Dans le cadre de la treizième journée de la Ligue Magnus, les Ducs d’Angers recevaient l’équipe des Dragons de Rouen, pour une affiche haute en couleur et qui s’annonçait disputée. Entre des Angevins (3e) voulant creuser l’écart au classement et des Rouennais (4e) voulant laver l’affront du premier match avec une défaite (3-0), pour le match inaugural à l’Ice Parc, les enjeux étaient annoncés. Dans une patinoire bien remplie et une ambiance des grands soirs, 3586 spectateurs, les Angevins ont remporté une éclatante victoire (4-2), dans une ambiance de fête !

D’entrée, les Angevins vont prendre de match à leur compte. En supériorité numérique, les Ducs ont l’occasion d’ouvrir le score sur un cafouillage, mais les Rouennais repoussent le danger miraculeusement (2’45). Ce n’est que partie remise, car sur l’action suivante et sur une remise en retrait de Coulombe, Bouchard, face au but, trouve le chemin des filets, d’un tir de la ligne bleue (1-0, 3’39). Ce but conclut une domination angevine en ce début de match, facilité par une première supériorité numérique. Puis, bien servi par Campbell, à un mètre du but, face à Pintaric, ce dernier gagne son duel (10’13). Ensuite, Angers est tout proche de faire coup double, sur sa deuxième supériorité numérique. Puis, en infériorité numérique, Hardy va réaliser un énorme exploit, sur une action solitaire de Guttig (15’54) ! Rouen ne baisse pas la tête et en supériorité numérique, cette fois-ci, ils auront l’opportunité d’égaliser, mais les Ducs vont finalement tenir sous la grosse pression rouennaise, même si l’égalisation n’était pas loin. La grossière charge de Botten, le long de la balustrade, lui veut deux minutes de pénalité. Les Angevins vont finir le premier tiers-temps en infériorité numérique. Mais à onze secondes de la fin, Masson remonte la glace et assisté de Coulombe, il va s’y reprendre à deux fois, pour tromper Pintaric (2-0, 19’49). Après le premier tiers-temps, les Angevins mènent logiquement face à Rouen, deux buts à zéro.

Dans le deuxième tiers-temps, la première occasion est angevine. En contre-attaque, Loïc Farnier est servi idéalement, mais il bute à bout portant face à Pintaric (21’07). Puis, les Angevins vont se faire pénaliser à multiples reprises, mais ils vont faire le dos rond, à l’image de l’énorme arrêt de Hardy face à Maia (29’58). Thinel tente à nouveau sa chance, mais Hardy est encore vigilant (24’25). A la suite d’un gros temps fort Rouennais, sur un tir devant la cage de Deschamps, Guttig est sur la trajectoire et dévie le palet dans le but, laissant Hardy sans réaction (2-1, 35’28). Quelques minutes plus tard, beau travail collectif, derrière la cage, qui profite à Nesa pour égaliser (2-2, 36’09). Le hockey va très vite… Le temps-mort demandé par Angers dans la foulée, va être salvateur pour les locaux. Rouen va appuyer ou cela fait mal, mais les locaux résistent ! Et c’est sur un exploit individuel que Masson, en infériorité numérique, va faire la différence en prenant à revers toute la défense adverse, pour trouver la faille dans le soupirail de la cage adverse (3-2, 38’28).

Dans la troisième période, Latendresse va faire un joli numéro devant la cage, mais Pintaric va repousser le palet, Di Dio Balsamo est à l’affût et conclut l’action d’un quatrième but (4-2, 43’45) ! La foule est en délire !!! Pintaric est encore présent en captant une tentative de Serer, en direction de la lucarne (44’56). Les Angevins sont très solides défensivement et très efficace offensivement. A huit minutes de la fin, Angers est en double infériorité numérique, dû à un retard de jeu. A trois contre cinq, le public donne de la voix pour soutenir leur équipe. Angers va remarquablement tuer cette situation en ne concédant que très peu de tirs cadrés. A une minute de la fin, temps-mort pour Rouen, qui va tenter le tout pour le tout en sortant son gardien de but, afin de bénéficier d’un joueur de champ supplémentaire. Mais cela ne donnera rien et au final, dans un match de haute lutte, Angers s’impose (4-2) face à des Rouennais qui auront manqué d’efficacité offensive.

Ligue Magnus, 13e journée.

Les Ducs d’Angers Les Dragons de Rouen : 4-2 (2-0, 1-2, 1-0)

Buts : Danick BOUCHARD (3’19, Clément MASSON (19’49 et 38’28) et Cédric DI DIO BALSAMO (43’45) pour les Ducs d’Angers ; Anthony GUTTIG (35’28) et Vincent NESA (36’09) pour les Dragons de Rouen.

 

 

Cet article a été lu 77 fois.