Cet article a été lu 95 fois.

Pour pimenter le quotidien, il n’y a rien qu’une bonne dose de sensations fortes. Encore faut-il choisir parmi les nombreuses activités extrêmes, comme le saut à l’élastique ou encore le saut en parachute. Bien entendu, un baptême en parachute, ça se prépare plusieurs jours, voire de nombreuses semaines à l’avance. Votre esprit et votre corps doivent être prêts à « encaisser » une très forte montée d’adrénaline. D’habitude, pour un premier saut en parachute, le mode tandem est de mise. Plus tard, lorsque vous aurez acquis plus d’expérience, vous pourrez tenter de « voler de vos propres ailes », mais en attendant, il est nécessaire de se fier à un moniteur.

La préparation physique et mentale avant le saut

Sauter en parachute n’est pas un acte anodin, il vous faut acquérir un mental d’acier et être en bonne condition physique afin de défier les lois de la nature. Vous pourrez notamment solliciter des conseils avisés auprès des professionnels du saut en tandem, comme les experts du parachute à Bordeaux que vous retrouverez sur le site https://www.xlrparachutisme.com/.

Il faut savoir qu’il n’y a aucune restriction d’âge pour les sauts en parachute, néanmoins, vous devez maîtriser votre angoisse et faire face à votre peur du vide. Bref, le but, c’est d’être prêt au bon moment. Pour ceux qui craignent les sensations de vertige, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Les spécialistes affirment même que ceux qui sautent en parachute ne ressentent pas le vertige, ce qui s’explique par le fait que leurs pieds ne sont plus en contact avec le sol.

Sauter en parachute implique également quelques règles basiques en matière d’alimentation. Par exemple, évitez de manger des produits trop gras comme les chips, le fromage, les gâteaux et même la charcuterie avant le saut. Il va sans dire que la consommation d’alcool est déconseillée, du moins dans les 24h précédant le saut. En revanche, vous avez le droit de consommer des aliments protéinés comme les poissons, le jaune d’œuf et le lait. N’oubliez pas les sucres lents que vous trouverez dans le pain complet, la patate douce, les pâtes et le chocolat.

Le déroulement d’un saut en parachute en tandem

La préparation d’un saut en parachute en tandem implique aussi la découverte du matériel. Un briefing vous permettra de mieux appréhender le défi qui vous attend. Vous serez amené à sauter d’un avion, de 3000 voire 4000 mètres d’altitude. Sachez également que votre corps sera soumis à une chute libre à 200km/h, d’où la surproduction d’adrénaline, mais ne vous inquiétez pas, le moniteur enclenchera l’ouverture du parachute à temps… soit à environ 1500 mètres du sol.

Étant donné les sensations extrêmes auxquelles vous serez soumis, un certificat médical sera obligatoire pour les personnes de moins de 18 ans et de plus de 50 ans. Vous devez également signaler si vous suivez un traitement particulier. Par ailleurs, les sauts en parachute ne sont pas vraiment recommandés pour les personnes qui souffrent de problèmes cardiaques ou nerveux. Rappelons que seuls les individus de plus de 35 kg et de moins de 90kg sont autorisés à sauter en parachute.