

Le début de match est clairement à l’avantage des seniors qui mettent en place leur jeu techniquement et tactiquement, en faisant courir la balle (et les joueurs adverses). Cette domination se concrétise pour l’EDF par l’ouverture du score du Manceau Christophe Duval, sur une passe de Frédéric Paré, le natif d’Angers expatrié en Espagne, depuis quelques années et capitaine des +40 France. L’équipe lève un peu le pied et laisse quelques opportunités aux locaux qui reviennent au score sur un tir en angle très fermé de Stanislas Reveillard (1-1) qui surprend le gardien de but adverse.

Piqués au vif, les vétérans reprennent la main et écartent le jeu pour se créer de nouvelles opportunités : sur une belle ouverture côté droit, l’arrière latéral Nicolas Bloch reçoit la balle, entre dans le cercle et crucifie le gardien de but, d’un tir en lucarne opposée (2-1). Peu après, profitant d’un petit corner, Aurélien Guichard décale la balle sur Anthony Pottier qui n’a plus qu’à conclure (3-1). Le score semble acquis pour arriver à la mi-temps avant que, sur une mauvaise relance défensive, les Angevins obtiennent un petit corner sur la sirène, qui se joue alors… et se solde sur un push malin de Stanislas Reveillard au-dessus du gardien de but couché… et médusé.

Mi-temps : 3-2

Au retour des vestiaires, le niveau s’équilibre et le rythme baisse côté le l’EDF Masters : le SCO se montre alors plus présent et plus agressif sur la balle et le pressing se fait plus haut. Le jeu devenu un peu décousu, les Scoïstes jouant surtout en contre, ils se procurent plusieurs occasions nettes. Ces efforts finissent par payer et le SCO recolle au score par Lucas Leray d’une frappe sèche qui frôle le casque du gardien de but, puis par Arnaud Billy dont la frappe déviée, prend le pauvre Francis Lazennec à contre-pied. L’équipe tient alors le score malgré deux actions très franches des vétérans en fin de match sur deux petits corners, pour ne plus lâcher jusqu’à la fin du match.

Victoire d’Angers SCO : 4-3 !

Ce fut une belle rencontre sur le nouveau terrain du SCO d’Angers, du beau jeu devant les nombreux supporters venus peu à peu pour applaudir, profiter du temps exceptionnel et assister ensuite aux rencontres qualificatives des championnats de France -19 ans, accueillis par le président Matuszewski tout le week-end.

Ce diaporama nécessite JavaScript.