Cet article a été lu 1019 fois.

Dans le cadre de la trente-huitième journée de la Ligue Magnus, Les Ducs d’Angers se déplaçaient à Strasbourg avec une certaine envie de revanche, après leur dernière défaite à Angers (6-3), le 2 janvier dernier. Malgré la route, les Ducs ont tout donné pour s’offrir la victoire et par la même occasion un nouveau blanchissage pour Florian Hardy (3-0). Le portier angevin s’est montré infranchissable en repoussant les vingt-six tirs cadrés tentés par l’Étoile Noire de Strasbourg. Avec cette dix-huitième victoire, les joueurs de l’Anjou valident officiellement leur place parmi les huit meilleures équipes du championnat, qualificatives pour les play-offs.

Comme à chaque déplacement à extérieur, les Angevins savaient que ce ne serait pas facile de battre les Strasbourgeois sur leur glace. Dans le premier tiers-temps, le premier engagement est gagné par les Ducs, mais ils sont rapidement contrés par une défense strasbourgeoise en place. A plusieurs reprises, les Ducs essaient de partir à l’attaque, mais ils font face à quelques soucis de contrôle du palet, les Strasbourgeois en profitent pour contre-attaquer, mais le portier angevin est présent et fait face aux assauts adverses. Une première pénalité envers un Strasbourgeois offre aux Ducs leur première supériorité numérique. Malgré quelques tentatives, ils ne trouveront pas le chemin de la cage face à la défense strasbourgeoise. La même situation se reproduit peu de temps après, mais sans succès pour les Angevins. Pendant plusieurs minutes, on observe des échanges entre les deux équipes, avant que Strasbourg ne se retrouve en situation de power-play. Florian Hardy, attentif, effectuera un très bel arrêt suite à un lancer de Mitch Zion.

Un deuxième tiers-temps parfait, avec trois buts en moins de dix minutes pour les Angevins.

La seconde période commence sur une nouvelle supériorité numérique en faveur des Ducs qui, malgré un bon pressing, n’ouvriront pas le score. Il faudra attendre la trente-cinquième minute pour voir l’ouverture du score par les Angevins. Le capitaine Julien Albert part à l’attaque et se retrouve face à un Strasbourgeois, d’une passe en arrière, il sert Matt Carter qui trouve un espace au-dessus de l’épaule du portier adverse, pour y envoyer le palet au fond des filets (1-0, 24’35). Dans une situation d’infériorité numérique en faveur des Ducs, Maxime Lacroix essaye de partir en attaque et shoot, mais le tir est bien arrêté par le portier adverse. Les Strasbourgeois installent leur power-play et essaient de marquer, mais sans succès face à Florian Hardy. Sur une belle contre-attaque, les Angevins reviennent en zone offensive, les Strasbourgeois reprennent la possession du palet, Loïc Farnier arrive à récupérer la rondelle et fait une passe le long de la balustrade pour Danick Bouchard qui, dans un mouvement, sert derrière lui Cody Campbell, qui envoie le palet au fond du filet (2-0, 30’27). On observe une situation d’infériorité numérique des deux côtés, les équipes jouent à quatre contre quatre, mais cela ne permettra pas aux joueurs de Strasbourg d’ouvrir le score. Cependant du côté angevin, Patrick Coulombe, servi par Clément Masson, effectue une excellente protection de palet avant de l’envoyer au fond du filet adverse (3-0, 33’10). Les Strasbourgeois essaient de contre-attaquer, mais Florian Hardy se jette littéralement sur le rebond pour geler le palet.

Le troisième tiers-temps ne verra pas de nouveaux buts, qu’ils soient angevins ou strasbourgeois, les Ducs se retrouvent à plusieurs reprises en infériorités numériques, mais restent concentrés et tuent les pénalités en ne laissant aucune possibilité à l’équipe adverse d’installer son power-play.

Les Angevins sortent victorieux de ce match et rentrent en Anjou avec les trois points, remettant ainsi un peu de distance face à Gap, en cinquième position et se rapprochant ainsi d’Amiens à la troisième position. Il reste encore un match de retard à jouer, vendredi prochain, face à Chamonix à la patinoire du Haras, une nouvelle occasion pour rattraper davantage les Amiénois qui ont déjà joué ce match face à Rouen (6-1 pour Rouen, pour rappel).

Les réactions d’après-match :

Robin GABORIT (attaquant des Ducs d’Angers) : “A Strasbourg, il n’y a jamais beaucoup d’émotions dans les matchs. Peu de public, la glace est immense, c’est souvent un match assez spécial et piège. Mais malgré cela, on a su rebondir après la défaite à Anglet et retrouver le chemin des filets. Défensivement, on a été solide à cinq contre cinq, et à quatre contre cinq. De plus, Flo (Florian Hardy) a effectué les arrêts qu’il fallait. Heureusement que l’on rentre à la maison avec au moins trois points, de ce long déplacement.”

Danick BOUCHARD (attaquant des Ducs d’Angers) : “On a fait un bon match dans l’ensemble. On était prêt avant le match. On n’avait pas l’intention d’aller faire une raclette ou une choucroute à Strasbourg, mais de tout donner sans les prendre à la légère. On est tous bien content d’avoir gardé le score à zéro, pour offrir un blanchissage (aucun but encaissé) à notre fidèle cerbère (Florian Hardy).”

Clément MASSON (attaquant des Ducs d’Angers) : “Ce n’était pas le plus beau match de l’année, mais on repart avec les trois points. De plus, défensivement, on n’a pas pris de but, Flo (Hardy) a fait un très gros match. On a défendu fièrement nos chasubles.”

Ligue Magnus, 38e journée.

Les Ducs d’Angers L’Étoile Noire de Strasbourg : 3-0 (0-0, 3-0, 0-0)

Buts : Matt CARTER (24’35), Cody CAMPBELL (30’27) et Patrick COULOMBE (33’10) pour Angers.

Pénalités : Huit minutes sur quatre infractions pour Strasbourg ; vingt-quatre minutes sur huit infractions pour Angers.

Les joueurs du match : Radek DEYL pour Strasbourg ; Florian HARDY pour Angers.