Dans le cadre de la quinzième journée du Championnat de DRS (poule A), la co-lanterne rouge du Foyer Trélazé recevait ce dimanche après-midi, les Vendéens de Pouzauges-Réaumur, avec l’objectif de prendre des points pour continuer à croire au maintien.

Les locaux démarrent bien leur match. A la 5éme minute, le jeune n°10 Merieau tente sa chance des dix-huit mètres, son tir passe à côté des buts gardés par Vendé (cela ne s’invente pas). Sur coup-franc, la tête du capitaine Monnier passe au-dessus (10e). Sur un nouveau coup de pied arrêté, l’attaquant local El Azhar loupe le ballon de la tête dans les six mètres adverses (13e). Les Trélazéens vont être récompensés de leur bonne entame : sur un centre côté droit de l’attaque trélazéenne, le vendéen Bellanger marque de la tête contre son camp, pressé par l’attaquant local Marty (1-0 16e). Ce but va avoir le don de réveiller les visiteurs. Dans un premier temps, sur une contre-attaque, Xavier Picault (l’ex-joueur de Saumur et Cholet en CFA) voit son tir se dérober du cadre trélazéen gardé par Parillaud (21e). Puis Ernoul adresse un centre devant le but, le défenseur central Mathon tacle pour sortir le ballon, mais malencontreusement, celui-ci termine sa course dans les filets trélazéens (1-1 24e). C’est un coup de massue pour les locaux qui vont alors mettre moins d’impact et se rendre amorphes. Les Vendéens prennent territorialement la possession du ballon. Et au meilleur des moments pour eux, juste avant la pause, ils vont prendre l’avantage : sur un superbe ballon en profondeur, Picault s’en va défier Parillaud et l’ajuste proprement (1-2 44e). Les locaux rentrent tête basse aux vestiaires.

La pause semble avoir fait du bien aux locaux qui se procurent la première occasion de cette seconde période. Marena déborde côté gauche et centre devant le but. Un défenseur vendéen veut dégager le ballon mais Marty le contre, il s’en faut de peu pour que Vendé, le gardien visiteur, ne soit pris à contre-pied (51e). Les Pouzaugeais reprennent le contrôle du ballon et s’octroient une énorme occasion de faire le break. Suivez bien : sur une contre-attaque, le milieu athlétique aux grands compas (aux airs de N’Doye le capitaine du SCO) Tedje Gnekpie file au but et élimine d’un petit piqué Parillaud sorti à sa rencontre, mais il n’est pas cadré ! C’est alors qu’en l’absence des défenseurs locaux, Ernoul récupère ce même ballon au-devant de la ligne de sortie de but opposé et centre au second poteau pour ce même Tedje Gnekpie : celui-ci loupe le ballon devant la ligne de but désertée et manque même de peu de rentrer dans le poteau ! (67e) Les Vendéens loupent un but tout fait et vont s’en mordre les doigts. Les Trélazéens peuvent toujours y croire et le rentrant Verdon voit sa frappe être  détournée en corner par Vendé (68e). Le corner ne donnera rien. Les Vendéens ont une nouvelle occasion, mais le portier local Parillaud sort à vingt-cinq mètres de ses buts et contre le tir de Picault bien lancé en profondeur (75e). Ces visiteurs paraissent supérieurs, mais ils ne sont pas à l’abri d’un fait de jeu. Et l’improbable va se produire : l’arbitre de ce match (plutôt zélé) M.Gernigon siffle un penalty très généreux après que le jeune attaquant local El-Azhar ait tiré à côté et se soit écroulé dans la surface ! Ce même El Azhar transforme le cadeau arbitral (2-2, 76e). Dans la foulée, pour une faute pas moins importante dans la surface locale, les Pouzaugeais réclament un penalty. L’entraîneur visiteur David Merlet, qui n’a pas droit à la moindre parole ce dimanche, se fait alors expulser par M.Gernigon pour une bien faible véhémence cependant (80e). Dans cette fin de match, les Vendéens font passer des frissons dans la défense locale, mais sans réussite. A l’issue d’un match où le corps arbitral était à l’Ouest, ce dimanche (sur les hors-jeux), les Trélazéens s’en sortent bien avec ce nouveau match nul (2-2), mais s’enfoncent encore un peu plus au classement. Les visiteurs peuvent quant à eux regretter de ne pas avoir su faire le break quand ils menaient 2-1.

Les réactions :

Guillaume BERTHAULT (entraîneur du Foyer Espérance de Trélazé) : “Nous décrochons un match nul heureux. Nous avions pourtant réalisé vingt-cinq bonnes premières minutes avant de prendre un but bête. On gagne un point aujourd’hui. Nous n’arrivons pas marquer suffisamment de buts pour espérer mieux que notre série actuelle de matchs nuls.”

David MERLET (entraîneur Pouzauges-Réaumur) : “Nous avons perdu deux points aujourd’hui, notamment à cause d’une parodie d’arbitrage à douze contre onze. Mais, tout de même, on aurait pu faire le break avant, dans une prestation qui aurait pu être bien meilleure.”

Championnat de DSR, 15e journée, groupe A.

Foyer Trélazé Pouzauges-Réaumur : 2-2 (1-2)

Cliquez-ici pour visionner le classement

Arbitre : M.Gernigon assisté de M.Lumet et M.Cormier

Buts : Langer (csc 16e) et El Azhar (76e sp) pour le Foyer  de Trélazé ; Mathon (csc 24e) et Picault (44e) pour Pouzauges-Réaumur.

Avertissements : Pineau (61e) pour le Foyer Trélazé ; Ernoul (50e) et Da Cunha (76e) à PouzaugesRéaumur

Foyer Trélazé : Parillaud, Pineau, Clain, Mathon, Lambert, Monnier (cap.), Gibralta, Marena, El Azhar, Merieau, Marty. Entrés en jeu : Verdon et El Moutaradji. Entraîneur : Guillaume BERTHAULT.

PouzaugesRéaumur : Vendé, Payot, Ricolleau, Da Cunha, Bellanger, Paquereau, Ernoul, Tedje Gnekpie, Schillinger, Picault, Cotillon. Entrés en jeu : Ebane, Gautronneau et Traoré. Entraîneur : David MERLET.

Yohann BRAULT

Cet article a été lu 1503 fois.