Rencontre avec Cédric DI DIO BALSAMO, l’un des attaquants des Ducs d’Angers de hockey sur glace. L’international français reviendra sur l’arrêt prématuré de la saison, dû à la pandémie du Covid-19 et sur ses activités durant cette période de confinement. Ensuite, il évoquera ses objectifs de la saison avec les Ducs, mais aussi avec l’équipe de France entre le mondial et les qualifications olympiques, ainsi que sur sa préparation d’avant-saison avec le préparateur physique du club, avant de prendre quelques jours de vacances avant la reprise. Ensuite, il nous donnera son avis sur le mercato estival du club et sur les points forts du groupe, en vue de la nouvelle saison. Pour sa deuxième saison en Anjou, l’ex-lyonnais se dit très motivé à l’idée de remporter un titre majeur avec la formation angevine, qu’il situe parmi les favorites. Enfin, il n’oubliera pas de terminer son entretien, par un petit message aux nombreux supporters des Ducs d’Angers.

Bonjour Cédric, comment allez-vous depuis l’arrêt prématuré de la saison, dû à la pandémie du Covid-19 ?

“Bonjour, ça va très bien merci. Cela s’est bien passé pour moi et je suis content que cela soit derrière nous maintenant.”

Comment se sont passées vos journées ?

“En général, le matin, je m’entraînais avec les moyens du bord. L’après-midi, c’était warzone avec les copains (rires) (un jeu en ligne sur la PlayStation) et en fin d’après-midi, on prenait l’air avec une petite balade.”

Comment avez-vous vécu cette fin de saison prématurée due au Covid-19 ?

“Après que la saison se soit terminée comme cela, j’ai eu un sentiment d’inachevé, je ne me suis pas posé cinquante questions, je voulais rester au club pour continuer à progresser et finir ce que l’on était venu chercher, cette saison.”

Quels seront vos objectifs pour la prochaine saison ?

“Je souhaite continuer dans ma progression pour pouvoir aider un maximum l’équipe, afin d’aller chercher la Ligue Magnus ou la coupe de France (pourquoi pas les deux) (rires), mais aussi de continuer à gagner ma place en équipe de France, avec de belles échéances qui vont arriver… (Vous avez lu 25% de l’article. Connectez-vous pour lire la suite ou abonnez-vous en cliquant sur ce lien).

 

 

 

Cet article a été lu 273 fois.