Cet article a été lu 892 fois.

Battus par des Dragons de Rouen survoltés (3-6), les Ducs d’Angers voient leurs vis-à-vis, les rejoindre au bilan des quatre premiers matchs (2-2). Dans cette série indécise, Angers se déplacera à Rouen, mercredi, avant de recevoir à nouveau, vendredi prochain dans sa patinoire du Haras.

Au terme de ce match 4, deux scénarios étaient possibles : Angers l’emportait et faisait un grand pas vers les demi-finales ou bien Rouen s’imposait chez son adversaire, recollait au total des matchs et relançait le suspense. Malheureusement pour les Ducs, c’est le second scénario qui s’est réalisé. Jusqu’ici, tout se passait bien, en ayant ramené une victoire sur les deux confrontations à Rouen et en s’imposant samedi, les Angevins avançaient sereinement dans leurs play-offs. La tradition des années précédentes (7 défaites contre 1 victoire en play-offs contre Rouen) tendait même à se faire oublier. Mais cela, c’était avant la rencontre de ce dimanche soir.

Conscientes de disputer un véritable match à enjeu, les deux formations s’engageaient dans une partie rugueuse, mais équilibrée dans un premier tiers-temps. Les Dragons de Rouen se détachaient quelque peu en termes d’impact physique et de justesse technique, mais Angers savait répondre aux attaques normandes (Gagnon, 6’20” et Frecon, 15’00”). Mais cela ne suffisait pas, Rouen ouvrait la marque après une dizaine de minutes de jeu par l’intermédiaire de Coulombe sur un shoot plein centre terminant sa course dans le petit filet de Bertein (0-1, 10’54”). Et comme souvent cette saison, les Ducs se faisaient surprendre en fin de tiers-temps, à l’ultime seconde, Colotti doublait la mise pour Rouen qui revenait au vestiaire avec le break dans la poche (0-2, 19’59”). Dommage car Angers avait eu les occasions d’égaliser à un partout, notamment dans les situations de 5 vs 4. Rouen a été beaucoup plus efficace et a été récompensé de son abnégation.

Le début du deuxième tiers-temps n’avait non plus rien d’agréable pour les Ducs. Lamperier portait le score à 0-3 (27’00”) et Thinel aggravait, lui aussi, la marque (0-4, 29’18”). Par la suite, Rouen a levé le pied, ce qui a permis à Lacroix et les siens de mieux s’exprimer. L’attaquant angevin sonnait la révolte en remportant son face-à-face (1-4, 35’59”). Angers aurait alors été bien inspiré de marquer à nouveau pour emballer la rencontre et entamer une folle remontée, mais Rouen a tenu bon et le dernier tiers-temps s’annonçait difficile pour Angers.

Un dernier tiers-temps lui aussi riche en buts. Lessard réduisait la marque et donnait une once d’espoir au public angevin (2-4, 41’10”) tandis qu’à l’autre bout du terrain, Bertein se contorsionnait pour détourner le palet (41’51”). Mais à force de pousser, les Angevins se sont découverts en défense et ont laissé les Dragons tuer le match avec Dame-Malika (2-5, 46’10”). Campbell avait beau y aller de son but lui aussi (3-5, 52’23”), Rouen s’imposait et se permettait de marquer un sixième but (3-6, 54’32”) en fin de match.

Une défaite qui ne fait pas les affaires de nos Angevins qui perdent l’avantage du terrain qu’ils avaient durement récupéré à Rouen la semaine passée. Désormais, il faudra gagner à Rouen au moins une fois pour accéder au dernier carré. Le match 5 aura lieu mercredi, sans être décisif, il permettra de faire ressortir un favori pour la suite. Vendredi, Rouenais et Angevins seront de retour au Haras pour peut-être un ultime match, que l’on espère propice aux Ducs d’Angers.

La réaction de Jean-François Jodoin (entraîneur des Ducs d’Angers) : “On a un peu cette sensation d’impuissance, mais techniquement et physiquement, on a été en-dessous. On a manqué de fraîcheur et de réalisme. On a pourtant bien travaillé pendant le deuxième tiers-temps, mais on n’a pas marqué. De leur côté, eux ils avaient les crocs et ils ont gardé le même rythme tout le match. Après, on a essayé de revenir, mais il restait trop peu de temps. Mais bon, les gars n’ont jamais abandonné. Il y a forcément de la déception, mais rien n’est terminé. Tout peut encore arriver. Ce ne sera pas facile, mais on essaiera d’aller chercher cette victoire mercredi et de terminer chez nous. Il faudra bien se préparer face à cette belle équipe, mais pour l’instant, on doit recharger les batteries.”

Ligue Magnus, 1/4 de finale, match 4.

Les Ducs d’Angers Les Dragons de Rouen : 3-6 (0-2 ; 1-2 ; 2-2)

Le score :

Période 1 :

0-1 : Patrick COULOMBE  (en supériorité numérique) (assisté de François-Pierre GUENETTE) (10’54)

0-2 : Fabien COLOTTI (assisté de Yorick TREILLE et de Chad LANGLAIS) (19’59)

Période 2 :

0-3 : Loïc LAMPERIER (assisté d’Olivier DAME-MALKA et de Sacha TREILLE) (7’00)

0-4 : Marc-André THINEL (assisté de Jordann PERRET et de Adam MILLER) (9’18)

1-4 : Maxime LACROIX (assisté de Braden WALLS) (13’59)

Période 3 :

2-4 : Jonathan LESSARD (assisté de Cody CAMPBELL et de Andrej TAVZELJ) (1’10)

2-5 : Olivier DAME-MALKA (assisté d’Adam MILLER et de Chad LANGLAIS) (6’10)

3-5 : Cody CAMPBELL (assisté de Julien ALBERT et de Jonathan LESSARD) (13’23)

3-6 : Yorick TREILLE (en supériorité numérique) (assisté de Jordann PERRET et d’Adam MILLER) (14’32)

Total pénalités :

Angers 6 Minutes sur 3 Infractions

Rouen 16 Minutes sur 8 Infractions

Affluence : 1,100
Arbitre : Laurent Garbay
Arbitre 2 : Alexandre Bourreau
Juge de Ligne 1 : Jérémie Douchy
Juge de Ligne 2 : Sébastien Levasseur

Meilleur Joueur du Match : Cody Campbell, pour Angers

Meilleur Joueur du Match : Quentin Papillon, pour Rouen

Retrouvez en vidéo l’intégralité de la réaction d’après-match de Jean-François JODOIN

 Match n°4 – Dimanche 5 mars 2017 :

  • Épinal 3-5 Gap (1-2 ; 1-2 ; 1-1)
  • Amiens 1-2 Grenoble (0-0 ; 1-0 ; 0-2)
  • Angers 3-6 Rouen (0-2 ; 1-2 ; 2-2)
  • Lyon 0-2 Bordeaux (0-0 ; 0-1 ; 0-1)

Match n°5 – Mercredi 8 mars 2017 :

  • Grenoble – Amiens (20h15)
  • Rouen – Angers (20h00)
  • Bordeaux – Lyon (20h15)

Les Rapaces de Gap est la première équipe qualifiée pour les demi-finales.

Capture34